Conférences/Formations #NLQ

13 octobre 2018 : rencontre & conférence : “Qu’est-ce qu’être un homme ou une femme aujourd’hui” à La Varenne (94)

Les AFC du Val de Marne organisent une rencontre à La Varenne :

18h30 : Messe à l’église saint Hilaire (105 boulevard de la Marne, 94210 La Varenne)
19h30 : repas tiré du sac
20h30 : Conférence de Jeanne Larghero : “Qu’est-ce qu’être un homme ou une femme aujourd’hui ?”

A la une #Doctrine / Formation

Carêméditation #28 : L’amour nécessite plus de ressemblance que d’altérité

Comme promis dans notre édito du mercredi des cendres, chaque jour nous vous partageons à méditer un texte du père Michel-Marie Zanotti-Sorkine.

Pour faire œuvre commune, et l’amour est la plus ardue que l’on connaisse, il faut plus de ressemblance que d’altérité. Je le crois contre des milliers de théoriciens du carnage qui jouent au sein du couple la carte de l’enrichissement mutuel en canonisant les différences – et ce discours est alléchant – contre celle de la plus belle entente qui ne peut se passer de concordances, voire, de parallèles. Comment voulez-vous être heureux, si après une journée de travail où les coups bas n’ont pas manqué, vous trouvez votre femme ou votre mari juché sur un autre versant que le vôtre, contrariant encore les pensées auxquelles vous tenez viscéralement ! Impossible de faire l’impasse sur le soutien dont l’humain a besoin dans son propre nid !

Père Michel-Marie Zanotti-Sorkine, in L’amour – une affaire sacrée, une sacrée affaire, p. 69-70

Illustration : La mariée juive, par Rembrandt

NLH #Tribunes et entretiens

Entretien avec le Cler – Face au harcèlement, la nécessaire éducation à l’altérite

Depuis plusieurs semaines, face à l’ampleur des révélations d’agressions et d’harcèlements dénoncées par des milliers de femmes, quelles actions entreprendre ? Que faire une fois la parole libérée, quand elle peut l’être ? Il est nécessaire d’agir le plus tôt possible pour sensibiliser les plus jeunes, éduquer autrement et conscientiser le rapport à l’autre, afin de garantir la meilleure prévention qui soit.

Agir à la racine, c’est mettre l’accent sur la vie affective et sexuelle dès le plus jeune âge, mais aussi alerter les parents, les enseignants et l’ensemble de la société. Un travail pédagogique colossal.

Comment donc mettre en place cette meilleure éducation affective et sexuelle, qui permettraient d’instaurer de plus sains rapports à l’autre ? Pourquoi est-ce si crucial en milieu scolaire et quels sont les avantages à parler de tels sujets à des éducateurs plutôt qu’à ses proches ?

Brigitte Roudière, conseillère familiale au CLER (Centre de Liaison des Equipes de Recherche sur l’amour et la famille) et justement intervenante dans le secondaire pour sensibiliser à ces questions, nous livre ses éléments de réponse.

A écouter sur Radio Vatican