Articles #En France #NLH #NLQ

L’abbaye de Boulaur, ses vaches et son verger

Un article proposé par Divine Box.

L’abbaye Sainte-Marie de Boulaur est une abbaye cistercienne française. Implantée dans le Gers depuis 1142, l’abbaye a connu quelques péripéties au fil du temps. Aujourd’hui, la communauté jeune et dynamique de l’abbaye de Boulaur s’occupe des animaux de sa ferme agricole comme de ses hectares d’agriculture raisonnée.

 

Aujourd’hui Divine Box vous emmène faire un petit tour et on vous raconte tout sur l’histoire de l’abbaye de Boulaur, suivez le guide !

L’abbaye de Boulaur est implantée dans les environs de Toulouse depuis le XIIème siècle – Divine Box

Que du beau monde 

L’abbaye de Boulaur fut fondée en 1142 dans le Gers par Pétronille de Chemillé, abbesse de la prestigieuse abbaye de Fontevraud !

À l’époque, cette dernière est l’une des plus grandes cités monastiques d’Europe, et a pour vocation de n’accueillir que des jeunes filles nobles.

Parmi les fondateurs de Boulaur, on compte ainsi un archevêque et un comte, et la première abbesse est une comtesse devenue veuve ! Bref que du beau monde pour démarrer…

C’est en 1115 que Pétronille de Chemillé a reçu son bâton d’abbesse des mains de son évêque – Divine Box

Le « Bon Lieu  » 

Par la suite, l’abbaye de Boulaur traverse les siècles sans encombre, au milieu des magnifiques paysages du Gers. C’est d’ailleurs ce cadre exceptionnel qui lui donnera son nom. Boulaur vient en effet du latin « Bonus Locus », le Bon Lieu !

Petit à petit, le village de Saint-Germier, voisin de l’abbaye, prendra lui aussi le même nom.

Mais la vie sur place à l’abbaye n’en est pas moins rude : Boulaur vit en effet grâce aux rentes des soeurs, mais elle est la plus pauvre de l’ordre !

Certaines parties de l’église de l’abbaye de Boulaur datent encore du XIVe siècle – Divine Box

Ça s’en va et ça revient 

Mais à la Révolution, patatra : l’Etat confisque l’abbaye et dissout la communauté !

Au cours du XIXe siècle, quelques moniales fontevristes essayent bien de redonner vie au lieu, et restaurent l’église qui tombe en ruine. Mais pas de chance : elles sont, elles aussi, expulsées en 1904 par des lois anticléricales…

En 1949 cependant, quatre moniales, auparavant bénédictines, rachètent l’abbaye pour une misère, et viennent s’y installer et y vivre selon la vie cistercienne. Mais les années passent et les vocations ne viennent pas…

Depuis le retour des soeurs en 1949, l’abbaye de Boulaur s’est lancée dans différents travaux de restauration et de reconstruction des bâtiments – Crédit Photo : abbaye Sainte-Marie de Boulaur

Mais oui c’est Clair(e) 

En 1979, la situation est critique : l’abbaye ne compte que cinq sœurs, et l’avenir est incertain… Le supérieur de l’ordre cistercien a alors une idée. Pourquoi ne pas prier Claire de Castelbajac, une fille du pays morte en odeur de sainteté à vingt-et-un ans quelques années auparavant ? Objectif : lui demander cinq vocations dans l’année ! « Impossible » se disent les sœurs, qui obéissent pourtant…

Objectif : lui demander cinq vocations dans l’année ! « Impossible » se disent les sœurs, qui obéissent pourtant…

Et dans les mois suivants, surprise : voici cinq jeunes filles qui se présentent à l’abbaye de Boulaur ! La première s’appelle d’ailleurs… Claire ! Coïncidence ?

C’est grâce à l’intercession de Claire de Castelbajac (ci-dessus), que l’abbaye de Boulaur a pu reprendre vie dans les années 80 – Crédit Photo : Claire de Castelbajac

L’amour est dans le pré 

La vie reprend alors à fond à Boulaur, et les soeurs peuvent développer une agriculture biologique, dans leur ferme et leurs 27 hectares.

