Pour le pape c’est le manque de culture de la solidarité dans les activités internationales qui explique les problèmes de nutrition

« Changement climatique, agriculture et sécurité alimentaire » : voilà le thème de la Conférence de la FAO qui s’ouvre ce lundi 3 juillet à Rome. L’organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture se réunit jusqu’au 8 juillet. Pénurie d’eau, solutions pour les pays touchés par la famine et les conflits, sécurité alimentaire des Etats insulaires seront certains des sujets évoqués.

Le Pape François s’est excusé de son absence, mais il a délivré un message, par l’intermédiaire du cardinal Parolin, dans lequel il a assuré de son soutien.

Dans ce message, le Pape François souligne la nécessité de la « solidarité », solidarité par exemple lorsqu’un pays, avec une situation sécuritaire compliqué, ou des problèmes liés au climat, ne peut apporter une réponse adéquate aux besoins de sa population. Il faut alors permettre à la FAO ou à des ONG d’intervenir.

Car c’est bien « le manque de culture de la solidarité dans les activités internationales » qui explique ces problèmes de nutrition. C’est plutôt « le pragmatisme des statistiques » ou « le désir d’une efficacité sans l’idée de partage » qui dominent, déplore François.

Il faut reconnatre que « le droit de chaque personne d’être libéré de la pauvreté et de la faim dépend de la famille humaine dans son ensemble, qui doit apporter de l’aide à ceux dans le besoin ».

Une solidarité d’autant plus nécessaire que le tableau de la situation actuelle dans le monde est difficile. « Cependant, nous ne pouvons pas être résignés » lance le Saint-Père. Les guerres, actes de terrorismes, déplacements forcés ne sont pas inévitables, mais sont la conséquence de décisions concrètes. De même, les décisions prises en toute liberté et conscience détermine les données relatives à l’assistance pour les pays pauvres.

« La sécurité alimentaire est un objectif qui ne peut plus être repoussé », conclut le Pape. Seul un effort inspiré d’une solidarité authentique pourra permettre d’aider les personnes en situation de malnutrition .

Le Saint-Père s’exprimera en personne à la FAO le 16 octobre prochain, a par ailleurs annoncé le Secrétaire d’État du Saint-Siège. Il s’y était déjà rendu le 20 novembre 2014.

 

Source Radio Vatican

Comments are closed.