“Rassure mes copains” : une bouffée d’espérance, un hymne à la vie

Bénédicte Oriou, 46 ans, mariée à Yves, et maman de quatre enfants vit en région nantaise. Chercheur en biologie pendant dix ans, elle devient professeur des écoles à 35 ans. Brice est le quatrième enfant des époux Oriou. Il a six ans et-demi lorsqu’un cancer de la tête se déclare ; le verdict tombe, terrible, inaudible, fatal : il ne lui reste plus que quelques mois.

Page après page, Bénédicte Oriou nous partage son quotidien, brusquement bouleversé, et avec beaucoup de pudeur et de délicatesse elle nous conduit là où son fils l’emmène, sur un chemin qu’elle n’aurait pas choisi mais qui l’a amenée à toucher du doigt que “le bonheur n’est pas une vie sans épreuve mais une vie dans laquelle on choisit d’aimer“. Amour qu’il faut savoir vivre et exprimer, quelle que soit la douleur de voir son fils tant souffrir, quelles que soient les interrogations et les angoisses. Il lui faut apprendre ce nouveau rôle qui lui est dévolu, être la maman d’un enfant gravement malade, avec tout ce que cela comporte : un emploi du temps malmené, une place à préserver pour chacun de ses enfants, des exigences éducatives bousculées, un équilibre familial à protéger.

Hommage rendu au courage et à la force de Brice, ce livre est aussi et surtout un témoignage de cette grâce qui l’a saisi et a accompagné toute sa famille. Yves et Bénédicte ont effectivement souhaité que Brice puisse préparer et faire sa première communion. Conscients qu’il s’agit au départ plus de leur projet que de celui de leur fils, ils s’émerveillent peu à peu de la pertinence de ses réflexions et de son cheminement. A n’en pas douter, Dieu travaille le cœur de cet enfant, que l’épreuve et la souffrance font beaucoup mûrir. Il la fera en même temps que sa soeur, au cours d’une retraite familiale, dont Brice reviendra transformé. Son chemin de foi lui permet de se laisser peu à peu envahir par la sérénité devant le mal qui progresse.

Brice est décédé le 22 décembre, 3 jours avant Noël. Il a laissé, à ses parents, à ses soeurs, à ses copains de l’école et ou de la communauté Foi & Lumière, le témoignage, à la fois délicat et bouleversant, de son parcours intérieur sur l’essentiel de la vie, de sa préoccupation pour les autres, de sa foi.

Un formidable hymne à la vie, une bouffée d’espérance ! Et l’espérance ne déçoit pas

 

Rassure mes copains, de Bénédicte Oriou, Ed. Fidélité, 2016, 15,50€

 

Comments are closed.