Quand le pape reçoit les Habsbourg

Le pape François a reçu au Vatican les membres de la famille des Habsbourg, en pèlerinage à Rome dans le cadre du Jubilé de la miséricorde, le 5 novembre 2016. Il a rendu hommage à leur aïeul le bienheureux Charles d’Autriche (1887-1922) et a souligné que la famille chrétienne était le premier terreau des vocations.

Durant la rencontre, le pape a salué leur initiative de pèlerinage familial : « Je désire souligner cet aspect, parce que la famille au sens large, avec la richesse de ses liens et de sa variété, est une valeur à redécouvrir aujourd’hui ».

« La famille chrétienne est le premier terrain dans lequel les semences des vocations – à partir de la vocation conjugale, qui est une véritable vocation ! – peuvent germer et se développer », a ajouté le pape. Et de se réjouir des vocations au sacerdoce et à la vie consacrée qui sont nées dans la nouvelle génération de la famille habsbourgeoise.

A l’occasion de ce pèlerinage, les hôtes du pape faisaient mémoire de leur ancêtre Charles Ier, empereur et roi monté sur le trône 100 ans plus tôt. Le pape François a rendu hommage à cette figure de « bon père de famille, et comme tel serviteur de la vie et de la paix ».

Charles d’Autriche a été béatifié en 2004 par Jean-Paul II. Après avoir servi comme soldat au début de la Première guerre mondiale, il accéda au trône en 1916 et dû y renoncer en 1918. Il eut huit enfants de son union avec la princesse Zita de Bourbon-Parme.

Une Europe fondée sur les valeurs chrétiennes

Le dernier empereur d’Autriche fut « sensible à la voix du pape Benoît XV » et il « se prodigua de toutes ses forces pour la paix, au risque d’être incompris et tourné en dérision », a poursuivi le pape François. Il y a vu « un exemple plus que jamais actuel » : « nous pouvons l’invoquer comme intercesseur pour obtenir de Dieu la paix pour l’humanité ».

Le pape a souhaité à la famille Habsbourg que la présence spirituelle de Charles d’Autriche l’aide à ne pas être « tournée vers le passé de façon nostalgique » mais « activement présente dans l’aujourd’hui de l’histoire avec ses défis et ses besoins ». Il a encouragé l’engagement des membres dans des organisations de solidarité et de promotion humaine et culturelle, ainsi que « dans le soutien au projet d’une Europe comme maison commune fondée sur les valeurs humaines et chrétiennes ».

Concluant la rencontre, le pape a assuré qu’il accompagnerait de sa prière le chemin de la grande famille européenne issue de la Maison de Habsbourg.

Source

Comments are closed.