Pour les évêques philippins la peine de mort est une pratique barbare

En mai 2016 les évêques philippins s’étaient déjà fortement opposés au projet du président Duterte souhaitant rétablir la peine de mort abolie en 2006 dans le pays. Pour le président, il s’agit d’un acte de plus dans le dispositif de lutte anti-drogue.

Très provocateur, mais aussi tout puissant par une élection sans appel, le président hostile à l’Eglise catholique avançait même l’idée d’un quota mensuel et d’un exécution par pendaison pour économiser les munitions.

Les évêques des Philippines viennent de réaffirmer leur opposition à ce qu’il estiment être une pratique barbare qui ferait des Philippines la capitale mondiale de la peine de mort.

Allant plus loin ils affirment que c’est « une solution de facilité pour les paresseux ».

 

Pour réfléchir sur la peine de mort, voici ce qu’en dit saint Thomas d’Aquin

 

 

 

Comments are closed.