Paris – Le curé, la fleuriste et les dealers

C’est une histoire de village à la Don Camillo, en plein Paris, qui raconte qu’un curé de quartier en appelle à ses paroissiens en pleine messe pour sauver la fleuriste — non croyante — mais criblée de dettes et menacée de fermeture.

Ce lundi le père François, officiant depuis onze ans à la paroisse de Notre-Dame-du-Travail, rue Saint-Vercingétorix (XIVe), a, lors du sermon de sa « Messe des commerçants », appelé à sauver « L’atelier des fleurs », au 56, rue Pernety (XIVe). « J’ai demandé à la Vierge Marie de nous aider à trouver la somme manquante » !

C’est l’épisode 5 d’une saga difficile. Tout commence le 15 juillet 2015. Au petit matin, la commerçante, implantée depuis vingt ans dans le quartier, découvre son commerce ravagé par un incendie criminel. Sa présence gênait les dealeurs du quartier. La fleuriste doit fermer quatre mois, le temps de se débattre avec les assureurs et le chantier…

 

Lire la suite

Comments are closed.