Singapour : une Eglise qui aide les jeunes face à leurs dépendances

Ecouter les jeunes, partager leurs connaissances et leurs difficultés, les sensibiliser et les insérer dans les programmes et services fournis par la Caritas et d’autres organisations partenaires en matière d’engagement social : telle est l’initiative lancée par la Caritas de Singapour qui, comme l’a appris l’Agence Fides, a lancé ces jours derniers – en syntonie avec le mois pendant lequel a lieu l’Assemblée du Synode des Evêques dédiée aux jeunes – une série d’événements, de programmes et d’initiatives portant sur des thèmes et problèmes concernant les jeunes au sein de la société singapourienne.
L’initiative dédiée aux jeunes a été intitulée « YouthReach » et entend aider les jeunes des deux sexes les plus vulnérables, en général de 10 à 21 ans, qui font face à une série de problèmes tels que l’automutilation, les vexations, l’association à des bandes criminelles, une sexualité active hors du mariage et avant la majorité, les relatons conflictuelles et les dépendances.
L’un des programmes, dénommé « Project Fireworks » vise à faire émerger la voix des jeunes dans un espace sécurisé tel que le théâtre et la danse, en les aidant à apprendre et à comprendre davantage sur eux-mêmes. Les jeunes ont démontré au travers d’expressions artistiques leurs conditions et leurs désirs. Dans un clip vidéo réalisé par le groupe Boys Town, ils expriment simplement ce qu’ils veulent de la vie. Une pièce de théâtre a montré une scène de famille dans le cadre de laquelle un jeune adressait des paroles âpres et offensantes à ses parents dans un accès de colère. D’autres jeunes ont également présenté un spectacle de danse contemporaine qui a mis en évidence leur frustration et leurs luttes.
L’alcoolisme, l’usage de drogues, les jeux et l’usage compulsif du téléphone portable intelligent ne sont que quelques-unes des dépendances qui intéressent les jeunes aujourd’hui à Singapour. « Ces dépendances sont généralement le résultat de l’angoisse et de la dépression » indique à Fides Yvonne Yuen, psychothérapeute de « We care Community Services », centre traitant toutes les formes de dépendance. Elle affirme : « la dépendance est une maladie, souvent à caractère chronique, qui influe sur le fonctionnement du cerveau et du corps ». L’un des symptômes les plus communs de la dépendance est la perte de contrôle et l’abus continuel de substances et d’instruments malgré les conséquences grave qu’ils ont. Ceux qui cherchent une aide médicale peuvent s’adresser à certains centres spécialisés dans le soin des dépendances.
La Caritas Singapour a lancé ces programmes spécifiques destinés aux jeunes en invitant et impliquant parents, grands-parents, enseignants et consultants afin qu’ils partagent leurs impressions sur les jeunes, remarquant certains signes de dépendance comme des changements dans le comportement, l’évitement des relations personnelles, des mensonges etc.
Selon les dernières données fournies par le gouvernement, sur une population totale de 5,6 millions d’habitants, Singapour compte quelques 383.000 catholiques qui représentent dont 9 % de la population.

Source : SD Agence Fides 05/10/2018

La lecture de cet article vous a-t-elle été utile ?
Infocatho est un média gratuit au service de la vie de l'Eglise et de la foi catholique.
Votre don aujourd’hui est nécessaire à son existence et à son développement.
Merci pour votre don et votre prière.
L'équipe d'Infocatho

Faire un don

Website:

Comments are closed.