Articles #En France #NLQ

Haut-Rhin : les cloches de Jettingen continueront à sonner l’Angelus

Vox populi, vox Dei… Un habitant de Jettingen (Haut-Rhin) avait écrit au maire de la commune pour se plaindre d’entendre sonner l’Angelus depuis l’église du Sacré-Cœur. L’édile a organisé un referendum pour les 500 habitants… Le résultat est sans appel !

[…] 77,5 % des votants ont exprimé leur souhait de ne pas toucher au fonctionnement des cloches de Jettingen. Celles-ci vont donc pouvoir continuer à sonner l’Angelus, tous les matins à 5 h 40 comme le veut la tradition. Comme cela se fait depuis des siècles dans cette commune de 500 habitants située dans le Sud-Alsace […] Les habitants de Jettingen étaient appelés cette semaine à se prononcer sur le maintien, le décalage ou tout simplement la suppression de l’appel à la prière. Une consultation inédite organisée par le conseil municipal et qui fait suite au courrier d’un riverain, gêné par le réveil un peu trop matinal, selon lui, des cloches de l’Angelus. Il s’en était plaint auprès du maire. Avec un taux de participation de 70 % (427 électeurs), la consultation citoyenne a déplacé les foules, on peut le dire. Un peu moins que pour l’élection présidentielle en 2017 (81 % de taux de participation) mais bien plus que pour les dernières élections législatives (53 %). Les habitants de Jettingen ont donc tranché. Sur 298 suffrages exprimés et dépouillés vendredi :
77,5 % sont pour ne rien changer au fonctionnement des cloches de leur village.
4,7 %  sont pour déplacer l’angélus de 5 h 40 à  7 h14
7,05 % sont pour supprimer les sonneries civiles de la nuit
10,74 % sont pour déplacer l’angélus de 5 h 40 à 7 h 14 et supprimer les sonneries civiles de la nuit

 

Source Observatoire de la christianophobie

 

A la une #Articles #En France #NLH #NLQ

Crucifix abattu à Uffholtz, dans le Haut-Rhin

Encore un  acte de vandalisme commis, samedi 30 mars dernier, contre un crucifix situé sur la commune de Uffholtz et sur le chemin conduisant à Wattwiller…

 

Source Observatoire de la Christianophobie

Annonces #Conférences/Formations #NLH #NLQ

Assises Régionales Alsace EDC : Dirigeant d’entreprise dans un monde digitalisé – le 23 mars 2019 à Haguenau (67)

François Bouchard, Président Régional et le Bureau Régional sont heureux de vous inviter aux Xèmes Assises Régionales des Entrepreneurs et Dirigeants Chrétiens d’Alsace en présence de Cyril de Quéral, Vice-Président National des EDC

Les EDC Alsace organisent leurs assises régionales autour du thème

« Dirigeant Chretien : quel sens donner à mon entreprise dans un monde digitalisé »

le 23 mars 2019 à l’IUT d’Haguenau.(30 rue du maire .(30 rue du maire André Traband)

Programme

  • 8 h 00 : Accueil des participants – Café
  • 8 h 45 : Ouverture des Assises Régionales  » Maintenant, rien de ce qu’ils projettent de faire ne leur sera inaccessible !” (Genèse 11, 6(b))
  • 9 h 00 : Visions croisées du philosophe et du chercheur
    • • Eric LEMAIRE – Dirigeant fondateur Philologos
    • • Michel de MATHELIN – Directeur du Laboratoire I-cube et Vice-Président de l’Université de Strasbourg
  • 9 h 30 Témoignages de dirigeants / Services et négoce
    • • Philippe HELMSTETTER – Fondateur et dirigeant de TEMPEO
    • • Pierre LEGRIS – CIO Royal Canin
  • 10 h 00 Pause – Visite de la plateforme Smart-Prod/ Industrie du Futur de l’IUT
  • 11 h00 Témoignages de dirigeants / Industrie et entreprises technologiques
    • • Christophe CORNE – Président du Directoire, Systancia
    • • François DEMONGEOT – Dirigeant, Personal IT(é)
    • • Stéphane FAUTH – Président, NORCAN
  • 11 h 30 Vision spirituelle
    • • Michel DENEKEN, Président de l’Université de Strasbourg
  • 12 h 00 Débats et clôture
  • 12 h 30 Temps spirituel : « Votre foi ne repose pas sur la sagesse des hommes, mais bien sur la puissance de Dieu” (I Corinthiens 2, 5)
  • 13 h 00 Déjeuner

