Sarthe : le Cours Saints Martin : un collège hors contrat relève le défi de la ruralité

Sarthe : le Cours Saints Martin : un collège hors contrat relève le défi de la ruralité

Le Cours Saints Martin, fondé en 2013 à Sablé-sur-Sarthe, a relevé le double défi d’un enseignement libre dans une zone rurale.  Avec une volonté de dispenser des coursde bon niveau sans pour autant abandonner à leur sort les élèves en difficulté, avec une attention particulière portée aux disciplines artistiques, avec l’implication des élèves dans différents services pour la vie de l’école et une vie spirituelle qui fait partie intégrante du projet pédagogique, les fondateurs du Cours ont vu bien plus loin que le seul programme de l’Education nationale ! 

 

Entretien avec Laurent, directeur du Cours et Marion, responsable administrative. Tous les deux sont également professeurs.

Propos recueillis par Adélaïde Pouchol

 

Vous dirigez le Cours Saints Martin, un collège hors contrat catholique comme il en existe de plus en plus aujourd’hui. Comment définiriez-vous la spécificité du Cours ?

Laurent : Le Cours Saints Martin est une école des familles, et c’est me semble-t-il le point le plus important. Des parents sont à l’origine du projet et ils sont nombreux à intervenir pour donner des cours ou apporter leur aide pour le bon fonctionnement de l’école. Il est fondamental de permettre et de préserver une harmonie entre parents et professeurs et j’estime, comme directeur du Cours, devoir être vraiment au service des parents. Ces derniers attendent parfois des choses que les professeurs ne peuvent donner et, à l’inverse, les professeurs peuvent adopter une posture d’expert face aux parents… Or pour nous, il est très important de dépasser ces possibles incompréhensions, de garder un esprit familial parce que – et l’Église le dit très clairement -, l’éducation est en premier lieu de la responsabilité des parents.

Marion : Cette école est née, non pas parce que des professeurs avaient envie de créer quelque chose mais parce que des parents voulaient une structure pour leurs enfants. Et chacun s’investit donc, selon les compétences et le temps qu’il a, pour dispenser les cours, assurer des heures de surveillance, donner des heures d’aide individualisée aux élèves en difficulté…

Lire la suite sur l’Homme Nouveau

Articles liés

Partages