Pour l’archevêque d’Alep, “la trêve n’a eu aucun effet”

 La trêve à Alep, annoncée par l’armée syrienne et par les forces russes pour la journée du 4 novembre afin de permettre aux civils des quartiers orientaux – aux mains de milices antigouvernementales – de quitter les zones assiégées, n’a eu aucun effet concret, annonce l’archevêque maronite d’Alep, S.Exc. Mgr Joseph Tobij.

« Certains civils voulaient sortir mais ils ont été pris pour cible par des tirs et leur désir n’a par suite pas pu se réaliser ».

L’archevêque raconte que l’offensive déclenchée au cours de la dernière semaine par les rebelles et les milices djihadistes contre les quartiers contrôlés par l’armée syrienne a provoqué près de 90 morts. « Des tirs de mortier ont frappé également les écoles. Les habitants sont de nouveau terrorisés. Ceux qui habitent dans les zones d’Hamadaniye et d’Halab al Jadida ont quitté leurs habitations. Les dernières attaques ont contraint des milliers de familles à évacuer en direction de zones plus sûres ».

Source

 

La situation est comparable à Damas

 

Comments are closed.