A la une #Articles #NLQ

L’édito – Savez-vous aimer à la mode d’aujourd’hui ?

Dans cet âge où aimer se conjugue à l’éphémère, nous avons perdu de vue qu’aimer est d’abord un acte avant d’être une émotion. Un acte qui suppose un mouvement hors de soi, tout autant qu’un mouvement en soi. Aimer c’est en effet se donner à un autre, mais pour se donner encore faut-il être reçu. Aussi aimer est un acte double de don de soi et d’ouverture de soi. Ouverture pour laisser passer le don que nous faisons de nous. Ouverture pour laisser entrer le don de l’autre qui nous est fait. L’amour est donc un double mouvement de don et d’ouverture, c’est-à-dire de don et de réception. Il n’y a pas d’amour vrai sans ce double mouvement. Fondamentalement, aimer c’est aussi être appelé par l’autre. Quelque chose nous a touché et a sollicité en nous le désir. Mais si ce désir n’est pas aussi don, il est captateur de l’autre pour moi. Finalement, je n’aime pas l’autre pour lui, mais pour ce que j’en retire moi. La relation qui se dit amour n’est finalement que possession en vue de la jouissance jusqu’à consommation, c’est-à-dire disparition des effets de cette usage de l’autre. C’est une des visions modernes de l’amour qui n’est autre qu’un paravent de bonne conscience à l’hédonisme. Cette forme précise de l’hédonisme qui entend ne se priver de rien pour son plaisir. Un plaisir vu non comme l’absolu du bonheur, mais comme la satisfaction, toujours à renouveler, parce que volatile d’un certain bien-être qui ne supporte pas le vide, le manque, entendons, la souffrance. L’hédonisme des temps modernes est compensatoire. Il tente de combler un vide plus existentiel, précisément celui de l’amour authentique du don et réception qui, lui, est profondément comblant.

Corollaire ce cet hédonisme sécuritaire, avez-vous remarqué ce que la société met sous l’expression « aimez-vous les uns les autres » ? Que nous reproche-t-on lorsque nous refusons les PMA, GPA, avortements, euthanasies et autres mariages pour tous, sinon de ne pas avoir de cœur, de ne pas aimer. L’incompréhension de nos contemporains porte sur le fait que nous refuserions de soulager la souffrance des autres. De glissement en glissement, la nouvelle norme de l’amour en société n’est pas l’hédonisme en lui-même, mais l’éradication de la souffrance. Aimer son prochain, n’est pas d’abord un acte de don et contre don, ni une recherche du mieux pour lui, mais éradiquer sa souffrance. Tels sont les « éléments de langage » amoureux de toute la dynamique actuelle de la culture de mort

Articles #NLH #NLQ #Tribunes et entretiens

Emission spéciale de La Victoire de l’amour du 11 novembre 2018 avec le Père Michel-Marie Zanotti-Sorkine

Dans cette émission spéciale de La Victoire de l’Amour, Sylvain Charron interview le Père Michel-Marie Zanotti-Sorkine, auteur, prédicateur et chanteur-compositeur, qui nous parle de la Sainte Vierge.

L’interview est suivie de la chanson Marie, puis d’une prédication sur l’évangile du jour : Mc, XII, 38-44.

Annonces #Conférences/Formations #NLH #NLQ

SESSION : Amour – sexualité et vie chrétienne à Solesmes (72) du 18 au 24 novembre 2018 avec le Père Potez

Une formation intégrale originale et vraie sur l’amour humain animée par le Père François Potez, prêtre du diocèse de Paris.

Pour qui ?  :
Les prêtres, religieuses, mariés, fiancés et célibataires.

Programme de la session :


Le corps
L’amour
L’homme et la femme
Les passions amoureuses
Le don conjugal
La communication dans le couple
La vocation du mariage dans l’église

Pour s’inscrire à la session via le site

PDF - 959.8 ko

Sorties/Animations

Theoû Xárisma – Concert spirituel à Paris le 10 novembre 2018 !

Venez écouter le chœur THEOÛ XÁRISMA qui chantera pour la première fois le répertoire de son premier CD : “Le don de Dieu”

Le 10 novembre 2018, 20h en l’église saint Séverin, à Paris
Le concert est proposé à tous et est gratuit.