Aujourd’hui, leur petit élevage de dix vaches leur permet par exemple de faire du fromage, le « Saint-Germier ». Le nom “Saint-Germier”, est tiré du nom d’un évêque de Toulouse qui évangélisa la région. Produite à partir de 60 litres de lait, la tome est ensuite affinée pendant 2 à 5 mois.

 

Et grâce à leurs cinq cochons, leurs poules et leurs lapins, elles réalisent de délicieux pâtés et terrines. Mais ce n’est pas tout, avec les légumes du potager et les fruits du verger, les soeurs se nourrissent et fabriquent aussi toute une flopée de confitures. Miam miam miam, y a pas à dire, avec les soeurs de Boulaur l’artisanat monastique c’est trop b(i)onnn !

Le « Saint-Germier » est un fromage artisanal confectionné par les soeurs de l’abbaye de Boulaur à partir du lait de leurs vaches- Divine Box

Abbaye de Boulaur : et aujourd’hui ? 

Aujourd’hui, les 27 soeurs de l’abbaye de Boulaur rayonnent par leur dynamisme et leur jeunesse. Elles sont cisterciennes et suivent la règle de saint Benoît « prière et travail ». Elles prient ainsi sept fois par jour (premier office à 5h15 !) et vivent principalement de leur petite ferme agricole. Vaches, cochons, potager, verger… Il y a de quoi faire !

De plus, parmi la communauté, deux des soeurs de l’abbaye de Boulaur sont ingénieures agricoles. Les animaux et le verger sont certains d’être chouchoutés !

Enfin, forte de sa jeunesse, l’abbaye a redonné vie en 1998 à la très ancienne abbaye de Rieunette, dans l’Aude !

Une soeur de l’abbaye de Boulaur mène son petit troupeau de vaches brouter de l’herbe dans ses champs – Divine Box

Des pierres chargées d’histoires 

Côté architecture, il ne subsiste de l’église primitive que certains murs ainsi qu’une porte romane. Par ailleurs, certaines parties furent remaniées au XIVe siècle : on peut même encore admirer des peintures de l’école de Giotto !

Quant au cloître (situé dans la clôture et donc interdit d’accès aux petits curieux !), sa partie la plus ancienne date encore de la fin du XIIIe siècle, avec une construction de briques et de pierres alternées, remaniée au XVIIème siècle. Mais le petit bijou que renferme ce cloître, et que les soeurs gardent précieusement, c’est la statue d’une Vierge à l’Enfant datée fin XIIIème siècle – début XIVème siècle. Celle que l’on appelle la « Belle Dame » de Boulaur fut en effet retrouvée sous un carrelage !

La « Belle Dame » de Boulaur est une Vierge à l’enfant, datée de la fin XIIIème siècle – début XIVème siècle, et retrouvée à l’abbaye de Boulaur – Divine Box

Attention Chantier !

À Boulaur, les projets fusent à toute allure… Depuis deux ans, les soeurs travaillent par exemple avec des musicologues sur un livre de chants cisterciens des origines, pour chanter à l’office !

Par ailleurs, après trois ans d’étude, elles ont commencé à restructurer le site de l’abbaye. Au programme : construction d’un cloître pour les hôtes et agrandissement de l’espace d’accueil. Mais aussi et surtout : extension de l’exploitation agricole pour rayonner comme, jadis, « les granges cisterciennes du XIIe siècle » !

Aujourd’hui, les sœurs de l’abbaye de Boulaur cultivent en permaculture toutes sortes de fruits et légumes : abricots, poires, pêches, cassis, kiwis … – Divine Box

En odeur de Sainteté 

Même si, de son vivant, Claire de Castelbajac n’est passée qu’une fois ou l’autre à l’abbaye de Boulaur, les soeurs lui sont profondément reconnaissantes d’avoir suscité les vocations qui ont redonné vie à l’abbaye.

