(Re)découvrir Léon Bloy

La revue France Catholique présente toute une série d’articles pour (re)découvrir Léon Bloy.

Faites votre choix ou choisissez-les tous !

Pour le centenaire de sa mort, le plus gros recueil de textes de Bloy jamais réunis en un seul volume paraît dans la collection «  Bouquins  », mais aussi de nombreux essais et recueils de textes chez différents éditeurs… C’est l’occasion de nombreux événements : colloque de Rennes les 13 et 14 octobre, journée sur les traces de l’écrivain à Périgueux, le 21 octobre ; messe de requiem en l’église de la Trinité, le 3 novembre ; un après-midi d’hommage à Bourg-la-Reine, le 4 novembre ; un colloque international à Paris organisé par le spécialiste de l’écrivain, Pierre Glaudes, les 8, 9 et 10 novembre ; une soirée à la BnF animée par François Angelier, le 30 novembre ; une soirée aux Bernardins autour du Salut par les Juifs, le 8 février 2018 ; une exposition au musée d’art et d’histoire de Meudon sur Les Grandes Amitiés autour de Léon Bloy et les Maritain ; un film documentaire sur Léon Bloy, réalisé par la chaîne KTO, diffusé en novembre ainsi que sur le site Internet dédié à l’écrivain.

Et, en attendant, la librairie Téqui, 8 rue de Mézières (75006), accueille la librairie Le Pélican noir qui met en vente des correspondances et épreuves corrigées par Léon Bloy (à partir du 10 novembre, 17 h 30)…

Permanence de Alexis Chevalier spécialiste en livres anciens chaque lundi et chaque mardi après-midi, de 14 h à 19 heures pendant la durée de l’exposition ou bien sur rendez-vous.

Les numéros du 3 et du 10 novembre de France Catholique comprendront un important dossier consacré à Léon Bloy.

Léon Bloy traducteur de la Parole divine

par Bruno Queyrie

Prononcer le nom de Bloy revient généralement à parler dans le désert : l’auteur qui, de son vivant, fit tant pour se «  rendre insupportable  » à ses contemporains ne recueille encore aujourd’hui qu’une audience limitée, éparse, avertie. Que tout le XXe siècle, de Kafka à Bernanos, de (…)

Les héritiers de Léon Bloy

par Philippe Verdin

La postérité de Léon Bloy dépasse largement le cercle des cathos réfractaires. Bien sûr, il y eut d’abord ses filleuls, Jacques et Raïssa Maritain. Il y eut aussi Bernanos, qui publia en 1947 Dans l’amitié de Léon Bloy, une méditation sur le rôle des pauvres pour le salut du monde. Il (…)

Léon Bloy vu par Leonardo Castellani

par Gérard Leclerc

Le 3 mars 1917, il y a donc cent ans, mourait Léon Bloy, cet immense écrivain, que l’on ne pouvait mieux définir que comme « pèlerin de l’absolu ». Parmi ses lecteurs d’aujourd’hui, le pape François lui-même, qui le cita dans sa première homélie. Pourtant est-il personnage plus décalé (…)

Léon Bloy : Jeanne, modèle de son mari

par Natacha Galpérine

La parution, en 2010, aux éditions classiques Garnier, de la Correspondance échangée entre Léon Bloy et la jeune Danoise au temps de leurs fiançailles, suivie des Souvenirs rédigés par Jeanne Bloy à la fin de sa vie, permettait de mieux connaître celle qui allait devenir la compagne (…)

Léon Bloy, «   LE SALUT PAR LES JUIFS » : Du fumier sur le figuier 

par Henri QUANTIN

« Ceux qui me chercheront du côté Juif se tromperont, ceux qui me chercheront du côté anti-Juif se tromperont, ceux qui me chercheront entre les deux se tromperont plus lourdement encore.  » écrivait Bloy dans son Journal. Est-on condamné à se tromper quand on essaie de parler de (…)

 

Comments are closed.