Pour Mgr Sako, la politique migratoire de Trump représente un piège pour les chrétiens d’Orient

L’option préfigurée par le Président américain, Donald Trump, visant à créer une voie préférentielle pour l’entrée aux Etats-Unis de réfugiés chrétiens alors que se ferment les portes pour les ressortissants non chrétiens de sept pays à majorité islamique, représente « un piège pour les chrétiens du Proche-Orient ».

C’est ce que souligne le Patriarche de Babylone des Chaldéens, S.B. Louis Raphaël I Sako, Patriarche de l’Eglise catholique orientale à laquelle appartient la très grande majorité des chrétiens irakiens.

« Toute politique d’accueil qui discrimine les persécutés et les souffrants sur base religieuse – indique le Patriarche – finit par nuire aux chrétiens d’Orient parce que, entre autres choses, elle fournit des arguments à toutes les propagandes et à tous les préjudices qui attaquent les communautés autochtones du Proche-Orient en tant que corps étrangers et groupes soutenus et défendus par les puissances occidentales”.

“Ces propos discriminatoires – ajoute-t-il – créent et alimentent des tensions avec nos compatriotes musulmans. Les souffrants qui demandent de l’aide n’ont pas besoin d’être divisés sur la base d’étiquettes religieuses et nous ne voulons pas de privilèges. L’Evangile nous l’enseigne et le Pape François nous l’a montré également en accueillant à Rome des réfugiés ayant fui le Proche-Orient, tant chrétiens que musulmans, sans faire de distinctions”.

Source

Comments are closed.