Les morceaux qui composent “Le don de Dieu” proposent de suivre le chemin spirituel d’une âme qui cherche Dieu en six étapes. Par de multiples rencontres avec des saints et la richesse de leurs écrits, avec la puissance des textes de la liturgie, et enfin avec l’écriture sainte, l’âme, malgré sa faiblesse et sa nudité, se découvre aimée depuis toute éternité d’un amour fou, celui de Dieu.
Sans être frontalement bouleversée, la vie de l’âme n’en est pas moins convertie, renouvelée par un regard intérieur pétri de cet Amour découvert. L’exultation de l’enfant sauvé n’enlève rien à la rudesse de la vie d’ici-bas, cependant tout est fécondé par un mystère d’amour auquel l’âme s’abandonne et se livre en confiance. C’est alors que la lumière de la foi ouvre à la vraie vie.

En savoir plus sur cette formation originale

Evènement Facebook
Page officielle

A la une #Doctrine / Formation

L’amour authentique dans le mariage

Par un moine de Triors pour l’Homme Nouveau :

 

Poursuivant son enseignement sur le décalogue, le Pape en arrive à la sixième parole : « Tu ne commettras pas d’adultère ». Une lecture chrétienne de ce commandement doit se faire à la lumière de l’enseignement de Jésus sur le mariage qui se réfère aux origines. La dimension affective et sexuelle de l’homme doit être jugée par la création de l’homme et de la femme qui, unis, ne forment plus qu’une seule chair, si bien que l’on ne pourra jamais désunir ce que Dieu a uni. Pour bien comprendre également ce commandement qui réclame fidélité et loyauté totales, il faut se rappeler de l’importance de l’Alliance dans la Bible. Dieu est un Dieu jaloux qui ne supporte pas l’adultère. Le prophète Osée, qui a expérimenté dans sa chair les ravages de ce péché, nous a transmis un enseignement toujours valable sur la fidélité éternelle de Dieu qui devient miséricorde face à son peuple à la nuque raide qui ne cesse de le trahir. La fidélité implique en conséquence la durée dans le temps et donc le caractère indissoluble et définitif du lien conjugal. Si nos contemporains ont tant de mal à le comprendre, c’est que les notions de gratuité dans l’amour et de durée ont complètement disparu de leur esprit. On veut s’essayer avant de prendre un engagement définitif, ou encore s’aimer uniquement pour un temps, en ne comprenant pas que la fidélité est exigée par la liberté qui en face de Dieu prend une décision responsable. L’amitié elle-même exige déjà la durée, car on ne s’aime vraiment que pour toujours. À plus forte raison quand on s’engage dans un lien qui unit deux êtres jusque dans leur chair.

Lire la suite sur L’Homme Nouveau

Articles #NLQ #Tribunes et entretiens

Prédication du père Michel-Marie Zanotti-Sorkine du 7 novembre 2018 – “Saisissons la Croix !”

Suite à l’interview du père Michel-Marie sur la chaîne québécoise TVA dans l’émission La Victoire de l’Amour, le célèbre prédicateur, écrivain, auteur-compositeur et chanteur revient régulièrement pour commenter l’évangile du jour.

Ici Lc XIV, 25-33

Version audio seule.

Annonces #Conférences/Formations #NLQ

L’art de durer en couple – formation en 4 séances du 9 novembre 2018 au 11 janvier 2019 à Versailles (78)

INTENTIONS DU PARCOURS

“Qui aujourd’hui n’est pas amoureux de l’amour ?” demande Xavier Lacroix dans son livre Les mirages de l’amour. 

Mais l’amour conjugal est-il durable ?

Certains voudraient qu’il ne dure que trois ans. Parle-t-on du même amour ? Peut-on faire durer l’amour ? Quels soins faut-il prendre ?

Notre priorité ne devrait-elle pas être de se connaître en tant qu’homme et en tant que femme, en tant qu’époux et épouse et en tant que parents pour que l’amour dure toujours ?

L’important ne serait-il pas de chercher à comprendre la plénitude de l’amour humain dans le plan divin ?

Quelle est la vérité du langage du corps ? On ne peut se donner si on ne se possède pas soi-même !

L’AFC de Versailles et la paroisse Saint Michel avec l’aide d’ICHTUS propose un parcours de 4 soirées pour donner des éléments de réponses en un minimum de temps à des couples aux agendas bien remplis. Le parcours sera animé par Bruno de Saint Chamas, président d’Ichtus, avec en particulier la participation du Père Raphaël Prouteau, curé de la paroisse Saint Michel et Marc d’Anselme, thérapeute et d’un couple ami.