Participation aux frais : 20 € – pour vous inscrire :

Annonces #NLQ #Sorties/Animations

Noël dans la Cour Saint-Nicolas à Strasbourg (67) du 23 novembre au 23 décembre 2018

Dans le cadre de « Strasbourg, capitale de Noël » Mgr Luc Ravel souhaite ouvrir la cour d’honneur de l’archevêché. Ce projet, appelé « Cour Saint-Nicolas », est une très belle opportunité pour une visibilité de l’Église en ce temps de l’Avent : nous dirons par notre présence que Noël est, avant tout, la venue de Dieu parmi les hommes.

Cet espace, ouvert les vendredis, samedis et dimanches du 23 novembre au 23 décembre 2018, accueillera des animations ainsi que plusieurs chalets :

  • une grande crèche,
  • la librairie diocésaine (CEDIDOC),
  • un point de vente d’artisanat monastique ;
  • un chalet animé par la Pastorale du Tourisme et des Loisirs pour expliquer le sens des traditions de Noël (couronne, calendrier de l’Avent…)
  • un chalet animé par la CARITAS Alsace
  • un chalet partagé par les paroisses de l’Eurométropole et les mouvements d’Église avec vente de boissons chaudes et autres.

Par ailleurs, le perron du palais épiscopal accueillera des animations musicales, saynètes, contes… mis en œuvre par des enfants, des jeunes et des adultes. Comme dit Mgr Ravel : « il faut qu’il y ait de la vie ! »

Contact

Elisabeth Clément – elisabeth.clement@cathocus.fr – 03 88 21 24 96

 

Visitez la page facebook Noël dans la cour Saint Nicolas

Dans le cadre de « Strasbourg, capitale de Noël » Mgr Luc Ravel souhaite ouvrir la cour d’honneur de l’archevêché. Ce projet, appelé « Cour Saint-Nicolas », est une très belle opportunité pour une visibilité de l’Église en ce temps de l’Avent : nous dirons par notre présence que Noël est, avant tout, la venue de Dieu parmi les hommes.

Cet espace, ouvert les vendredis, samedis et dimanches du 23 novembre au 23 décembre 2018, accueillera des animations ainsi que plusieurs chalets :

  • une grande crèche,
  • la librairie diocésaine (CEDIDOC),
  • un point de vente d’artisanat monastique ;
  • un chalet animé par la Pastorale du Tourisme et des Loisirs pour expliquer le sens des traditions de Noël (couronne, calendrier de l’Avent…)
  • un chalet animé par la CARITAS Alsace
  • un chalet partagé par les paroisses de l’Eurométropole et les mouvements d’Église avec vente de boissons chaudes et autres.

Par ailleurs, le perron du palais épiscopal accueillera des animations musicales, saynètes, contes… mis en œuvre par des enfants, des jeunes et des adultes. Comme dit Mgr Ravel : « il faut qu’il y ait de la vie ! »

Contact

Elisabeth Clément – elisabeth.clement@cathocus.fr – 03 88 21 24 96

 

Visitez la page facebook Noël dans la cour Saint Nicolas

Programme complet

Annonces #Messes/Prières/Pèlerinages #NLQ

Un pré-synode pour les jeunes alsaciens le 10 novembre 2018 à Strasbourg (67)

Mgr Luc Ravel, archevêque de Strasbourg, et Mgr Christian Kratz, son évêque auxiliaire ont lancé une invitation à plusieurs jeunes du diocèse pour réfléchir ensemble sur des projets d’Église.

