Paris : élévation du Père Élie Wardé à la dignité de chorévêque

Dimanche 6 octobre, en fin de journée, le Père Élie Wardé a été ordonné chorévêque par le patriarche syriaque-catholique Ignace Joseph III Younan. Outre la présence d’évêques de rite oriental – arméniens ou syriaques -, de prêtres locaux ou non, on pouvait constater une forte affluence  de fidèles venus de France et d’ailleurs pour assister à une ordination célébrée à Saint-Jacques du Haut-Pas, église du centre de Paris. À ce titre, on pouvait remarquer la participation de Mgr Matthias Charles Georges Mrad, évêque de la curie d’Antioche (il siège à Beyrouth), de Mgr Jean Teyrouz et de Mgr Elie Yéghiayan, respectivement éparque émérite et éparque actuel de l’éparchie arménienne-catholique de Sainte-Croix de Paris, dont le siège se situe aussi dans le 5ème arrondissement de Paris. On pouvait aussi constater la présence de Mgr Ephrem, vicaire de l’exarque patriarcal de Jérusalem, Mgr Grégoire Pierre Melki. Enfin, des prêtres syriaques-catholiques officiant à Tours (le Père Paul-Élie) ou à Verdun (le Père Samer) étaient également présents.

Mgr Pascal Gollnisch, également chorévêque, directeur général de l’Oeuvre d’Orient et vicaire général pour l’ordinariat des catholiques de rite oriental en France, a transmis les félicitations de Mgr Michel Aupetit, archevêque de Paris, qui regrettait de ne pas être présent. Avec humour, il a rappelé l’existence de plusieurs chorévêques dans l’assistance, outre le Père Wardé et lui-même. En effet, le curé syriaque-orthodoxe de Sarcelle, le curé syriaque-catholique de Bagdad, l’ancien vicaire général pour l’ordinariat des catholiques de rite oriental en France, Mgr Claude Bressolette, présents dans l’assistance, sont également chorévêques.

Mgr Gollnisch a souligné le développement des communautés syriaques catholiques. Il existe des communautés à Tours, Angers et Nantes, mais aussi des missions à Besançon et à Strasbourg. Une communauté est également présente à Lille. Enfin, la création d’une paroisse est envisagée à Tarbes. Mgr Gollnisch a salué le rôle de pont de ces communautés avec leur Église-mère tout en indiquant qu’il ne souhaite pas le départ des orientaux de leurs terres.

Mgr Élie Wardé a prononcé un message émouvant, commençant par les premières paroles du Magnificat. Il  a remercié le patriarche. Comme Marie, il souhaite vivre cette nouvelle mission dans la fidélité, l’humilité et l’obéissance. Il a également remercié Mgr Michel Aupetit et le curé de la paroisse de Saint-Jacques du Haut-Pas. Il a adressé des remerciements particuliers à Mgr Denis Raboula Antoine Beylouni archevêque syriaque-catholique émérite d’Alep, qui lui avait conféré dans le passé les ordres mineurs ainsi que l’ordination sacerdotale. Il a conclu son message par un remerciement à sa mère, en rappelant cette phrase de Napoléon : “L’avenir d’un enfant, c’est l’oeuvre de sa mère”.

On pouvait enfin constater la présence de représentants de l’Ordre de Malte ; ainsi, la princesse Françoise de Bourbon-Lobkowitz – également saluée -, très engagée dans le soutien de l’Ordre au Liban, était présente. De même, la participation de l’ambassadeur Jean-Christophe Peaucelle conseiller conseiller pour les affaires religieuses du ministère des Affaires étrangères, pouvait aussi être notée.

La cérémonie du 6 octobre 2019 couronne un développement significatif des communautés syriaques-catholiques en France, accéléré il est vrai par les récents départs de chrétiens du Proche-Orient au cours de ces dix dernières années.

 

 

 

Infocatho ne vit QUE DE VOS DONS !

Nous avons besoin chaque mois de trouver x personnes qui fassent un don de 50 €

Pourriez vous, en cette période de carême, être une de ces personnes ?

Votre don de 50 € sera exclusivement utilisé à la rédaction et à la diffusion d’articles positifs sur l’Eglise catholique.

Les clercs et les laïcs ont besoin de partager le bien qui se fait, car le bruit ne fait pas de bien et le bien ne fait pas de bruit.

Faire un don

Daniel Hamiche, porte-parole d'Infocatho

Comments are closed.