Naturellement, ce sont donc elles qui ont la charge de son procès de béatification auprès du Vatican ! Depuis 2004, le corps de Claire repose au fond de l’église, et veille sur les soeurs et les nombreux pèlerins de passage… N’hésitez pas si vous passez dans le coin !

La sépulture de Claire de Castelbajac se trouve au fond de l’église de l’abbaye de Boulaur depuis en 2004 – Divine Box

Découvrez les produits de l’abbaye de Boulaur 

Les soeurs cisterciennes de l’abbaye de Boulaur réalisent grâce à leur verger et leurs animaux de nombreux produits tels que des terrines, du pâté, du fromage ou des confitures… Cliquez ici pour découvrir sur la boutique monastique en ligne de Divine Box les produits de l’abbaye de Boulaur !

Annonces #NLH #NLQ #Récollections/Retraites

Retraite évangélisation à la Cité médiévale de Carcassonne (11) du 27 au 31 juillet 2019

Journée type

Petit déjeuner

Matinée spirituelle

8 h15 Laudes & Messe

9 h 30 Enseignement

Temps de détente, jeu, ateliers, artistiques…

11 h 30 -12 h 30 Temps personnel… Lectio divina, Accompagnement…

Repas

Temps de préparation de la mission à la basilique

16 h 30 – 21 h 00 : Mission à la basilique avec la possibilité de pause détente dans la cité médiévale.

21 h 45 Action de grâce et complies

Enseignements

Samedi 27 juillet

Le Seigneur est mon rempart ma force et mon refuge…

Présentation de L’Eglise…

 

Dimanche 28 juillet

Saint Nazaire et Celse

Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime.

Don de Soi et Don de Dieu

 

Lundi 29 juillet

La Rosace de l’Incarnation

Et le Verbe s’est fait chair et il a planté sa tente parmi nous.

Dieu à la rencontre de l’homme

 

Mardi 30 juillet

Le vitrail de L’arbre de Vie

Quand vous aurez élevé le fils de l’homme alors vous saurez que moi : Je suis

Du péché originel au salut par la Croix. De l’arbre de la connaissance à l’arbre de Vie

 

Mercredi 31 juillet

La rosace de la résurrection et de la fin des temps ; L’homme à la rencontre de Dieu.

Inscriptions

Préinscription en ligne

 

Annonces #NLQ #Sorties/Animations

Nuit du Handicap à Amiens (80) le 15 juin 2019

La rencontre est une fête !

Samedi 15 juin 2019  entre 15h et 22h vous êtes attendus à la Nuit du Handicap au parc Saint Pierre à Amiens.

La nuit du handicap est un évènement national déployé dans 24 villes en France qui permet la rencontre entre les personnes en situation de handicap et le grand public. Une occasion d’élargir son regard ! Un temps festif et gratuit autour d’un verre de l’amitié. Tout au long de l’après midi et de la soirée, des animations sportives, artistiques, musicales et ludiques seront proposés pour petits et grands :

• Parcours en fauteuil roulant • Parcours en joëlette• Parcours en tandem• Marche nordique• Boccia• Tir à la sarbacane• Démonstration  et pratique du handibasket• Démonstration d’handi-tennis• Démonstration d’escrime handisport• Animations musicales, djembé• Création collective d’une œuvre artistique • Peinture collective• Jeux picards, palets bretons, jeu de mikado géant• Babyfoot• Jeux de société• Manipulations avec l’handi-mallette

Venez 5 minutes ou 5 heures, vous serez les bienvenus !

Annonces #NLH #NLQ #Sorties/Animations

Festival de BD à Condette (62) : première – les 29 & 30 juin 2019

A la maison diocésaine des Tourelles
12 Avenue de l’Yser, 62360 Condette

Les 29 et 30 juin 2019, la maison diocésaine des Tourelles de Condette organise son premier festival de la bande-dessinée. Essentiellement consacré à la BD chrétienne, humaniste et historique, le festival accueillera d’autres genres de récit, tels la fiction ou la fantasy. Et le livre jeunesse y aura sa place.