Suite aux Synode des évêques du 8 au 28 octobre 2018 à Rome, des jeunes alsaciens ont été convoqués par Mgr Ravel et Mgr Kratz pour réfléchir aux possibles applications du Synode romain en Alsace. Il s’agira de voir ensemble ce qu’il est bon de renforcer comme projets déjà existants et d’en proposer de nouveaux là où chaque jeune vit.

Un échange entre les jeunes et Mgr Ravel aura lieu avant l’eucharistie d’envoi afin que les jeunes décident s’ils veulent ou non lancer un Synode des jeunes dans le diocèse.

Ce rassemblement pré-synodal aura lieu le 10 novembre 2018 de 10h à 17h à l’Église du Christ Ressuscité dans le quartier universitaire de l’Esplanade à Strasbourg.

Inscription : pastoraledesjeunes@diocese-alsace.fr

 

Télécharger la lettre d’invitation

(plus de renseignements)

Annonces #NLQ #Sorties/Animations

Concert de Hillsong France à Bernolsheim (67) le 24 octobre 2018

Le célèbre groupe de louange sera en tournée au mois d’octobre dans toute la France. Il nous fera le plaisir de visiter l’Alsace du Nord le 24 octobre 2018 le temps d’un concert.

Après avoir fait salle comble lors de son dernier concert à Strasbourg il y a deux ans, le groupe Hillsong France revient en force en Alsace du Nord à l’occasion de son nouvel album « IL Y A PLUS » adaptation et traduction en français de l’album éponyme en anglais « THERE IS MORE ».

Cette année, le groupe collabore avec Phare FM Haguenau.

Ce groupe de louange francophone se caractérise par une approche résolument moderne qui vient donner une certaine fraicheur à la musique chrétienne plus traditionnelle.

Entre sons rock et electro, Hillsong France relève brillamment le défi d’être en phase avec une génération à la foi décomplexée.

Les concerts Hillsong peuvent être une bonne façon d’évangéliser auprès de son entourage. C’est une occasion exceptionnelle d’inviter ses famille, amis, voisins et collègues dans un lieu inhabituel pour les sensibiliser aux valeurs éternelles.

Concert de Hillsong France Alsace Nord : Mercredi 24 Octobre – 20h00 • Mille Club & Events • 2 rue d’Oslo • 67170 Bernolsheim

Infos et resa : www.weezevent.com/concert-hillsong-brumath

Articles #En France #NLH #NLQ

Abbaye d’Oelenberg : histoire, anecdotes et produits !

Un article proposé par Divine Box.

 

Ce mois-ci Divine Box vous emmène découvrir l’abbaye d’Oelenberg, en Alsace ! Cette abbaye a une histoire millénaire pleine d’aventures et de rebondissements : si l’on a bien cru sa dernière heure arrivée à la Révolution, elle a rapidement connu son apogée au XIXe ! Ses bâtiments regorgent de trésors des siècles passés, mais aussi de bons produits issus de l’artisanat monastique. Attachez vos ceintures, on y va !

La fondation de l’abbaye d’Oelenberg   

Allez hop, on remonte le temps à presque un millénaire en arrière… Et nous voilà en 1046, date de fondation de l’abbaye d’Oelenberg.

 

C’est Heilwige de Dabo, comtesse d’Eguisheim et mère du pape de l’époque, Léon IX, qui fit construire ce prieuré pour des chanoines de saint Augustin. Elle voulait en effet perpétuer le souvenir de son autre fils Gérard, mort au cours d’un duel avec un seigneur de Ribeaupierre.

 

Alors situé sur une colline (« Berg » en patois local), le long d’un cours d’eau (« Oelen »), on appellera tout simplement le prieuré… « Oelenberg » ! La communauté prospère ensuite rapidement, tant en richesses qu’en nombre de moines. En avant, toute !

L’abbaye d’Oelenberg et les guerres

 

Oui mais malheureusement, la suite est moins fameuse… En effet, les guerres du XIVe ravagent l’abbaye d’Oelenberg. Ruinée et affaiblie, elle est alors placée sous la tutelle d’un seigneur autrichien, puis rattachée aux Jésuites de Fribourg en 1626, et enfin à l’Université de Fribourg en 1774.

