Pétition pour sauver Tafida Raqeeb

Pétition pour sauver Tafida Raqeeb

Tafida Raqeeb est une fille de cinq ans qui est dans un profond coma depuis plusieurs mois à la suite de saignements au niveau du cerveau. Les médecins britanniques veulent mettre fin à sa vie, même si elle n’est pas considérée comme étant  en état de mort cérébrale.

Il y a encore peu, Tafida Raqeeb était une enfant de 4 ans en bonne santé et pleine d’énergie, qui selon ses parents, touchait le cœur de tous ceux qu’elle rencontrait. La tragédie a frappé dans la soirée du 9 février de cette année, lorsque la petite Tafida a été transportée d’urgence à l’hôpital après avoir subi une rupture de malformation artério-veineuse cérébrale qui a provoqué des saignements au niveau du cerveau. Elle a été transportée au bloc opératoire pour des soins cardiaques et respiratoires cette nuit-là.

Tafida, fille de 5 ans, est dans une situation médicale difficile. Ainsi les médecins britanniques semblent avoir trouvé la solution miracle pour la « soulager », mettre fin à sa vie, or elle n’est pas dans un état de mort cérébrale.

L’équipe médicale propose des « soins de fin de vie » aux parents de Tafida, les parents refusent. Le sujet a ensuite été abandonné. Au cours des deux mois suivants, la famille de Tafida a constaté des signes d’amélioration de son état comme l’ouverture de ses yeux et qu’elle s’est remise à bouger ses bras, ses mains, etc.

Tafida a ensuite été transférée au Royal London Hospital où il a été confirmé qu’elle subirait une trachéotomie qui est le traitement standard. Au même moment, ses parents ont été informés à plusieurs reprises de se préparer à sa mort. Tafida a résisté à une mort considérée comme inévitable et à 3 autres opérations.

Il y a quelques semaines, les parents de Tafida ont rencontré l’équipe médicale au cours de laquelle, ils ont été informés que les médecins avaient l’intention de prendre des mesures pour mettre fin à sa vie. S’ils n’étaient pas d’accord, ils seraient alors traduits en justice.

Deux experts de l’hôpital pour enfants Gaslini de Gênes ont déclaré qu’ils étaient prêts à soigner Tafida en précisant qu’elle n’était pas en état de mort cérébrale. L’hôpital Royal London refuse d’admettre qu’il y a un espoir pour elle, malgré le fait qu’elle est capable de boire et de réagir à la douleur.

Nos enfants ne sont pas la propriété de l’État et de médecins apprentis sorciers, comme dans l’affaire Vincent Lambert.

Les parents ne devraient pas avoir à lutter contre l’État pour défendre le droit de vivre de leurs enfants et le fait qu’ils puissent être soignés. Comme dans le cas de Vincent Lambert, s’ils ne souhaitent pas soigner la personne, ils ne doivent pas s’opposer à son transfert afin que d’autres médecins puissent l’aider.

Disons au Royal London Hospital de libérer Tafida et d’autoriser son transfert en Ligurie (ou tout autre établissement souhaitant soigner cet enfant)

 

MISE À JOUR 17 juillet 2019 : le Président de la région italienne de Ligurie où se trouve l’hôpital pour enfants Gaslini de Gênes s’est prononcé en faveur du transfert de Tafida, louant l’excellence médicale et l’humanité de cet hôpital. L’hôpital Gaslini a également confirmé que le 5 juillet, une équipe de ses spécialistes a envoyé des documents au Royal London Hospital et a également tenu une vidéoconférence avec les médecins de Tafida.

Plus d’informations et signature

Articles liés

Partages