 

Une quinzaine d’auteurs seront présents, parmi lesquels Brunor, Yves Guézou et Jean-François Kieffer, bien connus pour leurs rubriques hebdomadaires dans des périodiques religieux ou grâce à leurs BD devenues des classiques. Jean-François Cellier, Jean Capelain (par ailleurs graphiste du diocèse d’Arras), Didier Pagot, Olivier Brazao (concepteur de l’affiche du festival), Béatrice Tillier, Laurent Bidot, Dominique Bart, Bruno Ghys, Thomas Mosdi et Marie Malcurat complètent ce riche plateau d’auteurs.

 

S’adressant à tous les publics et à tous les âges, le festival sera l’occasion de les rencontrer au cours de séances de dédicaces. Seront proposées aussi diverses animations gratuites : expositions, stands, ateliers, tables rondes, etc.

Samedi soir une messe festive sera célébrée dans le parc. La librairie « la Procure » sera présente sur le festival et concrétisera à cette occasion son partenariat avec la nouvelle boutique des Tourelles, inaugurée le samedi matin.

Annonces #NLQ #Sorties/Animations

Poïéma, un festival de poésie de la foi du 24 au 26 mai 2019 à Marseille (13)

La poésie a toujours été, en parallèle avec la théologie, un moyen privilégié d’exprimer la foi.


La maison d’édition Jas sauvages, fondée à Marseille en 2018, consacre deux de ses collections à l’expression de la foi, au travers de la poésie ou des essais.
Soutenue par la paroisse protestante de Magnan-Marseille Sud-Est, elle organise un festival de poésie de la foi, Poïéma.

Pendant ces trois jours, vous serez conviés à écrire vous-mêmes, avec l’atelier d’écriture organisé par l’équipe de Magnan, à écouter des poètes qui liront leurs œuvres (Ingrid Brunstein-Bielitz et Aurélie Ziegel-Basso), des lecteurs qui mettront leur voix au service d’auteurs comme Edmond Jeanneret, Jean Alexandre, Nicolas Dieterlé, ou des conférenciers tels Christian Davaine ou Bernard Rordorf, qui évoqueront des personnalités marquantes comme Jean Cabriès ou Francis Ponge.

Un mini-colloque réunira Olivier Millet, professeur de littérature française du XVIe siècle à la Sorbonne, et Yannick Imbert, professeur de théologie à Aix-en-Provence.

Des moments de rencontre seront proposés avec Francine Carrillo, Jacqueline Assaël et Michel Block, qui seront interrogés sur leur œuvre. Ils expliqueront leur rapport à l’écriture, ses liens avec leur démarche de foi et offriront un partage de leurs textes.

Trois jours de poésie ininterrompue, de musique et de repas conviviaux !

Du vendredi 24 à 14h au dimanche 26 mai à 16h
à la paroisse de Magnan, 8 bd Magnan (9e).


La participation à toutes les activités est gratuite.
Programme complet

Contact : editionsjas.sauvages@orange.fr ou la Librairie Saint-Paul, partenaire de ce festival, qui y tiendra un stand, au 04 91 15 77 77.

Articles #En France #NLH #NLQ

Connaissez-vous le baume du Pèlerin des moines de Ganagobie ?

Un article proposé par Divine Box.

Vous avez un pèlerinage prévu pour bientôt ? Une marche en montagne cet été ? Pour vos pieds, pensez au baume du Pèlerin des bénédictins de Ganagobie (en Provence).

C’est une crème de massage pour les pieds à base d’huiles essentielles, à l’action naturelle réparatrice, nourrissante et antiseptique. Cette pommade est parfaitement adaptée pour les pieds secs, endoloris, échauffés ou crevassés. Rapide présentation de ce baume miracle de 50 ml !

Le baume du Pèlerin, ainsi que toute une gamme de produits de soin, est issu de l’artisanat monastique des moines bénédictins du monastère de Ganagobie, en Provence – Divine Box

Quelles sont les propriétés du baume du Pèlerin ?