 

À la Révolution, sans surprise, la communauté est dissoute ! En 1794, l’abbaye et la bibliothèque sont vendues comme biens nationaux aux enchères. La bibliothèque est dispersée lorsqu’un industriel mulhousien se porte acquéreur du couvent.

 

Les moines se réfugient alors en Suisse, tandis que l’abbaye d’Oelenberg passe de main en main, devenant ainsi un pensionnat de jeunes filles en 1821 !

Tableau du XIXe représentant la réunion quotidienne des moines de l’abbaye d’Oelenberg dans leur salle du chapître – Frédéric Lix

Abbaye d’Oelenberg : au boulot ! 

 

Finalement, en 1825, l’abbaye d’Oelenberg reprend vie avec le retour d’un groupe de moines trappistes, revenus d’exil.

 

Des bâtiments du passé, il ne subsiste alors que quelques parties : la chapelle Saint-Léon conserve des parties du XIIe siècle dans son chevet. Trois clefs de voûte de la chapelle Saint-Michel sont également conservées, avec des armoiries datant de 1486.

 

Demeurent également :

 

  • La partie inférieure du chœur de la chapelle du XIIe siècle
  • La nef baroque (1755)
  • Le transept de l’ancienne église abbatiale (1486)
  • Un grand crucifix du XIVe siècle
  • Deux belles statues de Notre-Dame des XVe et XVIIIe siècles

 

Les moines tiennent bon et remettent alors l’abbaye d’Oelenberg sur pattes, malgré des épidémies, incendies et autres famines. Là-bas, on y trouve tout ce qu’il faut ! Boulangerie, fromagerie, brasserie, imprimerie, etc…

 

Au XIXe, les moines sont si nombreux qu’ils partent même créer une fondation en Allemagne ! Début XXe, l’abbaye d’Oelenberg compte 200 moines trappistes (80 prêtres et 120 frères), et fait figure de véritable centre religieux, intellectuel et économique. Chapeau bas !

 

 

Une solidarité salvatrice 🤝

 

Malheureusement, les deux Guerres mondiales furent terribles : les bâtiments sont allègrement bombardés, et les moines obligés de se disperser temporairement.

 

La reconstruction est difficile, mais, milieu XXe, l’abbaye d’Oelenberg finit par reprendre du poil de la bête grâce à une exceptionnelle mobilisation. Le diocèse de Strasbourg, ses fidèles, et des trappistes néerlandais de l’abbaye de Zundert venus prêter main forte… tout le monde s’y met !

 

L’abbaye d’Oelenberg ressuscite alors, et laisse même derrière elle une autre ramification : la renaissance de l’abbaye d’Engelszell, relancée par les trappistes d’Oelenberg en 1925. Youpi !

L’abbaye d’Oelenberg telle qu’on peut la voir aujourd’hui, a été reconstruite après les bombardements des deux guerres mondiales, grâce à l’aide du diocèse de Strasbourg et de moines trappistes néerlandais – Divine Box

Abbaye d’Oelenberg : y va ? Y va pas ? 🤔

 

À la fin du XXe siècle, malgré sa reconstruction, l’abbaye d’Oelenberg n’est plus très en forme… La communauté qui avait jadis compté jusqu’à 200 moines n’en abrite plus qu’une quinzaine. Et les vastes bâtiments nécessitent des travaux toujours plus coûteux.

 

S’est alors posée la question de quitter l’abbaye d’Oelenberg pour se grouper avec une autre communauté de trappistes… Mais, trop attachés à leur abbaye, les moines ont finalement décider de rester et de tout faire pour préserver Oelenberg ! Hip hip hip ?

Les moines de l’abbaye d’Oelenberg chantent leurs sept offices quotidiens dans leur belle église de style trappiste, c’est-à-dire sobre et dénué – Divine Box

Abbaye d’Oelenberg : et aujourd’hui ? 💒

 

Aujourd’hui, l’abbaye Notre-Dame d’Oelenberg est le seul monastère d’hommes encore vivant en Alsace. Les neuf moines trappistes sur place vivent toujours selon la règle de saint Benoît “ora et labora” : “prière et travail”.

