Pardon de la Trinité les 15 & 16 juin 2019 au Sanctuaire Notre-Dame de Rumengol (29)

Rumengol – 15 et 16 juin 2019
Présidé par le père Philippe BRUNEL, responsable du Prado de France.

Institut séculier de droit pontifical, l’Association des Prêtres du Prado regroupe, avec l’autorisation de leur évêque, des prêtres diocésains qui entendent, dans leur ministère, cet appel à se consacrer à l’évangélisation des pauvres en suivant Jésus Christ dans son mystère de l’Incarnation (la Crèche), sur son chemin vers la Croix (le Calvaire), dans le don de sa vie de Ressuscité (le Tabernacle).
Le Prado a été fondé par le père Antoine Chevrier (1826-1879). Frappé par la condition de pauvreté des enfants et des jeunes dans sa paroisse lyonnaise, il a été poussé à se consacrer à eux pour leur communiquer le trésor caché dans l’évangile : la connaissance de Jésus Christ. Il a tracé une pédagogie originale pour toucher leurs cœurs et ainsi changer leur regard vers soi-même, les autres, Dieu, l’Église et la réalité.

Cette année, le thème du pardon reprend le verset de Saint Luc : « Heureux, vous les pauvres » (Lc 6, 20), en lien avec le sanctuaire de Lourdes.
« Heureux vous les pauvres ! » : comment comprendre cette affirmation percutante qui ouvre les Béatitudes ? Pourquoi le Christ proclame-t-il « Heureux » ceux dont il connaît très bien les conditions de vie difficiles qui conduisent bien souvent à la misère et à l’exclusion ? Pourquoi faudrait-il être pauvre pour être heureux, selon l’Évangile ?
Et qu’en pensent les premiers concernés, ceux qui vivent au quotidien cette précarité définie par le Conseil économique et Social et par l’ONU comme « l’absence d’une ou plusieurs des sécurités, notamment celle de l’emploi, permettant aux personnes et familles d’assumer leurs obligations professionnelles, familiales et sociales, et de jouir de leurs droits fondamentaux. (…) Elle conduit à la grande pauvreté quand elle affecte plusieurs domaines de l’existence, qu’elle devient persistante, qu’elle compromet les chances de réassumer des responsabilités et de reconquérir ses droits par soi-même, dans un avenir prévisible » ?
Afin de nous aider à mieux comprendre quel appel le Christ nous adresse, le pardon propose de se mettre à l’écoute de celles et ceux qui sont directement confrontés dans leur quotidien à la précarité, voire même à la grande pauvreté, à travers notamment la prise de parole de membres du groupe diocésain Place et Parole des Pauvres que notre évêque, Mgr Dognin, a envoyé en mission en novembre dernier afin que « jamais nous ne puissions dire à quelqu’un : « Je n’ai pas besoin de toi » (1Co 12,21) » (Lettre pastorale de Mgr Dognin, Pâques 2019, page 17).

Évoquant la « place privilégiée des pauvres dans le peuple de Dieu », le Pape François nous rappelle qu’ « il est nécessaire que tous nous nous laissions évangéliser par eux. (…) Nous sommes appelés à découvrir le Christ en eux, à prêter notre voix à leurs causes, mais aussi à être leurs amis, à les écouter, à les comprendre et à accueillir la mystérieuse sagesse que Dieu veut nous communiquer à travers eux. » (Pape François, La joie de l’Évangile, n°198)

« Je te bénis, Père, Seigneur du ciel et de la terre ! Ce que tu as caché aux sages et aux intelligents, tu l’as révélé aux tout-petits. » (Matthieu, 11, 25)

Programme :

Samedi 15 juin
18H : Messe en breton
20H30 : Veillée – « Heureux, vous les pauvres » (Lc 6, 20)
Projection du film « La pierre la plus précieuse », présentant la rencontre entre le Pape François et des personnes ayant l’expérience de la très grande pauvreté et désireuses de se mettre au service de l’Église.
Témoignages – Échanges – Chants – Prières
avec la participation du groupe diocésain “Place et Parole des Pauvres” et l’intervention du père Philippe Brunel

Dimanche 16 juin
8H30 : Messe à l’église
10H30 : Messe en plein air
14H : Chapelet médité à l’église
15H : Vêpres, procession et Salut du Saint Sacrement

du au
Annonces Messes/Prières/Pèlerinages NLQ
église Notre-Dame de Rumengol Carte

Cher lecteur

Infocatho est dans une situation économique préoccupante. Peut-être ai-je pris du retard pour vous le dire : j’ai besoin de votre participation, même minime pour pouvoir poursuivre.

Votre don de 5, 10, 15, 25, 50 € ou plus est nécessaire pour que je puisse poursuivre cette oeuvre au service de l'Eglise après Pâques.

Merci pour votre don

Faire un don

Daniel Hamiche, porte-parole d'Infocatho

Comments are closed.