Points-coeur : précisions sur les procédures en cours

Vendredi dernier, deux journaux varois (Var Matin et Nice Matin) revenaient sur la procédure en cours à l’encontre du père Thierry de Roucy, fondateur de l’oeuvre Points-coeur.

Dans ces articles, il est expliqué que “(le père) Thierry de Roucy a été reconnu coupable d’avoir abusé sexuellement son adjoint il y a six ans” et que “une procédure d’excommunication est en cours, à la demande et en lien avec la Congrégation pour la doctrine de la foi” précisant ensuite que “c’est une procédure en vue de l’exécution de la sentence. Cette procédure sera caduque si le père Thierry de Roucy verse la somme due. S’il est excommunié pour non-versement dans le délai imparti, mais s’il verse la somme ensuite, la peine sera levée“.

Il nous semble important de lever ici un malentendu. L’excommunication n’est pas liée aux faits en eux-mêmes qui sont reprochés au père de Roucy, mais à une condamnation qui lui a déjà été faite en 2011, par le tribunal ecclésiastique de Lyon. de payer des indemnités à la victime en question.

Il est donc aujourd’hui “sommé” (c’est le cas de le dire) de payer ces frais. S’il ne se soumet pas à cette décision de l’Eglise, il se met de facto en situation d’excommunication. Il est établi qu’il a les moyens de payer, d’où cette volonté de “marquer le coup” (on pourrait dire “coût”).

Comments are closed.