Syrie – Sites archéologiques chrétiens détruits par des opérations militaires aériennes turques

Mise à jour – L’évêque d’Alep dément cette information

La Direction générale du Département syrien des Antiquités a dénoncé dans une note officielle la destruction d’importants sites archéologiques chrétiens provoquée par des opérations militaires aériennes turques dans la zone d’Afrin, dans le nord-est de la Syrie. « Les avions turcs – peut-on lire dans la note émise le 22 mars au nom du Directeur des Antiquités syriennes, Mahmud Hamoud – ont bombardé le site archéologique de Barad, sis à 15 Km au sud de la ville d’Afrin ».
La zone archéologique de Barad comprend les restes de nombreuses églises et de monastères byzantins, ainsi que des tombes remontant aux premiers siècles du Christianisme. Depuis 2011, elle faisait partie de la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Selon ce qu’a affirmé Mahmud Hamoud, le bombardement a dévasté également ce qu’il est convenu d’appeler la « tombe de Saint Maron », site sur lequel, selon la Tradition, aurait initialement été enterré le corps du Saint, transporté ensuite ailleurs, ainsi que les restes de la Cathédrale Saint Julien, construite à la fin du IV° siècle.
Dimanche 18 mars, les troupes turques et les milices syriennes antigouvernementales ont pris le contrôle de la ville d’Afrin, jusqu’alors aux mains de milices kurdes.

 

Source Agence Fides

Comments are closed.