Le baume du Pèlerin est une crème de massage pour le soin et l’hygiène des pieds, qui utilise les vertus naturelles des plantes médicinales. Grâce au savant mélange des huiles essentielles rigoureusement sélectionnées, il possède une triple action désodorisante, nourrissante et réparatrice :

  • Action désodorisante : le baume du Pèlerin élimine les odeurs désagréables dues à la transpiration, grâce principalement à l’huile essentielle de sauge.
  • Action nourrissante : le baume du Pèlerin nourrit en profondeur et assouplit les tissus de la peau, et évite leur échauffement, grâce aux huiles essentielles de sauge, de camphre, d’eucalyptus, de gaulthérie, de romarin et de menthe.
  • Action réparatrice : le baume du Pèlerin supprime en douceur les crevasses des orteils et du talon, les peaux mortes, rugosités et callosités. Grâce aux huiles essentielles de lavandin, d’eucalyptus, de girofle et de romarin.

 

Qui peut utiliser le baume du Pèlerin ?

Le baume du Pèlerin convient à tout adulte souhaitant procurer à ses pieds une petite touche de fraîcheur et de détente, avant, pendant ou après une longue marche. Le baume du Pèlerin est particulièrement recommandé pour :

1/ Les marcheurs et les pèlerins

Massé sur le pied, le baume du Pèlerin est extraordinaire :

  • Avant la marche pour éviter les futures odeurs de transpiration et les mauvaises traces de sueur.
  • Pendant les différents jours de marche pour hydrater et détendre la peau du pied et ainsi éviter les échauffements.
  • Après la marche, pour éliminer les différentes irrégularités de la peau.

 

2/ Les patients de réflexothérapie

La réflexothérapie, médecine ancestrale pratiquée par les Chinois, les Égyptiens ou encore les Grecs, consiste à masser une zone déterminée du corps dans le but d’obtenir une réaction favorable de l’organe ou des systèmes correspondants en question, pour rétablir leur fonctionnement normal. Or la voûte plantaire est l’une des principales zones-réflexes du corps. Une pression prolongée ou un massage lent de la plante des pieds grâce au baume du Pèlerin réactive la circulation sanguine, élimine les déchets (dépôts de cristaux d’acide urique, toxines…) et rééquilibre les flux d’énergie en lien avec l’organe correspondant.

Chaque année, une multitude de randonneurs visitent le monastère de Ganagobie (Xe siècle), qui les accueille avec son baume du Pèlerin – Crédits Photo : Mon RoadTripenProvence

Comment utiliser le baume du Pèlerin ?

Le baume du Pèlerin s’applique par massage localisé. Voici nos recommandations pour son utilisation.

1/ Quand appliquer le baume du Pèlerin ?

  • Le matin, après la toilette, pour pouvoir davantage profiter de son action désodorisante.
  • En tout, 2 à 3 fois par semaine maximum, si l’on souhaite bénéficier au mieux de ses vertus nourrissantes et réparatrices.

 

 2/ Comment appliquer le baume du Pèlerin ?

Pour un massage optimal avec le baume du Pèlerin, voici comment procéder :

  • 1) Massez lentement l’ensemble de la plante du pied en remontant de la pointe des orteils vers le talon. [1mn]
  • 2) Effectuez des pressions sur la zone du plexus solaire puis de la thyroïde. [1mn]
  • 3) Effectuez des pressions sur le gros orteil, du sommet de l’ongle vers la base. [1mn]
  • 4) Effectuez des pressions sur les autres orteils, du sommet de l’ongle vers la base. [1mn]
  • 5) Effectuez des pression puis un massage sur la ligne externe et la ligne interne en descendant vers le talon. [1mn]
  • 6) Effectuez des pressions sur toutes les autres zones de la plante du pied, en descendant vers le talon. [1mn]
  • 7) Pour finir, massez lentement à nouveau l’ensemble de la plante du pied en remontant de la pointe des orteils vers le talon. [1mn]
  • 8) Veillez à bien laisser reposer vos pieds 15mn minimum après chaque séance de massage.

