Comment participer aux États généraux de la bioéthique par internet

Une belle initiative des veilleurs de Grenoble pour donner des idées localement

jusqu’au 30 avril 2018

Les lois sur la bioéthique seront révisées à la fin de 2018, après consultation du Comité consultatif national d’éthique (CCNE), lequel a mis en place en février les États généraux de la bioéthique, par internet : https://etatsgenerauxdelabioethique.fr

L’issue de ces consultations est capitale pour l’avenir de notre pays et sans doute pour une partie de l’Europe, étant donné que la France est souvent donnée en exemple. Le CCNE a défini 9 thèmes, sur lesquels nous sommes appelés à argumenter et à voter : 1. Cellules souches et recherche sur l’embryon- 2. Examens génétiques et médecine génomique 3. Dons et transplantations d’organes – 4. Neurosciences 5. Données de santé – 6. Intelligence artificielle et robotisation- 7. Santé et environnement – 8. Procréation et société 9. Prise en charge de la fin de vie.

À l’adresse indiquée ci-dessus, on peut s’informer en lisant les dossiers qui sont proposés, mais pour voter, il faut aller sur : https://etatsgenerauxdelabioethique.fr/pages/comment-ca-marche  et suivre  les instructions : s’inscrire en ligne, souscrire à la Charte des États généraux. Le nombre d’avis et de  participants est indiqué et on peut prendre connaissance des avis exprimés par autrui.

Tous les thèmes sont importants, même si la procréation (PMA et GPA) et la fin de vie sont les thèmes préférés, sur lesquels  plus de 12.000 avis avaient été déjà exprimés au 16 février, mais le processus de participation requiert du temps (une à plusieurs heures). Mais l’enjeu vaut bien cet effort !

Comme nous ignorons si cette consultation sera honnêtement prise en compte, ne laissons pas les sociologues, avec l’appui ou la complicité des médias et des lobbies, faire croire à nos compatriotes que dans une démocratie le « droit s’écrit [non] par le haut, mais  à partir des aspirations de la société » et qu’il ne reste au législateur qu’à  simplement « l’encadrer ». Depuis la loi Taubira, on sait comment les dites aspirations peuvent être pour ainsi dire forgées par d’habiles manipulateurs, ou ignorées par les gouvernants quand le peuple exprime des convictions contraires aux projets des puissances d’argent.

Pour empêcher ou retarder la naissance d’orphelins, la marchandisation du corps humain, un nouvel esclavagisme des femmes pauvres notamment en Asie, une désagrégation accrue des familles, un eugénisme inavoué, le clonage, une fin de vie avancée pour des motifs sordides, une exploitation médiatique de la « compassion », la domination de surhommes bien à l’abri du besoin, l’hégémonie d’une technique déshumanisée, il est indispensable que tous les défenseurs de la Vie, des processus naturels et des relations pleinement humaines  entre les générations fassent connaître leur opposition résolue à cette culture de mort.

                                                                            Les Veilleurs de Grenoble

Éclairez votre conscience en consultant les  dossiers réunis sur  :  http://eglise-bioethique.fr

Cher lecteur
Chaque jour, Infocatho vous fournit des nouvelles pertinentes de l'Église catholique au sens le plus fort du terme, à travers les actions concrètes de chacune des Eglises locales.
Infocatho a besoin de votre participation, même minime pour pouvoir poursuivre.
Il faudrait que d’ici le 31 décembre 200 personnes donnent 50 € pour financer Infocatho.
Pourriez-vous être une de ces personnes aujourd’hui ?
L’équipe de Infocatho

Faire un don

Comments are closed.