Ce parcours voudrait aider à faire vivre l’amour dans le temps. N’est-ce pas une priorité quand chaque jour amène son cortège de mauvaises nouvelles, d’engagements rompus, de fidélités blessées, d’imprudences téméraires, de fatigues, de routines, de souffrances qui pourraient être évitées

Vous êtes donc invités à prendre un peu de temps pour apprendre à lire votre expérience personnelle et ainsi mieux accompagner et faire grandir vos enfants en étant témoin de la beauté de l’amour humain !

PROGRAMME DU PARCOURS

4 vendredis de 20h30 à 22h15 :

– 9 novembre 2018 – Amour durable : amour possible ?

23 novembre 2018 – Le mariage rend-il libre d’aimer ?

– 7 décembre 2018 – Couple – famille : quel accomplissement ? 

– 11 janvier 2019 – Couple engagé pour durer ? 

Salle Jean-Paul II – 18 rue des Célestins à Versailles 78000

Inscriptions

Articles #NLQ #Tribunes et entretiens

Deux minutes pour vous #30 – Père Michel-Marie Zanotti-Sorkine – “Si on est atteint d’une maladie dont on sait la fin douloureuse et que l’on envisage alors le suicide assisté, en somme l’euthanasie, doit-on confesser cela ?”

Nous vous avions annoncé le lancement d’une série de vidéos régulières où le père Michel-Marie Zanotti-Sorkine répond à vos questions sous un format très court :

Si on est atteint d’une maladie dont on sait la fin douloureuse et que l’on envisage alors le suicide assisté, en somme l’euthanasie, doit-on confesser cela ?

Version Audio seule

C’est avec beaucoup de bonheur que le Père Michel-Marie répond désormais à vos questions les plus concrètes. C’est toujours une vraie joie de l’entendre traiter, à sa façon et dans sa lumière, les sujets les plus divers. Bonne écoute ! N’oubliez pas de faire suivre à tous vos amis ces petites vidéos qui peuvent faire tant de bien… et de prier pour le Père Michel-Marie dont le ministère est très prenant.

Annonces #Conférences/Formations #NLQ

Soirées « Aller là où la voix du pauvre appelle » les 20 & 21 novembre 2018 à Castres (81)

Le service de la diaconie du Tarn et la paroisse Sainte-Emilie de Villeneuve convient à deux soirées :

Aller là où la voix du pauvre appelle

Deux soirs pour s’approprier cette mission, avec la participation de Gilles REBECHE, diacre permanent du diocèse de Toulon et cheville ouvrière de la diaconie de son diocèse et de Diaconia 2013.

Témoignages, enseignements, échanges.

 

MARDI 20 NOVEMBRE : 20 h 30 – 22h30
A l’école du Christ et de l’Eglise. Fondements bibliques et doctrinaux du service du pauvre

MERCREDI 21 NOVEMBRE :20 h 30 – 22h30
Que pouvons- nous faire  ? L’appel des pauvres demande une réponse concrète

 

Eglise Notre-Dame d’Espérance
1 Boulevard Général Giraud, 81100 Castres

Annonces #Conférences/Formations #NLH #NLQ

Session “Vivre en Couple aujourd’hui” – Les 30 & 31 mars 2018 à Paris

Une session pour les couples organisée par l’association CLER Amour et Famille.

La session Vivre en couple aujourd’hui :

Pour quoi ?

Pour aider les couples à construire une relation conjugale heureuse et durable, il est essentiel de les informer sur les grandes étapes et le fonctionnement de la vie du couple dans toutes ses dimensions, en leur donnant des repères pour les aider à dépasser les difficultés qui pourraient survenir.
Les couples, par une meilleure compréhension de la construction et l’évolution de la vie conjugale, pourront dépasser les écueils inhérents à toute vie à deux.

Pour qui ?

Vous êtes fiancés ou jeunes mariés, vous souhaitez vous préparer au mariage, donner un nouvel élan à votre couple, vous êtes animateur de préparation au mariage, vous accompagnez des couples…

Avec qui ?

Jean-Baptiste Gailly, diacre, et Elizabeth Gailly, conseillère conjugale et thérapeute familiale, tous deux membres de l’équipe CLER de Saint-Brieuc, s’appuient sur leur expérience d’accompagnement pour aborder les sujets essentiels. Des conseillers conjugaux présents peuvent recevoir en entretien les couples qui souhaiteraient aborder un point plus particulier qui les touche.

Plus d’informations sur le parcours et inscriptions

30-31 mars 2019 de 13h le samedi à 17h30 le dimanche
65 bd de Clichy, 75 009 PARIS