Royaume-Uni : les évêques mécontents de la réouverture des églises le 4 juillet prochain

Royaume-Uni : les évêques mécontents de la réouverture des églises le 4 juillet prochain

D’autres pays que la France sont confrontés à l’interdiction publique des cultes pour des raisons sanitaires. Au Royaume-Uni, le gouvernement a publié  un plan qui prévoit que les lieux de culte ne pourront pas ouvrir jusqu’au 4 juillet prochain, y compris pour des prières privées. Les églises sont en effet assimilées à des lieux à “haut risque”, et ce au même titre que les pubs, les cinémas, les coiffeurs ou les salons de beauté. Le gouvernement estime que la distanciation sociale est difficile  pratiquer dans un contexte où le risque d’infection reste élevé. “Le calendrier et le déroulement pour l’ouverture des églises affecte les sensibilités profondes et les besoins spirituels”, ont ainsi déclaré les évêques d’Angleterre et du Pays de Galles. “Le document du gouvernement et les déclarations n’ont pas été en mesure de reconnaître cela”, ont-ils ainsi estimé. L’Église catholique indique avoir proposé un plan précis, respectant pleinement les consignes sanitaires publiques, afin que les églises puissent être ouvertes pour les prières privées.

Outre-Manche, les mesures prises par les pouvoirs publics suscitent les mêmes amertumes. Confronté à un nombre plus important de victime, le gouvernement de Sa Majesté a adopté de mesures encore plus sévères qu’en France. Comme en France, le gouvernement a autorisé certaines activités à reprendre cette semaine tout en excluant les cultes.

Source : CatholicPhilly.com/Catholic News Service (CNS)/cbcew.org.uk

Articles liés

Partages