Annonces #Messes/Prières/Pèlerinages #NLH #NLQ

Fêtes de l’ Assomption au sanctuaire de Notre Dame de Valfleury (42)

Venez vivre un temps de paix et de ressourcement seul, en famille ou en groupe, dans un écrin de verdure inoubliable, au Sanctuaire Notre-Dame de Valfleury.

Programme :

Contact  :
Congrégation de la Mission
ndvalfleury(arobase)gmail.com
04 77 20 85 73
71 rue du Genêt d’Or
42320 Valfleury
www.sanctuaire-notredamedeva…

Annonces #Messes/Prières/Pèlerinages #NLH #NLQ

Les Journées Mariales de Pontmain (53) le 17 de chaque mois, d’avril à décembre 2019

Cette année, le sanctuaire de Pontmain propose des journées spirituelles mariales le 17 de chaque mois, d’avril à décembre. Chacune peut être vécue indépendamment. De belles journées “oasis” en perspective.

 

Une journée type

8h : Chant des Laudes
11h : Eucharistie suivie de l’Angélus à la colonne de l’Apparition.
15h : Conférence dans la salle Notre-Dame.
16h : Chapelet.
16h30 : Vêpres.
17h : Adoration.

Le programme des journées

 

Mercredi 17 avril : “Marie, Mère de Dieu” Pourquoi le titre « Théothokos » Mère de Dieu, et non pas Mère de Jésus (Christotokos » ? Comment Dieu a choisi une jeune fille de Nazareth pour être la mère de son Fils, Jésus. Cette expression, Mère de Dieu, ne dit pas que c’est Marie qui a par son engendrement donné à Jésus sa divinité. Mais elle dit que Marie a engendré selon la chair celui qui est éternellement engendré par Dieu.

 

Vendredi 17 mai : “La Virginité de Marie”

Marie toujours vierge et pourtant mère d’un enfant… Que nous disent les évangiles et les traditions de l’Egilse ? . (Attention : la conception virginale de Jésus par Marie n’est pas à confondre avec ce que l’Eglise catholique appelle l’Immaculée conception).

 

Lundi 17 juin : “Marie comblée de grâce, conçue sans péché” le 17 juin

C’est l’Ange dans l’annonciation appelle Marie « comblée de grâce ». Très rapidement les chrétiens ont médité sur la vie de Marie en s’interrogeant sur cette question : comment tenir ensemble la réalité pécheresse d’une mère, marquée comme tout être humain du péché originel par sa naissance, et la réalité non pécheresse d’un enfant comme Jésus ? A Lourdes, elle a révélé son nom à Bernadette Soubirous « Je suis Immaculée Conception ».

 

Mercredi 17 juillet : “Marie et la passion du Christ” Le rôle de Marie en ce qui concerne la passion et le sacrifice de la Croix est le prolongement jusqu’au calvaire de la mission maternelle qu’elle a assurée depuis l’incarnation. Le « oui » maternel que Marie prononça, au moment de l’incarnation, en communion avec le « oui » sacerdotal de Jésus, devrait lui aussi être consommé au calvaire : « Près de la croix de Jésus se tenait débout sa mère ».

 

Samedi 17 août : “L’Assomption de Marie”

Comment la vie terrestre de Marie s’est-elle terminée ? La Bible ne dit rien sur ce sujet et les traditions chrétiennes sont diverses. Ce n’est que le 1er  novembre 1950 que le pape Pie XII a solennellement défini, après consultation de tous les évêques qui étaient unanimes sur ce point, que « l’Immaculée Mère de Dieu, Marie toujours vierge, après avoir achevé le cours de sa vie terrestre, a été élevée en corps et en âme à la gloire céleste ».

 

Mardi 17 septembre : “Marie, Mère de l’Eglise”

Les premiers chrétiens ont très vite attaché beaucoup de prix à la présence de Marie au pied de la croix de son fils, Jésus. Ils se souviennent de ces paroles alors dites à Jean : « Voici ta mère » (Jn 19, 27). Mais l’expression Mère de l’Eglise n’a vu le jour qu’à la fin du concile Vatican II. Le pape Paul VI a alors proclamé Marie Mère de l’Eglise, c’est-à-dire Mère de ses fidèles et de ses pasteurs.

 

Jeudi 17 octobre : “Marie, diffusion de grâces ?”

Marie, en devenant la Mère de Dieu, Mère de l’Eglise a coopéré à la réalisation de notre salut. Mais cela ne signifie pas pour autant que Marie soit une seconde médiatrice à côté du Christ, comme si elle ajoutait quelque chose à l’œuvre de celui-ci. Marie est bien, comme nous, du côté des sauvés.

