Annonces #NLQ #Sorties/Animations

Projection “Jean Vanier, le Sacrement de la Tendresse” le 11 février 2019 à Lunel (34)

Aux côtés de mère Teresa, de l’abbé Pierre, de soeur Emmanuelle, Jean Vanier fait aujourd’hui figure de prophète dans un monde dominé par la compétition, le pouvoir et l’argent. Il a fondé les communautés de l’Arche autour de la pire des exclusions, celle dont sont victimes les personnes qui souffrent d’un handicap mental. Ce film rend hommage à Jean Vanier, fondateur de l’Arche et humaniste. Projection lundi 11 février au cinéma ATHENEE de Lunel à 14h. La projection sera suivie d’un débat.

Annonces #NLQ #Sorties/Animations

Jean Vanier, le sacrement de la tendresse – Projections les 26, 28 & 29 janvier 2019 à Avignon (84)

Un nouveau film sur Jean Vanier qui fait aujourd’hui figure de prophète dans un monde dominé par la compétition, le pouvoir et l’argent. Il a fondé les communautés de l’Arche autour de la pire des exclusions, celle dont sont victimes les personnes qui souffrent d’un handicap mental.

Le 26 janvier 2019 à 10h30
Le 28 janvier 2019 à 12h
Le 29 janvier 2019 à 14h
Au cinéma Utopia Manutention (4, rue des Escaliers Sainte-Anne 84000 Avignon)

Ce film rend hommage à Jean Vanier, fondateur de l’Arche et humaniste.

Synopsis :
Promis à une brillante carrière militaire, ce fils de Gouverneur Général du Canada fait le choix de mettre sa vie au service des plus faibles.
L’Arche est née en 1964 d’une rencontre entre Jean Vanier et deux hommes avec un handicap mental. A l’époque, les personnes présentant des troubles mentaux sont considérées comme le rebut de l’humanité et enfermées à vie dans des asiles psychiatriques où la vie n’est pas tendre. Profondément touché par leur détresse, Jean Vanier décide de vivre avec eux dans une petite maison du village de Trosly Breuil dans l’Oise. C’est le début de l’aventure…
Aujourd’hui en France, L’Arche accueille plus de 1200 personnes en situation de handicap mental dans 33 communautés. La fédération internationale est présente dans près de 35 pays avec 147 communautés sur les 5 continents.
Le message de Jean Vanier bouscule les tabous et rend hommage à la vulnérabilité.  %
Ce film au message puissant et universel est un véritable plaidoyer pour la Paix.

Frédérique Bedos, réalisatrice du film sur Jean Vanier témoigne : «  c’est un géant dans tous les sens du terme  »

La journaliste Frédérique Bedos présente le film «  Jean Vanier Le Sacrement de la Tendresse  » sur le fondateur de l’Arche
Frédérique Bedos a fondé en 2010 le projet Imagine, une association qui veut inspirer et faire prendre conscience de l’urgence à sauver la beauté du monde. Elle a réalisé «  Le sacrement de la tendresse  », un documentaire hommage Jean Vanier, fondateur de L’Arche, des communautés qui réunissent des personnes avec un handicap et des personnes qui n’en n’ont pas.

Un tournage marquant

Frédérique Bedos a pris son temps pour rencontrer Jean Vanier, «  je l’ai approché à petits pas, c’est un géant dans tous les sens du terme  ». Le tournage a duré plus de trois ans, «  une relation de confiance s’est installée, Jean est l’homme de la rencontre, mais en même temps c’est un sauvage, surtout si on veut le mettre en lumière. C’est un héros humble, donc il fallait le convaincre que ce n’était pas pour le starifier  ».
Le film s’ouvre sur un message de Jean Vanier face caméra pour pouvoir accueillir les gens dans la salle : «  il a vraiment envie que ce film puisse résonner parce qu’il porte son message et sa philosophie  ». «  L’idée du film c’était d’aller à la rencontre d’un homme avec un message exceptionnel et très inspirant, d’humanité et d’universalité  ». Pour Frédérique Bedos, «  Jean Vanier parle du handicap mental mais aussi de la vulnérabilité qui nous habite tous, qui fait partie de notre condition humaine  ».

