Saviez-vous qu’il y avait un centre industriel au Vatican ?

« Nous sommes tous pécheurs. C’est notre titre et c’est aussi la possibilité d’attirer Jésus à nous. Jésus vient chez nous, il vient chez moi, il vient à moi parce que je suis un pécheur », a affirmé le pape François dans l’homélie qu’il a prononcée ce vendredi matin 7 juillet 2017, au cours de la messe célébrée pour les ouvriers du centre industriel du Vatican.

Depuis le hangar du centre, où avait été installé un autel dans un espace bordé de paravents, le pape a commenté l’Évangile du jour dans lequel Jésus croise Matthieu assis à son bureau de collecteur d’impôts et l’invite à le suivre, expliquant qu’il est venu pour les pécheurs et non pour ceux qui se croient justes.

Cette dernière phrase de Jésus est pour le pape un réconfort : « Cela me console beaucoup, a-t-il dit, parce que je pense que Jésus est venu pour moi », rappelant qu’il aimait autrefois se rendre à l’église Saint Louis-des-Français à Rome pour contempler le tableau du Caravage représentant La vocation de saint Matthieu.

Enfin, évoquant un fameux dialogue entre le Seigneur et saint Jérôme, le pape a conclu : « Aujourd’hui, en ce premier vendredi, pensons au cœur de Jésus, qu’il nous fasse comprendre cette belle chose, avec le cœur miséricordieux qui nous dit simplement : ‘Donne-moi tes faiblesses, donne-moi tes péchés, je te pardonne tout’. Jésus pardonne tout, il pardonne toujours. »

Source et traduction traduction intégrale de l’homélie du pape.

 

Comments are closed.