Persécution à la hausse en Ouzbékistan où il est interdit d’avoir une Bible

Un nombre croissant de chrétiens sont condamnés en Ouzbékistan, un pays dans lequel posséder de la littérature religieuse comme une bible chez soi est illégal, rapporte Christian Today.

Portes Ouvertes invite les chrétiens du monde entier à prier pour leurs frères et sœurs persécutés en Asie centrale. « Veuillez prier pour les chrétiens en Ouzbékistan. Il devient de plus en plus difficile de répandre l’Évangile par la littérature », s’est exprimé l’ONG chrétienne.

L’organisation rapporte en outre le cas de Stanislav Kim, un chrétien de la province de Khorezm (dans le nord-ouest de l’Ouzbékistan) qui est pour la deuxième fois sanctionné pour possession de livres religieux. Après avoir été condamné aux travaux forcés pendant deux ans à Ourguentch, il est actuellement en résidence surveillée et un cinquième de ses revenus sont saisis par l’État.

Plus tôt cet été, un autre chrétien vivant dans la capitale Tachkent, a reçu une amende pour la même raison. Un procès pénal est également en cours à son encontre pour utilisation « illégale » d’ordinateurs.

À Zarafshan, une ville du centre de l’Ouzbékistan, un pasteur et sa femme ont été condamnés à une amende pour des bibles et des recueils de chants saisis dans leur habitation.

Dans la province de Sourkhan-Daria, au sud-est du pays, quatre baptistes ont également été sanctionnés lorsque de la littérature religieuse a été découverte et confisquée à leur domicile, lors d’une perquisition considérée comme illégale. Les fonctionnaires ont ordonné la destruction des bibles ainsi que des autres livres et CD.

Et ce ne sont que quelques exemples d’une persécution qui fait désormais partie du quotidien des Ouzbeks chrétiens.

L’Islam est la religion majoritaire dans ce pays où l’on compterait plus de 96 % de musulmans. L’Église orthodoxe russe est tolérée mais les autres confessions sont considérées comme des sectes visant à défaire le système politique.

Les églises de maison sont régulièrement attaquées en Ouzbékistan et les chrétiens peuvent être condamnés à une amende simplement en ayant une chanson chrétienne au format MP3 sur leur téléphone portable. Enfin, ceux qui se convertissent de l’islam au christianisme sont les plus exposés à la persécution, précise Portes Ouvertes.

Source : L’observatoire chrétien

Comments are closed.