Québec : réaction du cardinal Lacroix aux règles sanitaires applicables aux lieux de culte

Québec : réaction du cardinal Lacroix aux règles sanitaires applicables aux lieux de culte

Le cardinal Cyprien Lacroix, archevêque de Québec, réagit aux règles sanitaires adoptées par les autorités publiques. Ces dernières imposent un passe sanitaire pour l’accès aux offices ainsi qu’une limite de 50 % pour chaque église. Si l’archevêque critique ces mesures, il “invite les équipes de nos paroisses et de tous les milieux dans notre Église à collaborer pleinement et à veiller à respecter les consignes imposées. L’heure n’est pas à la division. Serrons-nous les coudes pour protéger le plus grand nombre de personnes.”

Le communiqué du cardinal Lacroix :

« La paix soit avec vous en ces temps difficiles !
À quelques jours de Noël, l’annonce de l’obligation du passeport vaccinal dans les lieux de culte nous attriste grandement. Des personnes seront exclues et l’organisation logistique qu’oblige la vérification de tous les fidèles sera un gros défi pour nos équipes, pour la plupart bénévoles. Nous comprenons que la situation sanitaire oblige les autorités gouvernementales à prendre des mesures pour protéger la population. Il aurait quand même été souhaitable et plus respectueux d’en parler d’avance avec des représentants des diverses communautés de foi du Québec. Cela aurait pu faciliter notre collaboration et nous aider à favoriser la compréhension de la situation par nos fidèles.
La vie de notre Église catholique ne se réalise pas seulement dans nos lieux de culte. Le temps des Fêtes est habituellement l’occasion d’organiser de nombreux rassemblements pour partager avec des personnes seules ou démunies. De nombreux repas et activités sont planifiés pour apporter de la joie et briser la solitude dans nos communautés. Nous devrons renoncer à ces événements qui sont pourtant si nécessaires dans nos milieux pour vivre la solidarité et le partage.
Malgré notre déception et notre frustration, l’heure n’est pas à la dissidence mais à la solidarité, afin de protéger les personnes les plus vulnérables. J’invite les équipes de nos paroisses et de tous les milieux dans notre Église à collaborer pleinement et à veiller à respecter les consignes imposées. L’heure n’est pas à la division. Serrons-nous les coudes pour protéger le plus grand nombre de personnes.
Croyants et croyantes, que notre foi nous insuffle du courage et ouvre notre coeur à la solidarité. Partageons la lumière de notre espérance dans notre entourage et gardons l’unité dans la foi. »

Articles liés

Partages