Une aventure humaine

Tout a commencé en 1964, «  il y a avait quelque chose de propice dans la période pour se lancer dans l’aventure de l’Arche  ». «  Jean n’avait aucun plan en accueillant les premières personnes handicapées, il s’est dit je vais être leur famille, et il a commencé dans une maison  ». Peu à peu la communauté s’est créé, «  jusqu’à se retrouver partout dans le monde  ».
Aujourd’hui l’Arche représente 147 communautés présentés dans 35 pays sur les cinq continents. Frédérique Bedos explique que pendant la préparation du documentaire, elle a voulu «  chercher des endroits symboliques pour que Jean puisse s’exprimer sur tous les sujets les plus brûlants de la planète  ».
Dans «  Le Sacrement de la Tendresse  », Frédérique Bedos filme les personnes handicapées filmées en plan fixe : «  pour moi c’était essentiel que les personnes handicapées mentales soient vraiment présentes face caméra dans le film  », pour les spectateurs qui ne la connaissent pas «  puissent découvrir cette réalité  ».

Voir le site de Jupiter avec critiques journalistiques

Ecoutez l’émission ci-dessous en podcast sur RCF
https://rcf.fr/la-matinale/frederique-bedos-sur-jean-vanier-c-est-un-geant-dans-tous-les-sens-du-terme

 

Annonces #NLQ #Sorties/Animations

Ciné-débat : Jean Vanier, le sacrement de la tendresse – le 9 janvier 2019 à Versailles (78)

« Jean Vanier, le Sacrement de la Tendresse », film de Frédérique Bedos

Ciné-débat le mercredi 9 Janvier à 19h30 avec l’équipe de l’Arche d’Aigrefoin et avec le soutien de l’OCH

Séances : à partir du mercredi 9 janvier, séances tous les jours
https://www.ugc.fr/film.html?id=12604

 

Synopsis

Aux côtés de mère Teresa, de l’abbé Pierre, de soeur Emmanuelle, Jean Vanier fait aujourd’hui figure de prophète dans un monde dominé par la compétition, le pouvoir et l’argent. Il a fondé les communautés de l’Arche autour de la pire des exclusions, celle dont sont victimes les personnes qui souffrent d’un handicap mental. Ce film rend hommage à Jean Vanier, fondateur de l’Arche et humaniste. Promis à une brillante carrière militaire, ce fils de Gouverneur Général du Canada fait le choix de mettre sa vie au service des plus faibles. L’Arche est née en 1964 d’une rencontre entre Jean Vanier et deux hommes avec un handicap mental. A l’époque, les personnes présentant des troubles mentaux sont considérées comme le rebut de l’humanité et enfermées à vie dans des asiles psychiatriques où la vie n’est pas tendre. Profondément touché par leur détresse, Jean Vanier décide de vivre avec eux dans une petite maison du village de Trosly Breuil dans l’Oise. C’est le début de l’aventure… Aujourd’hui en France, L’Arche accueille plus de 1200 personnes en situation de handicap mental dans 33 communautés. La fédération internationale est présente dans près de 35 pays avec 147 communautés sur les 5 continents. Le message de Jean Vanier bouscule les tabous et rend hommage à la vulnérabilité. Ce film au message puissant et universel est un véritable plaidoyer pour la Paix.

 

Annonces #NLQ #Sorties/Animations

Ciné-débat : Jean Vanier, le sacrement de la tendresse – le 9 janvier 2019 à Strasbourg (67)

Aux côtés de mère Teresa, de l’abbé Pierre, de soeur Emmanuelle, Jean Vanier fait aujourd’hui figure de prophète dans un monde dominé par la compétition, le pouvoir et l’argent. Il a fondé les communautés de l’Arche autour de la pire des exclusions, celle dont sont victimes les personnes qui souffrent d’un handicap mental.