 

Pour chacun des point précédents, pensez à toujours bien appliquer une petite noisette de baume du Pèlerin sur la peau. Si besoin, n’hésitez pas à renouveler la quantité.

Ah, et pour les non-initiés, une pression se fait avec le pouce de la main, le massage avec la paume.

 

Bien utilisé, le baume du Pèlerin convient parfaitement pour nourrir et hydrater les pieds secs et endoloris – Divine Box

Précautions d’emploi

1/ Précautions d’utilisation

  • Le baume du Pèlerin est un produit monastique : il n’est pas un médicament.
  • Le baume du Pèlerin ne convient pas aux personnes allergiques au camphre, au menthol ou à l’eucalyptol.
  • Ne pas avaler.
  • Éviter tout contact avec les yeux et les muqueuses : en cas de contact avec les yeux, les rincer abondamment à l’eau claire.

 

2/ Contre-indications

Attention, à cause des huiles essentielles qui le composent, le baume du Pèlerin :

  • Ne convient pas à la femme enceinte ou allaitante.
  • Ne convient pas aux enfants de moins de 6 ans (inclus).

Ce sont sans doute les plantes qui entourent le monastère de Ganagobie (ici de la lavande dans le cloître) qui ont inspiré les moines pour proposer leur baume du Pèlerin, aux huiles essentielles de plantes – Divine Box

Où acheter le baume du Pèlerin ?

Sur place bien sûr, au Monastère de Ganagobie en Provence ! Ou sinon directement en ligne sur la boutique monastique de Divine Box ! Cliquez ici pour acheter le baume du Pèlerin, ou ici pour découvrir les produits du monastère de Ganagobie.

Et pour les plus curieux,  cliquez ici pour avoir plus de détails sur le baume du Pèlerin, sa composition, son tarif habituel, etc.

Annonces #NLQ #Sorties/Animations

Culture et foi : rencontre avec les artistes au Forum de Flers (61) le 18 mai 2019

“Que nous révèle la démarche artistique ? Un attrait irrésistible de vivre et d’être heureux, une soif jamais assouvie de comprendre l’énigme que nous sommes, une volonté d’interpréter le monde qui nous entoure, de l’embellir et souvent de le remettre en cause, la recherche profonde d’une beauté cachée ?..

A tous ceux qui vivent une démarche artistique et se sentent rejoints par ces questions, l’antenne « culture et foi » du diocèse de Sées vous convie à cette rencontre-dialogue. ” Mgr Gilbert Louis qui interviendra sur le thème : ” Démarche artistique, démarche spirituelle ?”

Mgr LouisPeindre, sculpter, composer de la musique, l’interpréter, chanter, danser, créer un spectacle, jouer un rôle, raconter, écrire des poèmes … la créativité humaine est étonnante par la grande diversité des moyens d’expression, inépuisable en son mouvement qui porte les artistes à pousser plus loin la recherche, à explorer des voies nouvelles, à surprendre, à faire surgir de l’inédit.

Variée et surprenante est la créativité humaine. Tout aussi variées et surprenantes sont les sources d’inspiration.

Fernand Léger, artiste bien connu du siècle dernier, originaire d’Argentan, faisait remarquer : « Je cherche à dire la réalité immédiate de la civilisation que nous faisons. Une seule chose m’intéresse : je descends dans la rue et je regarde : les maisons, les lampadaires, les roues de voitures, les enseignes lumineuses, les gens qui passent. Je récolte là ce dont j’ai besoin pour ma peinture. »

 

Mais, au fond, que nous révèle la démarche artistique ? Un attrait irrésistible de vivre et d’être heureux, une soif jamais assouvie de comprendre l’énigme que nous sommes, une volonté d’interpréter le monde qui nous entoure, de l’embellir et souvent de le remettre en cause, la recherche profonde d’une beauté cachée ?

