Quand l’évêque de Bois-le-Duc bénit la gay pride

Le 24 juin, à l’occasion du Samedi rose – le « Roze Zaterdag », une Gay Pride assortie d’événements culturels et musicaux au bénéfice des « lesbiennes, gays, bi et trans » et même des « hétéros » –, la majestueuse cathédrale catholique de Saint-Jeanl’Evangéliste de Bois-le-Duc, aux Pays-Bas, sera de la fête. Les participants recevront semble-t-il une bénédiction de l’évêque, Mgr Gerard de Korte.

Bénir les personnes est toujours une bonne chose car cela ne peut qu’attirer les grâces divines sur chacun. Mais ici la bénédiction revient à “dire du bien” de la manifestation elle-même et du mode de vie des participants. Ce qui est loin d’être neutre et contribuera à accroître le trouble dans les esprits.

L’Eglise n’est pas seulement là pour accueillir, mais aussi pour dire la Parole. Une parole claire qui montre le chemin, la vérité et la vie. Une telle bénédiction risque bien de travestir la vérité, conduire sur une fausse route et fort peu ouvrir à la vie.

Comments are closed.