RDC – Une violence anticatholique « inouïe » selon Libé !

17 morts [« tous tués à Kinshasa par des tirs à balles réelles »], 156 blessés et plus de 500 arrestations, dont 17 prêtres et trois religieuses : dans une interview à Libération,Paul Nsapu, secrétaire général de la Fédération internationale des droits de l’homme (FIDH), dresse le bilan de la répression des marches organisées dimanche [21 janvier] dans toute la République démocratique du Congo (RDC) par l’Église catholique. Avec un seul objectif : exiger le départ de Joseph Kabila, au pouvoir depuis 2001 et accusé de retarder les élections. « On a assisté à des scènes d’une violence inouïe : des églises profanées, attaquées à coups de gaz lacrymogène pour empêcher les fidèles de sortir manifester après la messe », témoigne ce militant basé à Paris et originaire de RDC. « D’autres manifestations auront lieu, c’est déjà prévu. […] Le comité des laïcs catholiques qui chapeaute le mouvement est la tête de proue d’un peuple qui a soif de démocratie et de liberté. » Et ce militant d’appeler Macron « à [le] soutenir » au lieu de ménager Kabila et les futurs contrats de Total en RDC.

Source : Libération, 23 janvier

 

Comments are closed.