Réparer le cœur à base de cellules souches des patients

La start up Cellprothera« pionnière dans la régénération cardiaque cellulaire », a tenu vendredi une conférence de presse pour faire part des avancées de son essai clinique (cf. Des essais pour réparer le cœur avec les cellules souches des patients) : trois patients ont récemment reçu une injection intracardiaque de cellules souches sanguines destinées à régénérer leur cœur endommagé par un infarctus. Leur état s’est « nettement amélioré ». Au total, l’essai clinique inclura 44 patients, dont 11 composeront le groupe témoin et recevront un traitement standard. Au terme de cet essai, « si les résultats sont conformes aux espoirs, une phase trois sera lancée, avant la généralisation du traitement ».

La phase pilote de cet essai clinique (aujourd’hui en phase I/IIb) s’était déroulé de 2002 à 2007. Plusieurs victimes d’un infarctus du myocarde de mauvais pronostic avaient reçu une injection de cellules souches sanguines particulières (CD34). Ce traitement a eu un « un effet très positif », et « tous les patients sont encore en vie », a précisé le Professeur Philippe Hénon, président et directeur scientifique. Le traitement « évite la survenue d’une insuffisance cardiaque secondaire et écarte, dans les formes les plus sévères, la nécessité d’une transplantation cardiaque ».

Depuis, la start up basée à Mulhouse a développé « un automate et des kits à usage unique permettant de produire de façon standardisée et industrielle de 50 à 100 millions de cellules souches sanguines CD34, à partir d’une simple prise de sang » du patient. Environ un mois après l’accident cardiaque, ces cellules sont réinjectées au cœur du patient « au moyen d’un cathéter introduit dans l’artère fémorale, sous anesthésie locale, et injectées dans la paroi du ventricule, autour de la zone lésée par l’infarctus ».

L’essai en cours se déroule à Nantes et à Newcastle, au Royaume Uni, où ces incubateurs ont été installés. Il pourrait être étendu en 2018 à Singapour et en 2019 aux Etats-Unis et au Canada. Cellprothera fait toutefois état de ses besoins de capitaux supplémentaires : « 28,3 millions d’euros ont déjà été levés, mais les chercheurs auraient besoin de 40 millions pour remplir leurs objectifs et élargir l’essai ».

 

 Source Généthique.org

Cher lecteur
Chaque jour, Infocatho vous fournit des nouvelles pertinentes de l'Église catholique au sens le plus fort du terme, à travers les actions concrètes de chacune des Eglises locales.
Infocatho a besoin de votre participation, même minime pour pouvoir poursuivre.
Il faudrait que d’ici le 31 décembre 200 personnes donnent 50 € pour financer Infocatho.
Pourriez-vous être une de ces personnes aujourd’hui ?
L’équipe de Infocatho

Faire un don

Comments are closed.