 

A tous ceux qui vivent une démarche artistique et se sentent rejoints par ces questions, l’antenne « culture et foi » du diocèse de Séez vous convie à une rencontre-dialogue, le samedi 18 mai 2019, à Flers, entre 14h et 18h, au Forum de Flers (Salle 2/3 du FORUM, rue du collège à l’angle de la rue des Rochettes – 61100 FLERS )

Au cours de cette rencontre, quatre artistes de disciplines différentes (peinture, sculpture, théâtre, interprétation musicale) s’exprimeront sur leur démarche. Ils diront ce qui les a fait choisir tel mode d’expression – ce qu’ils tentent d’exprimer d’eux-mêmes, de l’homme en général, de notre monde, à travers leur art – en quoi leur démarche peut être qualifiée de spirituelle ?

Sur la base de ces interventions, un échange s’engagera entre les participants.

En guise d’invitation à poursuivre l’aventure, Mgr. Gilbert Louis, responsable de « culture et foi », interviendra sur le thème : « démarche artistique, démarche spirituelle ? » Il s’appuiera, en particulier, sur la lettre que Jean-Paul II adressait aux artistes, il y a tout juste 20 ans.

artistes Flers

Inscription souhaitée ici.

Annonces #NLH #NLQ #Sorties/Animations

Les Mystères Glorieux – Concert de l’Ascension le 15 mai 2019 à Paris avec le Quatuor Girard & méditations par Martin Steffens lues par Clémence de Vimal

Le Quatuor Girard sera présent le mercredi 15 mai 2019 à 20h30 en l’église saint Thomas d’Aquin à Paris, pour une nouvelle soirée de méditations musicales sur le thème des mystères glorieux du chapelet. Les cinq textes de Martin Steffens seront lus par Clémence de Vimal, entre différents intermèdes musicaux joués par le Quatuor.

Quatuor Girard

Hugues Girard : Violon
Agathe Girard : Violon
Odon Girard : Alto
Lucie Girard : Violoncelle

Constitué au sein d’une grande fratrie, le Quatuor Girard est né d’une passion commune révélée par la pratique très précoce de la musique de chambre en famille.

Formé par le Quatuor Ysaÿe au Conservatoire Régional de Paris puis par Miguel da Silva à la HEM de Genève, le Quatuor Girard reçoit en parallèle l’enseignement de très grands quartettistes à l’European Chamber Music Academy, à l’Académie musicale de Villecroze, à Proquartet, à l’Académie du festival d’Aix-en-Provence, et ne tarde pas à se faire remarquer au cours de grandes compétitions internationales. Lauréat du Concours de Genève en 2011, le quatuor a remporté en 2010 le Prix Académie Maurice Ravel à Saint-Jean-de-Luz, devient par la suite lauréat de la Fondation Banque Populaire puis lauréat HSBC de l’Académie du Festival d’Aix-en-Provence.

Il est actuellement en résidence à la Chapelle Royale Reine Elisabeth de Belgique, bénéficiant ainsi d’échanges privilégiés avec le Quatuor Artemis.  Il est également soutenu par la Fondation Singer-Polignac.

Invités de salles et de festivals prestigieux en France -Auditorium du Musée d’Orsay, Théâtre du Châtelet, La Folle Journée de Nantes, Soirées et Matinées musicales d’Arles, le festival de Deauville, la Grange de Meslay…- le quatuor est également demandé à l’étranger notamment en Suisse, en Italie, en Belgique, au Maroc, en Russie, au Japon…

Le Quatuor Girard joue avec des musiciens de renom tels que Philippe Bernold, Maurice Bourgue, Miguel da Silva, Nicolas Dautricourt, Henri Demarquette, Yovan Markovitch, Jean-Claude Pennetier, Raphaël Pidoux, François Salque, Dame Felicity Lott…

Régulièrement sollicité par France Musique (mardi idéal, plaisirs d’amour, génération jeunes interprètes, plaisirs du quatuors…) et par Radio Classique, il collabore également avec Jean-François Zygel. Son premier album publié sous le label des Discophiles français a été primé par la critique (Choix de France Musique, Qobuzissime).

Le Quatuor Girard poursuit cette année son intégrale des Quatuors de Beethoven programmée sur trois ans depuis 2015 à l’Auditorium de Caen.

