Saint-Siège – L’ignorance est une des pires pauvretés de notre temps

Pour le Saint-Siège, « l’ignorance est une des pires pauvretés de notre temps ». Ainsi « combattre l’ignorance et l’analphabétisme par la culture fait partie des moyens efficaces de lutte pour restaurer la dignité des plus pauvres et cela notamment en libérant leur parole créatrice plutôt que d’imposer des modèles ».

Natasa Govekar, Directrice de la Direction Théologique-Pastorale du Secrétariat pour la Communication, a prononcé un discours le 7 novembre 2017, à la « Commission Communication et Information » de la 39e session de la Conférence générale de l’Unesco.

Intervenant sur le thème « Communication et croissance des flux migratoires  : Promouvoir un discours d’ouverture d’accueil mutuel, de participation et d’inclusion », elle a invité notamment à « dépasser une conception naïve des médias numériques en soulignant la supériorité de la dimension anthropologique par rapport à une vision réductionniste et technocratique de la réalité ».

 

Retrouvez l’Intervention du Saint-Siège à l’Unesco

 

Comments are closed.