 

Attention : Pas de 17 novembre.

 

Mardi 17 décembre : “Peut-on prier Marie ?”

En toute rigueur, toute prière chrétienne ne s’adresse qu’à Dieu seul : que ce soit le Père, ou Jésus-Christ, ou l’Esprit Saint, ou encore la Trinité en tant que telle. Si nous avons recours à Marie et aux saints dans notre prière, c’est pour demander leur aide, leur intercession auprès de Dieu, en un mot leur prière. C’est ce que nous faisons en demandant dans le « Je vous salue Marie » de « priez pour nous pauvres pécheurs ». Le message de Pontmain est : « Mais priez mes enfants, Dieu vous exaucera en peu de temps, mon Fils se laisse toucher ».

Culture #Doctrine / Formation

Brève histoire de la fête de l’Assomption

Extrait de : Pierre Jounel, Le Culte des Saints dans les Basiliques du Latran et du Vatican au douzième siècle, École Française de Rome, Palais Farnèse, 1977. reproduit sur Introibo : 

fête mariale du 15 août a pris naissance à Jérusalem, où le lectionnaire de 415-417 déclare : « Le 15 août, de Marie, la Théotokos, au deuxième mille de Bethléem ». On y lit la prophétie de l’Emmanuel (Is. 7,10-16d), le texte de saint Paul sur le Christ « né de la femme » (Gal. 3,29 – 4,7) et le récit de la naissance de Jésus à Bethléem (Luc 2,1-7). Il ne s’agit donc pas encore de célébrer la Dormition de Marie, mais sa maternité divine. De Jérusalem la fête devait se répandre à travers l’Orient, puis atteindre la Gaule et Rome. L’évangéliaire romain de 645 ne connaît pas encore la fête du 15 août, mais celui de 740 annonce Sollemnia de pausatione sanctae Mariae et celui du 9e siècle fera de même. C’est sous ce titre, reçu de l’Orient, que la fête avait pénétré à Rome et qu’elle est mentionnée dans le Liber Pontificalis, qui énumère les quatre processions décrétée par le pape Sergius Ier diebus Adnuntiationis Domini, Dormitionis et Nativitatis sanctae Dei genetricis semperque virginis Mariae ac sancti Symeonis, quod Ypappanti Graeci appellant [2]. Cependant, dans les mêmes années, si l’on s’en rapporte à l’analyse d’A. Chavasse [3], le sacramentaire grégorien intitulait la fête du 15 août Adsumptio sanctae Mariae, comme on le faisait en Gaule, où l’Assomption était célébrée le 18 janvier. Le vocabulaire des martyrologes devait rester plus longtemps fidèle au modèle oriental. Mais la déclaration d’Usuard contre les apocryphes du type Transitus Mariae, le 15 août, ne l’empêche pas de noter, au 14, la vigilia Assumptionis. Au XIe siècle, le martyrologe de Saint-Pierre continue à tenir le langage de ses congénères, quand il annonce Sanctae Mariae dormitio.

Dans la seconde moitié du XIIe siècle, l’Assomption était célébrée au Latran avec la même solennité que Noël, au dire de l’Ordo, qui lui consacre une ample description. Il évoque, en particulier, la procession nocturne. Mais, bien qu’on célèbre l’Assomption avec ferveur au Latran, on y lit durant les vigiles et pendant toute l’octave l’opuscule pseudo-hiéronymien Cogitis me, o Paula dans lequel Paschase Radbert, sans nier explicitement l’assomption de Marie, met en doute sa résurrection corporelle et veut qu’on ne présente le fait que sous la forme d’une simple opinion [4]. Quant au missel du Latran, il reproduit les oraisons de l’Hadrianum, indiquant pour la station ad sanctum Adrianum l’oraison Veneranda, qui affirme explicitement la résurrection de la sainte Mère de Dieu : « Veneranda nobis domine huius est diei festivitas in qua sancta Dei genetrix mor-tem subiit temporalem, née tamen mortis nexibus deprimi potuit, qui Filium tuum dominum nostrum de se genuit incarnatum ».

En décrivant les manuscrits du passionnaire du Latran et de l’antiphonaire Vat. lat. 5379, on a relevé une anomalie : le premier ne contient aucune lecture pour le 15 août ; le second a une messe, le 14, in vigilia S. Marie, mais non le lendemain pour la fête. Sans doute faut-il expliquer cette absence par le fait qu’au début du 12e siècle le clergé du Latran participait à la procession, qui comportait la célébration de l’office nocturne à Sainte-Marie-la-Neuve et s’achevait par la messe à Sainte-Marie-Majeure.

