“Sauvons la rencontre mondiale des familles du lobby gay”

“Sauvons la rencontre mondiale des familles du lobby gay”

Un article de Riccardo Cascioli traduit par Benoit-et-Moi :

Les cas des États-Unis, du Chili et du Honduras, qui voient des évêques et des cardinaux responsables de comportements homosexuels et d’abus, doivent faire ouvrir les yeux sur le pouvoir acquis par le lobby gay, qui influencera même la Rencontre mondiale des familles (Dublin, 21-26 août). Si l’on veut, au Vatican, rétablir la crédibilité il faut annuler la rencontre avec le Père Martin et demander la démission du Cardinal Farrell.

Eh bien, encore une fois, il nous faut revenir à la “Lettre aux évêques de l’Église catholique sur la Pastorale des personnes homosexuelles” (1er octobre 1986), signée par le Préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi de l’époque, le Cardinal Joseph Ratzinger. Entre autres choses, Ratzinger dénonçait – et nous sommes en 1986 – l’existence d’un lobby gay dans l’Eglise, de connivence avec des organisations gay extérieures à l’Eglise pour subvertir l’enseignement catholique sur l’homosexualité. Il serait trop long de mentionner ici le document, mais les points 8 et 9 (*) décrivent parfaitement ce qui aurait pu sembler une exagération, mais qui est aujourd’hui une réalité sous les yeux de tous. Il existe un véritable réseau de prêtres homosexuels qui non seulement se couvrent mutuellement dans leurs activités immorales, mais qui, ces dernières années, ont mis en œuvre un véritable agenda pour renverser la doctrine catholique. C’est ce que le prêtre polonais Dariusz Oko a appelé “Homo-hérésie”.

Lire l’article en intégralité sur Benoit-et-Moi

Articles liés

Partages