Royaume-Uni – Contrer la tendance visant à faire taire les chrétiens

Cet exemple, venu du Royaume-Uni, concerne tous les pays occidentaux, donc la France. La liberté religieuse, inscrite dans le droit, peut toutefois être remise en question par un autre droit qui l’emporterait sur elle au motif de « discours haineux ». C’est une affaire grave à laquelle les associations chrétiennes britanniques Affinity et Barnabas Fund ont souhaité sensibiliser le législateur en lançant une pétition pour qu’une nouvelle loi circonscrive mieux la liberté religieuse et protège les chrétiens.

Affinity, une association d’églises et de particuliers évangéliques, encouragent les organisations chrétiennes à les soutenir et à signer une pétition pour empêcher une persécution possible de la religion dans le futur. Graham Nicholls, directeur d’Affinity, a raconté à Premier pourquoi une loi est nécessaire : « Il y a un choc continu, un choc culturel, une collision entre plusieurs droits et responsabilités. […] Dans ce choc, la liberté religieuse est en partie étouffée au nom de la liberté laïque, et nous pensons donc que ce serait utile qu’il soit précisé que les droits religieux sont, d’une certaine manière, garantis par la loi. » […]

Expliquant que de nombreux droits sont garantis par la loi, Nicholls a ajouté : « Il n’est pas explicité ce que cela signifie vraiment et comment cela fonctionne pratiquement et si nous sommes libres de pratiquer notre culte – par exemple de lire l’Écriture en public – et si c’est un droit que nous devons avoir ? Nous pensons que oui et que nous devrions pouvoir interpréter l’Écriture sans que le gouvernement s’en mêle ».

L’argument de Nicholls, c’est qu’une telle loi pourrait « éviter de perdre beaucoup de temps dans des procès infondés où les chrétiens sont poursuivis comme dans les cas de gens qui prêchent en public ». Quand on lui demande si nos libertés présentes sont actuellement en danger, il répond : « Pratiquement. Il n’y a pas eu beaucoup de poursuites contre des prêcheurs de rue ou contre des chrétiens dont les prêches ont été qualifiés de discours haineux… Mais le fait même que de telles affaires arrivent et qu’il y ait eu des cas où des enseignants ont été révoqués des services de santé… je pense, oui, que la menace existe ».

Évoquant le fait que nous sommes bien plus libres que de nombreux autres pays, Nicholls a expliqué que le fait d’avoir un meilleur bilan comparé à d’autres ne signifie pas que nous ne devons pas chercher à toujours être protégés de ce que nous avons de jure. […] Il a déclaré qu’il voulait qu’on explicite et qu’on protège « les libertés dont nous disposons aujourd’hui » et de bloquer « cette tendance dont la trajectoire nous mène à faire taire la voix des chrétiens ».

Premier, 12 février © CH pour la traduction.

Source Christianophobie Hebdo.

Abonnez-vous et recevez les 4 premiers numéros gratuitement

Cher lecteur
Chaque jour, Infocatho vous fournit des nouvelles pertinentes de l'Église catholique au sens le plus fort du terme, à travers les actions concrètes de chacune des Eglises locales.
Infocatho a besoin de votre participation, même minime pour pouvoir poursuivre.
Il faudrait que d’ici le 31 décembre 200 personnes donnent 50 € pour financer Infocatho.
Pourriez-vous être une de ces personnes aujourd’hui ?
L’équipe de Infocatho

Faire un don

Comments are closed.