 

Ils prient ainsi sept fois par jour (premier office à 4h30 !) et travaillent de leurs mains pour assurer leur subsistance. Ils ont délégué la gestion de leurs 150 hectares de terres à des laïcs mais s’occupent de tout le reste : magasin d’artisanat monastique, hôtellerie…

 

Ils fabriquent aussi, avec leur farine, de délicieux produits monastiques, comme les pâtes de l’abbaye (des larges, des fines, des torsadées). En plus de tout cela, ils concoctent des tartes, des sablés, des macarons et toute une farandole de biscuits. C’est déjà pas mal, non ?

 

 

Cliquez ici pour en savoir plus sur l’abbaye d’Oelenberg, et notamment sur ses ruches, ses champs de blé et ses fameux trésors ! Pour découvrir les produits de l’abbaye d’Oelenberg, c’est par là !

 

NLQ #Sorties/Animations

Spectacle : La petite voix de Sainte Thérèse du 5 au 7 octobre 2018 en Alsace

Par la voix de Mathilde Lemaire, vous découvrirez les textes de la petite Thérèse de Lisieux, au cours d’un spectacle qui sera présenté :

  • Le vendredi 5 octobre à Strasbourg en l’église Saint-Pierre-le-Vieux à 20h
  • Le samedi 6 octobre à Haguenau en l’église Saint-Georges à 20h
  • Le dimanche 7 octobre à Mulhouse en l’église Sainte-Thérèse à 17h.

Un spectacle d’une grande sensibilité qui célèbrera la fête de Sainte-Thérèse du 1er octobre.

  • Durée du spectacle : 1h15
  • Entrée libre, avec plateau

 Mathilde Lemaire explique sa démarche :

« Quand le patron d’ADF-Bayard m’a proposé d’enregistrer ces 13 poèmes mis en musique, j’ai regardé les partitions et lu les textes et ce projet d’enregistrement m’a tout de suite plu.

Concernant l’aspect musical, j’ai remarqué que je pouvais aborder différentes couleurs vocales : la voix parlée, chantée, lyrique et de variété, ce que j’apprécie particulièrement.

Dans les textes, j’ai retrouvé une fraicheur et une simplicité qui m’a beaucoup plu.

Au-delà de l’aspect religieux, on retrouve dans les textes de Thérèse des messages qui touchent tout le monde : l’amour, la paix, la volonté, la famille, l’abandon, etc. une fois l’album sorti en mars 2017, il m’a semblé que ces textes devaient être entendus plus largement. Quoi de mieux que de transmettre en direct ces textes en racontant l’histoire de la vie de Thérèse…

Par ce spectacle, je donne ma « voix  » au service de la « petite voie » si chère à Thérèse. Je me suis lancée dans cette belle aventure, accompagnée d’un pianiste et d’un ingénieur du son.

Ce spectacle musical allie de nombreux chants et des lectures de textes avec une mise en espace scénique et photographique.

Le spectacle dure 1h10 et propose plusieurs chants de l’album avec également d’autres œuvres de variétés et sacrés de compositeurs contemporains de Thérèse (Fauré, Gounod, Saint-Saëns, etc.), des chants en partage avec le public, des lectures de poèmes, des anecdotes sur la vie de Thérèse Martin, un diaporama de photo illustratif, et quelques surprises musicales et visuels pour le public.

