Sessions Agape du Puy – Une reprise en main plus spirituelle

L’évêque du Puy Mgr Luc Crepy a réformé les sessions psycho-spirituelles dites Agapè, apparues, dans les locaux du Grand séminaire, en 2005, avec l’arrivée au Puy de leur fondateur, Bernard Dubois, membre de la communauté des Béatitudes. Ces retraites visaient à tenter de résoudre des problèmes et blessures de vie par une relecture à base d’évangile.

Un rapport de la conférence des évêques de France, révélé par l’Éveil, avait déclenché une vive polémique. Certaines techniques de questionnement des retraitants, certaines interprétations de blessures de vie (divorce, avortement, séparation…) avaient conduit à fragiliser encore plus certains participants. Mgr Brincard avait alors plaidé la présence d’un comité de vigilance et d’une réécriture de la méthode. En vain.

Le fondateur Bernard Dubois et quelques proches ont été écartés en fin d’année dernière. L’évêque du Puy a  nommé le frère Xavier Pollart, un dominicain, pour ramener de la spiritualité biblique dans l’enseignement et pour gommer tous les aspects “psychologiques” de la retraite. La centaine d’accompagnateurs a été formée à de nouvelles méthodes, moins intrusives qui « laissent toute liberté aux participants » dit le frère Pollart qui résume : « l’intention de l’Agapè était bonne mais il fallait revoir le chemin ».

Les sessions, après un arrêt de six mois, vont donc reprendre à la fin du mois d’août prochain. Le nouveau président de l’association est Guy Bellier, un membre de l’Agapè depuis plusieurs années.Enfin, l’Agapè a désormais un statut d’association publique de fidèles.

Source

Comments are closed.