Ce film rend hommage à Jean Vanier, fondateur de l’Arche.

Ciné-débat le mercredi 9 janvier 2019 à 20h au Vox (13 rue des Francs Bourgeois • Strasbourg)

Promis à une brillante carrière militaire, ce fils de Gouverneur Général du Canada fait le choix de mettre sa vie au service des plus faibles.

L’Arche est née en 1964 d’une rencontre entre Jean Vanier et deux hommes avec un handicap mental.

A l’époque, les personnes présentant des troubles mentaux sont considérées comme le rebut de l’humanité et enfermées à vie dans des asiles psychiatriques où la vie n’est pas tendre.

Profondément touché par leur détresse, Jean Vanier décide de vivre avec eux dans une petite maison du village de Trosly Breuil dans l’Oise. C’est le début de l’aventure…

Le message de Jean Vanier bouscule les tabous et rend hommage à la vulnérabilité.

Ce film au message puissant et universel est un véritable plaidoyer pour la Paix.

Séance suivie d’un débat en salle.

Tarif unique : 7€

Réservation conseillée sur : https://www.cine-vox.com/film/258151/#infos

La soirée est co-organisée par Foi et Lumière, la Pastorale diocésaine de la santé et l’Union des Eglises protestantes d’Alsace et de Lorraine.

Séance suivie d’un débat avec la salle en présence de Veronika Ottrubay, directrice des résidences de l’Arche à Strasbourg, après avoir vécu pendant trente ans à Trosly, auprès de Jean Vanier, comme responsable du centre spirituel.

– Autres séances pour voir le film sans débat : Vendredi 11 janvier à 18h15 + Samedi 12 janvier à 11h + Mardi 15 janvier à 20h

 

Conférences/Formations #NLH #NLQ

Colloque : “Dans le pays des bulles faisons-les éclater” – Le 28 avril 2018 à Angoulême (16)

Samedi 28 avril à la maison diocésaine d’Angoulême : Une journée pour découvrir les 4 axes prioritaires de la Pastorale des Personnes Handicapées avec de grands témoins.

Samedi 28 avril 09:30-17:30 – Maison diocésaine d’Angoulême

C’est un colloque animé par la Pastorale diocésaine des Personnes Handicapées. Ils
s’adressent d’abord à tous les acteurs de la pastorale de la santé, mais aussi à toutes les personnes engagées en Eglise, et aussi à tous les chrétiens. Ce colloque veut rassembler un grand nombre de chrétiens pour affirmer la nécessite d’inclure bien davantage dans l’Eglise les personnes en situation de handicap. La Pastorale diocésaine des Personnes Handicapées au cours de cette journée veut communiquer les 4 axes prioritaires qu’elle met en avant (1) :

- Favoriser le covoiturage,
- Favoriser des liens entre les paroisses et les établissements accueillant sur leur territoire des personnes handicapées.
- Favoriser l’intégration des personnes handicapées dans les équipes d’animation (ou conseil) paroissiale.
- Favoriser l’accessibilité des personnes en situation de handicap sur tous nos lieux de rassemblement (en incluant la sonorisation).

Les grands rendez-vous de la journée :

- Exposé – Témoignage de Marie-Caroline Schürr atteinte d’une maladie génétique rare, professeure d’anglais, auteur de « Out of the box ! : la joie à roulettes »
- Exposé – Témoignage de Jean-Luc PALLARD représentant du conseil départemental de l’Association des Paralysés de France, référent « Accessibilité ».
- Témoignage de Marie-Paule BODIN
- Témoignage d’Anaëlle BLUTEAU avec d’autres personnes racontant une scène de vie à la SAJ où autres lieux de vie quotidienne.

Sous la présidence de Mgr Gosselin, Évêque d’Angoulême.