Le spectacle Thérèse nous fait ressentir des émotions très différentes. C’est un spectacle à caractère jovial et spirituel, Thérèse était une femme pleine d’espérance, de volonté et de joie. »

Programme

LES FLEURS : ma pluie de roses printanières

  • Une rose effeuillée (Album « Sainte Thérèse »)
  • Jeter des fleurs (Texte – sainte Thérèse)
  • Chant surprise… (C. Saint-Saëns)

MARIE, ZELIE, PAULINE : les mères de mon coeur

  • Ce que je verrai bientôt (Album « Sainte Thérèse »)
  • A ma mère chérie (Texte – sainte Thérèse)
  • Chant surprise… (C.Gounod)

LA FOI : mon ciel à moi

  • Les répons de sainte Agnès (Album « Sainte Thérèse »)
  • Mon chant d’aujourd’hui (Album « Sainte Thérèse »)
  • Chant surprise… (C. Dumont)
  • L’abandon (Album « Sainte Thérèse »)
  • Mes armes (Album « Sainte Thérèse »)

L’AMOUR : voilà ma seule loi

  • Vivre d’amour (Album « Sainte Thérèse »)
  • Chant surprise… (Fr. Ephraim / sainte Thérèse)
  • Ma joie (Album « Sainte Thérèse »)

L’équipe « Sainte Thérèse : ma petite voix » vous remercie pour votre présence :

  • Mathilde Lemaire (chant et texte)
  • Bertrand Lemaire (piano et texte)
  • Julien Taillefer (régie son et lumière)

Les artistes vous retrouveront à l’issue du spectacle pour échanger avec vous et dédicacer vos albums « Sainte Thérèse ».

Vous pouvez suivre les actualités du spectacle sur : lemaire_mathilde@hotmail.com • Facebook => Sainte Thérèse : ma petite voix

Un merci tout particulier aux nombreux bénévoles pour l’organisation de cette soirée, à ADF-Bayard Musique pour la sortie de cet album, à Jean-Luc Guyard (compositeur) et Michel Duvet (arrangeur) pour leur talent et enfin, un grand merci à toi Thérèse !

(source)

NLH #NLQ #Sorties/Animations

Voix et Route Romane, festival de musique médiévale – du 31 août au 23 septembre dans le Grand-Est

Une Histoire du temps

Alpha et Omega

 

La première et la dernière lettre de l’alphabet grec s’inscrivent fortement dans la tradition chrétienne, notamment dans le Nouveau Testament :

« Je suis l’alpha et l’oméga, celui qui est, qui était, et qui vient, le Tout Puissant » (Apocalypse 1, 8).

Depuis 26 ans, Voix et Route Romane, festival de musique médiévale, propose à la fin de l’été, un étonnant voyage à travers les musiques du Moyen Âge, dans le cadre prestigieux des principaux édifices de la Route Romane d’Alsace.

Des concerts uniques dans les églises romanes d’Alsace

En restant dans le champ du religieux, on retrouve également l’Alpha et l’Oméga sur le cierge pascal. Ils y symbolisent l’éternité du Christ, le commencement et la fin de toute chose.

Au-delà de ce contexte chrétien, l’expression Alpha et Omega signifie aussi le début et la fin d’un cycle (la naissance et la mort étant par exemple l’alpha et l’oméga de l’existence) mais désigne tout autant le trajet, l’évolution d’un point à un autre ou sert à exprimer une totalité, une globalité de l’Être et de la connaissance, de l’espace et du temps.

Chacun à sa manière, les ensembles invités ont accueilli et assimilé cette thématique.

Mais la perspective historique, en l’occurrence l’évolution de la polyphonie médiévale, n’est jamais loin.

Elle est même au cœur du discours. Rarement en effet, dans l’histoire de notre festival, nous ne nous serons autant aventurés dans cette zone de transition entre l’Omega du Moyen Âge et une radicale nouveauté, l’Alpha de la Renaissance.

Restez informés de nos actualités sur notre page facebook.

Programmation détaillée

Tarifs

Les étapes du festival

 

 

Du 31 août au 23 septembre 2018 

  • 4 week-ends
  • 10 concerts
  • 8 sites de la Route Romane d’Alsace,
  • 1 site du Grand Est (Hors Alsace)
  • 3 000 spectateurs attendus
  • 1 thématique : Ordre et Chaos
  • 4 ateliers de sensibilisation en milieu scolaire
  • Un concert associé le 17 août : La Messe de Notre Dame de Guillaume de Machaut à Neuwiller-lès-Saverne.

