La Suède envisage l’interdiction des écoles chrétiennes pour lutter contre la ségrégation des filles dans les écoles musulmanes

Comme en France avec les nouvelles règles pour les écoles hors contrat, la proposition des sociaux-démocrates qui gouvernent en Suède sans majorité parlementaire est motivée par ce qui se passe dans certaines écoles musulmanes. Néanmoins, et toujours comme en France, ce sont les libertés de tous qui feront les frais de cette réforme si elle est mise en œuvre. Sous prétexte de lutter contre la ségrégation des filles et contre l’endoctrinement religieux, le ministre de l’Administration publique Ardalan Shekabari, un Suédois d’origine iranienne, et le ministre de l’Enseignement supérieur Anna Ekström ont expliqué au nom de leur parti que leur proposition d’interdiction devait concerner toutes les écoles confessionnelles. Outre les 11 écoles musulmanes, seront donc visées aussi pour éviter toute discrimination entre religions les 59 écoles chrétiennes et une école confessionnelle juive. Encore que cette dernière pourrait bénéficier d’une exemption selon certaines déclarations. Contrairement au hors-contrat français, toutes ces écoles sont gratuites grâce aux subventions reçues de l’Etat car la loi suédoise interdit de faire payer la scolarisation des enfants et adolescents jusqu’à 18 ans.
Les écoles chrétiennes principales victimes d’une interdiction motivée par la ségrégation des filles dans certaines écoles confessionnelles musulmanes.

 

Lire l’article sur Réinformation.TV

Comments are closed.