Précisions du cardinal Robert Sarah sur un ouvrage comprenant une contribution de Benoît XVI

Précisions du cardinal Robert Sarah sur un ouvrage comprenant une contribution de Benoît XVI

Ce devait être une première : un livre cosigné par le pape émérite Benoît XVI et le cardinal Robert Sarah, préfet de la Congrégation pour le culte divin, concernant le célibat sacerdotal auquel les deux prélats sont attachés. Mais la polémique a été telle que le cardinal Sarah a publié ce matin un communiqué sur son compte Twitter   dans lequel il dénonce la “polémique qui vise depuis plusieurs heures à me salir en insinuant que Benoît XVI n’était pas informé de la parution du livre Des profondeurs de nos cœurs”. Si Des profondeurs de nos cœurs sera publié avec une couverture rectifiée. Mais le nom du pape émérite est maintenu sur la couverture tout comme sa contribution dans le livre.

Voici le communiqué du cardinal Sarah :

Le 5 septembre dernier, après une visite au monastère Mater Ecclesiae où habite Benoît XVI, j’ai écrit au Pape émérite pour lui demander s’il était possible qu’il compose un texte sur le sacerdoce catholique, avec une attention particulière concernant le célibat. Je lui expliquais que moi-même j’avais commencé une réflexion dans la prière. J’ajoutais « J’imagine que vous penserez que des réflexions de votre part pourraient ne pas être opportunes à cause des polémiques qu’elles provoqueraient peut-être dans les journaux, mais je suis convaincu que toute l’Eglise a besoin de ce don, qui pourrait être publié à Noël ou au début de l’année 2020 ».

Le 20 septembre, le Pape émérite m’a remercié en m’écrivant que lui aussi, de son côté, avant même de recevoir ma lettre, avait débuté l’écriture d’un texte sur ce sujet, mais que ses forces ne lui permettaient plus de rédiger un texte théologique. Toutefois, ma lettre l’avait encouragé à reprendre ce long travail. Il ajoutait qu’il me le transmettrait quand la traduction en langue italienne serait achevée.

Le 12 octobre, pendant le synode des évêques sur l’Amazonie, le Pape émérite me remettait sous pli confidentiel un long texte, fruit de son travail des mois écoulés. En constatant l’ampleur de cet écrit, tant sur le fond que sur la forme, j’ai immédiatement considéré qu’il ne serait pas possible de le proposer à un journal ou à une revue, eu égard à son volume et à sa qualité. J’ai donc immédiatement proposé au Pape émérite la parution d’un livre qui serait un immense bien pour l’Eglise, intégrant son propre texte et le mien. A la suite des divers échanges en vue de l’élaboration du livre, j’ai finalement envoyé, le 19 novembre, un manuscrit complet au Pape émérite comportant, comme nous l’avions décidé d’un commun accord, la couverture, une introduction et une conclusion communes, le texte de Benoît XVI et mon propre texte. Le 25 novembre, le Pape émérite exprimait sa grande satisfaction concernant les textes rédigés en commun, et il ajoutait ceci « Pour ma part. je suis d’accord pour que le texte soit publié dans la forme que vous avez prévue ».

Le 3 décembre, je me suis rendu au monastère Mater Ecclesiae pour remercier une nouvelle fois le Pape émérite de m’accorder une si grande confiance. Je lui ai expliqué que notre livre serait imprimé pendant les vacances de Noël, qu’il paraîtrait le mercredi 15 janvier et que, par conséquent, je viendrai lui apporter l’ouvrage début janvier au retour d’un voyage dans mon pays natal.

La polémique qui vise depuis plusieurs heures à me salir en insinuant que Benoît XVI n’était pas informé de la parution du livre Des profondeurs de nos cœurs, est profondément abjecte. Je pardonne sincèrement à tous ceux qui me calomnient ou qui veulent m’opposer au Pape François. Mon attachement à Benoît XVI reste intact et mon obéissance filiale au Pape François absolue.

Le cardinal Sarah a apporté des précisions sur la précision de l’ouvrage, affirmant notamment que “l’auteur du livre sera pour les publications à venir : Card Sarah, avec la contribution de Benoît XVI.” En revanche, le texte du livre demeure le même.

Enfin, dans un ultime message sur Twitter, le cardinal Sarah précise que son communiqué “reste ma seule et unique version du déroulement des faits.” En outre,  il a “également eu une conversation avec la direction de Fayard pour mettre en place les demandes spécifiques”. Le message sur Twitter :

On notera qu’hier, le cardinal Sarah avait bien donné “les premières preuves de ma proche collaboration avec Benoît XVI pour écrire ce texte en faveur du célibat” :

 

Articles liés

Partages