(1) Rappel des 4 axes :
Les 4 axes retenus afin d’œuvrer à l’inclusion des personnes en situation de handicap dans l’Eglise et la société sont :
- Favoriser le covoiturage,
- Favoriser des liens entre les paroisses et les établissements accueillant sur leur territoire des personnes handicapées.
- Favoriser l’intégration des personnes handicapées dans les équipes d’animation (ou conseil) paroissiale.
- Favoriser l’accessibilité des personnes en situation de handicap sur tous nos lieux de rassemblement (en incluant la
sonorisation).

Colloque PPH 28 avril 2018 : Affiche, programme et bulletin d’inscription au repas

NLQ #Sorties/Animations

Théâtre : “La bonne adresse” au profit de L’Arche à Marseille (13) les 5, 6 et 7 avril 2018

Les 5,6,7 avril 2018 à 20h30
au Théâtre de l’œuvre
1 rue Mission de France 13001 Marseille

Spectacle au profit de l’Arche-Marseille

Réservations

06 84 19 48 77

 

NLQ #Sorties/Animations

Film-témoignage sur l’Arche de Jean Vanier le 25 janvier à Pau (64)

Il vous est proposé de participer, jeudi 25 janvier, à 18h, à la Bibliothèque de culture religieuse de Pau (4 avenue Edouard VII, à côté de l’Ecole de musique) à la projection d’un film-témoignage sur l’Arche de Jean Vanier, suivie d’un débat animé par les responsables du projet de l’Arche en Pyrénées-Atlantiques.

Informations : bcrpau@orange.fr ou 05 59 27 51 50
Site internet : http://projet.arche-64.org

Brèves

L’Arche en projet à Nevers

Un projet de l’Arche à Nevers – Association Massabielle

 

La création de l’association est le fruit de plusieurs familles et amis d’horizons variés de la Nièvre confrontés au manque de lieux de vie pour des jeunes adultes en situation de handicap.  A ce jour, l’association Massabielle, soutenue par notre évêque, Mgr Thierry Brac de La Perrière, compte plus d’une centaine de membres.

Le projet de l’Arche à Nevers doit permettre la création de 2 Lieux de Vie et d’Accueil (LVA) de l’Arche à NEVERS sur le site de la MAISON du DIOCESE 21 rue Gustave Mathieu, permettant d’accueillir chacun 7 personnes adultes déficientes intellectuelles et leurs accompagnateurs.
Ce Lieu de vie et d’accueil, offre une alternative intéressante entre le foyer occupationnel et la famille d’accueil. Il n’en reste pas moins qu’une alternative parmi d’autres, mais c’est bien entendu un choix et une chance supplémentaire pour ceux et celles qui n’arrivent pas à s’adapter à l’un ou l’autre. Ce lieu de vie offre la possibilité, aux personnes déficientes, de construire un projet de vie dans un « chez soi » partagé avec d’autres avec un accompagnement, hors du domicile de leurs parents ou d’un hébergement en établissement.
Notre projet fait référence à la fédération de l’Arche en France à laquelle nous pensons adhérer.

– Les personnes accueillies –
Ces 2 lieux de vie proposent d’accueillir des personnes hommes et femmes présentant une déficience intellectuelle quels qu’en soient l’origine ou le type disposant d’une orientation de placement de la MDPH en foyer de vie.
Ces LVA accueilleront des adultes de 20 à 45-50 ans au moment de l’admission, la mixité d’âge et de sexe étant privilégiée. Ils s’engagent à accompagner les personnes vieillissantes le plus longtemps possible dans la mesure de leurs capacités, avec l’aide d’intervenants extérieurs : Aide à domicile, infirmières,médecins, kiné etc…, comme on pourrait le faire chez soi.

