Regret et proposition de l’épiscopat sud-africain après le retrait du pays de la cour pénale internationale

L’épiscopat sud-africain regrette la décision du gouvernement d’Afrique du Sud de se retirer de la Cour pénale internationale. Dans un communiqué, les évêques expriment leur « tristesse » et appellent le pouvoir à revenir sur sa décision jusqu’à ce que

« l’Afrique se soit dotée d’une Cour régionale effective qui ait la capacité et la volonté de demander des comptes à tous les responsables étatiques, et en particulier aux chefs de gouvernement en fonction ».

 

Les évêques Sud-africains proposent également que le gouvernement  s’active afin que les pays d’Afrique prennent une position commune pour réformer cette institution basée à La Haye, en proposant entre autres que le pouvoir de conférer une cause à la CPI soit retiré au Conseil de Sécurité de l’ONU – dominé par ses cinq membres permanents et soit en revanche confié à l’Assemblée générale des Nations unies. 

Source 

 

On apprend que la Gambie veut à son tour quitter la CPI

Comments are closed.