Pour le ministre de la santé des Pays-Bas il y a trop d’avortements

Pour le ministre de la santé des Pays-Bas, il y a trop d’avortements. Evidemment ce n’est pas une considération ethique, mais plutôt une question de survie du pays qui “effraie” Edith Shippers. Mais le problème va bientôt devenir plus vaste puisque le taux d’infécondité des femmes européennes augmente.

Lu sur Généthique

Aux Pays-Bas, « 30 000 femmes mettent fin à leur grossesse chaque année ». « C’est beaucoup trop »pour le ministre de la santé Edith Schippers, qui envisage de mieux impliquer les médecins généralistes dans l’accompagnement des femmes enceintes hésitant à poursuivre leur grossesse. « Nous faisons beaucoup pour l’information et la prévention. Mais quand on voit ces chiffres, cela m’effraie. Je souhaite réduire le nombre d’avortements », a-t-elle déclaré.

Comments are closed.