– Les spécificités de notre projet d’accompagnement –
Le projet de LVA à Nevers reposerait sur un concept tout à fait innovant pour la Nièvre.
Nous proposons deux unités de vie de petite taille afin de privilégier les relations et de favoriser l’épanouissement de chaque personne handicapée ; dans cet esprit, voici les points fondamentaux qui caractérisent notre projet :
  • Ces unités de vie sont composées chacune de 7 personnes accueillies et de 4 assistants qui s’engagent à vivre avec eux en permanence. La relation ne se situe donc pas uniquement sur un mode professionnel, mais aussi fraternel et solidaire, à charge pour l’équipe éducative de trouver le bon équilibre dans cette relation·
  • La diversité du groupe, notamment en ce qui concerne l’âge, constitue une richesse pour les uns et pour les autres.
  • Chacun dispose, par sa chambre ou son studio, de son espace personnel qui est essentiel, mais la vie en commun est valoriséecar elle s’avère source d’équilibre et d’épanouissement : les repas sont préparés et partagés ensemble, les loisirs (sorties, invitations …) sont organisés et vécus ensemble dans le respect de la liberté de chacun.
  • Ce choix familial intègre bien évidemment toutes les obligations légales de sécurité, d’accessibilité et d’hygiène.
  • Nous proposons des activités de jour dynamiques avec des locaux dédiés distincts des hébergements.
  • Une offre d’accompagnement basée sur le « vivre ensemble ».
Ce mode de fonctionnement privilégie la place centrale de la personne en situation de handicap :
  • Accueille et reconnaissance comme sujet de droits et de devoirs,
  • Considérée comme ayant un potentiel humain à développer.
  • Bénéficiant d’une prise en charge individuelle dans un environnement collectif de type familial, en lien avec les tuteurs et parents, afin de la faire évoluer vers une autonomie optimale.

 

– Une spécificité de l’Arche –
Le personnel encadrant et les salariés s’engagent dans le service communautaire au-delà du contrat de travail.
Ce mode d’accompagnement spécifique à l’Arche est fondé sur la conviction que ce compagnonnage vécu ensemble est épanouissant tant pour la personne accueillie dont on reconnaît ainsi la valeur, que pour le salarié. Ceci permet à chacun de nouer avec l’autre des liens qui dépassent la simple relation fonctionnelle.
Ce choix d’organisation permet de constituer de petites équipes professionnelles au plus proche de la personne handicapée qui se trouve au cœur du dispositif dans le cadre de l’accompagnement au quotidien.
Les bénévoles, sont des personnes qui partagent les valeurs de l’association définies dans la charte des Communautés de L’Arche. Elles donnent gratuitement un temps régulier au foyer. Elles bénéficient d’une couverture des risques liés à l’exercice de leur activité bénévole.

– Contact –
Association Massabielle – Nevers
11 Rue Rex Barrat
58000 NEVERS
Tél : 06.86.96.18.65

Agenda / Annonce

Paris – Conférence de Jean Vanier : “Ensemble, devenir plus humains”

Ancien officier de marine et philosophe, Jean Vanier a fondé les communautés de l’Arche (lieux de vie partagée entre des assistants et des personnes atteintes d’un handicap mental) et co-fondé les communautés Foi et Lumière avec Marie-Hélène Mathieu.

Cette conférence aura lieu le mercredi 18 janvier 2017 à 20h.

Lieu : Grande Crypte de Saint Honoré d’Eylau, Paris 16°

Métro : Boissière ou Victor Hugo

La conférence sera traduite en langue des signes française. La salle est accessible aux personnes en fauteuil roulant.

Entrée libre

Contact : mlbouchard@och.fr ou 01 53 69 44 30

Source

Agenda / Annonce

Vente au profit de l’Arche en Gironde

A l’approche de Noël… vente au profit de l’Arche en Gironde

 

Jeudi 17 novembre de 9h30 à 18h
Vendredi 18 novembre de 9h30 à 20h
Samedi 19 novembre de 9h30 à 12h30


Produits nombreux et variés !
Aquarelles, vins, fécorations de Noël, Foulards Fanfaron, produits du terroir ferme de Ramon, truffes, porcelaines..
Ainsi que les intemporels : confitures maison, linge de maison, sel de vin, sacs et déco, bijoux, jeux et livres pour enfants, … 

53 av du Président Robert Schuman, Le Bouscat 
Contact vente : Adélaïde Arfeux – adecoisne@gmail.com – 06 37 41 61 57