République Centrafricaine : Deux français recherchés pour le massacre d’une église

Des « preuves accablantes » existeraient concernant l’implication de deux mercenaires français présumés au massacre perpétré le 1er mai dans la Paroisse Notre-Dame de Fatima de Bangui, capitale de la République centrafricaine, selon le Procureur général Eric Didier Tambo.

Selon le haut magistrat centrafricain, le massacre a été perpétré par les hommes de Nimery Matar Djamous, alias « Force », chef de la principale milice contrôlant le quartier du PK5 où vit la majorité des musulmans de Bangui et qui se trouve non loin de l’église où a eu lieu le massacre dont le bilan est de 26 morts, dont le Père Albert Toungoumale-Baba, prêtre centrafricain particulièrement aimé des fidèles.

Le Procureur général a déclaré avoir émis un mandat d’arrêt contre Djamous et deux mandats d’arrêt internationaux contre les deux ressortissants français, accusés d’avoir « aidé, facilité et instruit Djamous dans des actes de terrorisme visant l’église Notre-Dame de Fatima ».

Les deux ressortissants français, Christophe Raineteau, alias Alpha, et Bernard Cousin, sont poursuivis pour les mêmes chefs d’accusations que Djamous, à savoir « acte de terrorisme, assassinats, rébellion, incitation à la haine ».

Parmi les « preuves accablantes » recueillies par la justice centrafricaine contre les deux hommes, le Procureur général a cité « documents, photos, enregistrements sonores »,

Entre temps, la Mission de l’ONU en Centrafrique (MINUSCA) a mis en garde contre « la propagande visant à déstabiliser les institutions démocratiques du pays en rallumant délibérément les tensions religieuses et communautaires au travers de déclarations privées de tout fondement ».

Source : Agence Fides 07/06/2018 – LM

Infocatho ne vit QUE DE VOS DONS !

Nous avons besoin chaque mois de trouver x personnes qui fassent un don de 50 €

Pourriez vous, en cette période de carême, être une de ces personnes ?

Votre don de 50 € sera exclusivement utilisé à la rédaction et à la diffusion d’articles positifs sur l’Eglise catholique.

Les clercs et les laïcs ont besoin de partager le bien qui se fait, car le bruit ne fait pas de bien et le bien ne fait pas de bruit.

Faire un don

Daniel Hamiche, porte-parole d'Infocatho

Website:

Comments are closed.