Les ensembles invités

  • HUELGAS ENSEMBLE (Belgique) • 1ere  participation au festival
  • LA NOTE BREVE (France – Lyon) • 1e  participation au festival
  • DIABOLUS IN MUSICA (France – Tours)
  • MUSICA NOVA (France – Lyon )
  • IRINI (France -Marseille) • 1e participation au festival
  • LA CAMERA DELLE LACRIME (France – Clermont Ferrand)
  • TASTO SOLO (Espagne) • 1ère participation au festival
  • TIBURTINA ENSEMBLE (République tchèque) • 1e participation au festival
  • DIALOGOS (France – Paris)
  • COMET MUSICKE (France – Paris)

Ambitions et pistes de programmation

  • En élaborant une programmation exigeante et renouvelée nous souhaitons conforter la place unique de notre festival dans le champ spécifique des musiques du Moyen Âge au niveau régional et national.
  • Nous souhaitons mettre en valeur le patrimoine roman d’Alsace par la programmation de concerts dans des architectures remarquables. Il ne s’agit pas uniquement de mettre la musique du Moyen Âge « dans son jus » mais aussi de veiller à l’adéquation du concert proposé à la configuration et au volume de l’édifice qui accueille le concert.
  • Il nous semble essentiel, à la fois d’entretenir des partenariats artistiques avec des ensembles qui ont fait notre réputation et dont nous avons contribué à la notoriété, mais aussi de toujours être à la recherche d’ensembles émergents. Nous portons également un regard attentif à la création régionale dans ce domaine.
  • Depuis 2016 nous ouvrons notre action vers la nouvelle Grande Région, tout d’abord grâce à notre site Internet route-romane-alsace.fr en passe de devenir un lieu de référence sur l’art roman du Grand Est et, plus timidement, en programmant chaque année un concert en Lorraine.
  • En programmant des ensembles de grande notoriété en partenariat avec de petites localités, nous contribuons à l’aménagement culturel du territoire.
  • Nous organiserons trois actions de sensibilisation à la musique médiévale dans des établissements scolaires du Bas-Rhin et du Haut-Rhin.
  • Notre démarche envers la conquête de nouveaux publics passera cette année par un usage accru des réseaux sociaux.
  • Nous favorisons la mobilité du public en mettant des navettes autocar en circulation pour plusieurs concerts.

Pour clore le triptyque « Une histoire du temps » nous avons choisi pour thème Alpha et Omega

Cette thématique permettra d’évoquer

  • les premières polyphonies et la peur de l’an Mil
  • l’Apocalypse
  • le Jugement dernier
  • le crépuscule du Moyen Âge
  • l’aube de la Renaissance
  • le développement de la musique médiévale…

La première et la dernière lettre de l’alphabet grec s’inscrivent fortement dans la tradition chrétienne, notamment dans le Nouveau Testament : « Je suis l’alpha et l’oméga, celui qui est, qui était, et qui vient, le Tout Puissant » (Apocalypse 1, 8) mais aussi sur le cierge pascal où ils y symbolisent l’éternité du Christ, le commencement et la fin de toute chose.

Au-delà de ce contexte chrétien, l’expression Alpha et Omega signifie aussi le début et la fin d’un cycle mais  aussi l’évolution d’un point à un autre, le trajet. Chacun à sa manière, les ensembles invités ont accueilli et assimilé cette thématique. Mais la perspective historique, en l’occurrence l’évolution de la polyphonie médiévale, n’est jamais loin…

Messes/Prières/Pèlerinages #NLQ

Le festival de louange de Saint-Louis (68) le 30 juin 2018

Le samedi 30 Juin de 11h à minuit, le groupe de Louange de la Communauté de paroisse Porte de France de Saint Louis dans le Haut-Rhin organise un premier Festival de Louange.

6 groupes venant du Nord au Sud de l’Alsace, de Strasbourg, Colmar, Wittenheim, Mulhouse, Huningue et Saint Louis se relayerons toute la journée pour chanter la louange.

Un groupe de danse présentera également des chorégraphies montées à partir de chants religieux.

 

Venez nombreux célébrer Le seigneur en musique.