RDC : un séminaire mis à sac dans le Kasaï-Central

Une violence gratuite, aveugle et incessante qui répand la terreur dans cette jeune province – elle fut créée en juillet 2015 – du Kasaï-Central. L’aspect bien modeste de ce “Grand séminaire” ajoute à la tristesse de cette information.

Les miliciens de Kamwina Nsapu ont saccagé le Grand séminaire de Malole de Kananga, en République démocratique du Congo. « Les miliciens ont enfoncé systématiquement les portes des chambres et détruit tout ce qui s’y trouvait. Ils sont entrés dans les chambres des enseignants et ont brûlé leur bagages » a déclaré à Radio Okapi le recteur du séminaire, le Père Richard Kitenge. Après un affrontement d’une heure, l’armée est parvenue à libérer le séminaire des mains des miliciens. Les faits remontent à samedi 18 février, la veille de l’appel du Pape François, lancé après l’Angelus dominical en faveur de cette province congolaise bouleversée depuis des mois par les violences des partisans du défunt chef traditionnel Kamwina Nsapu, tué [le 13] août par les forces de sécurité. Dans un communiqué envoyé à l’Agence Fides, l’évêque de Luiza, Mgr Félicien Mwanama Galumbulula, avait dénoncé des « violences exceptionnelles et des atrocités inimaginables vis-à-vis de la population » commises par les miliciens de Kamwina Nsapu dans différentes localités de son diocèse sis dans le Kasai central.

Comments are closed.