Il associe ses activités concertistes à un effort constant de diffusion en direction de tous les publics. A ce titre, il a déjà noué des partenariats avec plusieurs écoles primaires et conservatoires, et touché plusieurs centaines d’enfants à travers la France. Il a été en résidence au théâtre de Coulommiers ainsi qu’au Vieux-Palais d’Espalion.

Le Quatuor Girard joue sur un quatuor d’instruments fabriqués entre 2014 et 2016 par le luthier parisien Charles Coquet.

Martin Steffens

Martin Steffens, né en 1977, est un professeur de philosophie. Il est notamment spécialiste de la philosophe Simone Weil.

Agrégé de philosophie, Martin Steffens est professeur de philosophie en hypokhâgne et en khâgne. Il est chroniqueur dans le quotidien La Croix et pour l’hebdomadaire La Vie. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages dont « Petit traité de la joie, consentir à la vie », « La vie en bleu » et « Rien que l’amour : repères pour le martyre qui vient ».

(plus d’informations sur Martin Steffens)

Clémence de Vimal

Clémence de Vimal est comédienne. Formée aux cours Dullin, elle pratique l’art dramatique depuis plus de 13 ans. Elle a dirigé une saison L’Auguste Théâtre. Metteuse en scène, directrice d’acteur elle est également formatrice en entreprise.
Elle joue régulièrement dans des pièces classiques – comme du Racine – ou contemporaines : elle est Yseult dans une adaptation de sa troupe Oh ! Collectif de la Surprise.
Elle enseigne l’art dramatique en collège et lycée mais également utilise le théâtre comme outil de prise de parole ou d’affirmation de soi au sein d’association comme Dialogue Citoyen où elle encadre des stages depuis plus de 5 ans.
Elle lance son cours de théâtre les mardis à 20h, dans le 14e arrondissement de Paris. Pour plus d’infos > MP.
Clémence est passionnée par la pâte humaine. La danse orientale, la poésie et son mari sont ses principaux centres d’intérêt.

Annonces #NLQ #Sorties/Animations

La Nuit des cathédrales le 11 mai 2019 à Saint-Denis (93)

Les cathédrales de France ouvrent leurs portes le temps d’une soirée… pour la cathédrale Saint Denis, ce sera à partir de 16H30.

Le diocèse de Saint-Denis et la paroisse cathédrale vous invitent à vivre une nouvelle édition de la Nuit des cathédrales en la basilique cathédrale Saint Denis.

Programme

À partir de 16h30 RENCONTRE AVEC DEUX ARTISTES

17h et 18h15 VISITES COMMENTÉES : la façade, le choeur, les vitraux, les gisants, la crypte, les basiliques successives.

19h CONCERT PAR LES ÉLÈVES DES CONSERVATOIRES de Bondy, de Saint-Denis, du CRR Auber villiers/La Courneuve.

19h45 CONCERT AUX GRANDES ORGUES

20h40 L’HISTOIRE DU SALUT à travers les vitraux de Suger.

21h30 PROCESSION DE LUMIÈRE ET COMPLIES

L’entrée est libre !

 

Télécharger le programme détaillé

Articles #NLQ #Tribunes et entretiens

Deux minutes pour vous #55 – Père Michel-Marie Zanotti-Sorkine – « Quelle est la priorité à honorer dans l’éducation des enfants aujourd’hui ? »

Nous vous avions annoncé le lancement d’une série de vidéos régulières où le père Michel-Marie Zanotti-Sorkine répond à vos questions sous un format très court :

Quelle est la priorité à honorer dans l’éducation des enfants aujourd’hui ?


Version Audio seule

C’est avec beaucoup de bonheur que le Père Michel-Marie répond désormais à vos questions les plus concrètes. C’est toujours une vraie joie de l’entendre traiter, à sa façon et dans sa lumière, les sujets les plus divers. Bonne écoute ! N’oubliez pas de faire suivre à tous vos amis ces petites vidéos qui peuvent faire tant de bien… et de prier pour le Père Michel-Marie dont le ministère est très prenant.