[1] Cf. Pierre Jounel, Le Culte des Saints dans les Basiliques du Latran et du Vatican au douzième siècle, École Française de Rome, Palais Farnèse, 1977.

[2] L. Duchesne, Le Liber Pontificalis, tome 1er, p. 376. Un siècle plus tard, le pape Adrien 1er fit exécuter un parement d’autel habentem adsumptionem sanctae Dei genetricis pour Sainte-Marie-Majeure (ibid., p. 500).

[3] A. Chavasse, Le sacramentaire gélasien, pp. 390-397.

[4] Pour le texte P.L. 30, col. 122-142. Pour son étude on trouvera une bibliographie dans la Clavis Patrum latinorum, editio altéra 1961, Coll. Sacris erudiri, p. 144, n° 633, epistola 9. La pensée de Paschase Radbert est identique à celle d’Usuard, mais Usuard lui-même n’a fait que reproduire, en l’abrégeant, un long développement qu’ Adon a inséré au 8 septembre (MA 594).

 

En France #NLH #NLQ

Faire allumer un cierge au Sanctuaire de Lourdes pour le 15 août

C’est Marie, la Maman, qui invite ses enfants. À Lourdes, nous la reconnaissons grâce à Bernadette qui reflète sa joie toute simple. Que cette flamme, témoignage de votre foi et de votre attachement à Notre-Dame de Lourdes !
Qu’elle répande en vous la lumière et la chaleur de l’Esprit Saint !

Si vous souhaitez faire allumer un cierge au Sanctuaire de Lourdes pour le 15 août ou tout autre date, cliquez ici.

Messes/Prières/Pèlerinages #NLH #NLQ

Pèlerinage de l’Assomption au Sanctuaire de Montligeon (61) les 14 & 15 août 2018

Mardi 14 août à 21h : procession aux flambeaux départ de l’église paroissiale

Programme de la Journée du 15 août

10h00 – Préparation spirituelle / confessions
11h00 – Messe
12h30 – Déjeuner
14h30 – Chapelet
Procession mariale
rendez-vous dans la cour d’honneur
15h00 – Enseignement
15h45 – Vêpres et salut du Saint Sacrement

Plus d’informations et contact

Messes/Prières/Pèlerinages #NLH #NLQ

Solennité de l’Assomption de la Vierge Marie le 15 août 2018 au sanctuaire d’Alençon (61)

En procession, venez rendre grâce à Dieu auprès de Marie avec les saints Louis et Zélie Martin.

Mercredi 15 août 2018

11h : Messe (Basilique Notre-Dame)
15h : Procession mariale sur les pas des saints Louis et Zélie Martin suivie des vêpres (départ du Pavillon de Louis Martin, arrivée à la Basilique Notre-Dame)

Messes/Prières/Pèlerinages #NLH #NLQ

Open Medj du 11 au 19 août 2018 à Medjugorje organisé par Notre-Dame Mère de la Lumière

Un évènement extraordinaire – Ouvert à tous

OPEN MEDJ
Du 11 au 19 août 2018 à Medjugordje

Viens fêter l’Assomption de Marie à Medjugorje !

Grand rassemblement des pays francophones :
(France, Dom Tom, Liban, Belgique, Canada, etc)
pour tous les âges !

Programme

Grande fête de l’Assomption de Marie,
Louange, Adoration, Visite des lieux,
Prière pour demander la guérison des malades,
Enseignements, Nombreux Témoins de feu…

Intervenants

Sr Emmanuel, Père Alain-Marie Ratti, Alberto Maalouf,
Laurent Gay, les témoins des apparitions, Sr Judith-Myriam,
la communauté du Cénacle, Sr Marie-Emmanuel et bien d’autres à venir…

 

Plus d’informations et inscription ICI

Messes/Prières/Pèlerinages #NLH #NLQ

Veillée de prières pour les chrétiens persécutés à Rouen (76) le 14 mars 2018

Soirée pour ceux qui souffrent de persécution ou de discrimination à cause de leur foi.

  • Quandle 14/03/2018 de 20h00 à 22h00
  • Rouen
  • Qui
  • Téléphone 02.32.39.11.19

Pour la 10ème année consécutive depuis 2009, l’Aide à l’Eglise en Détresse consacre une soirée toute particulière pour ceux qui souffrent de persécution ou de discrimination à cause de leur foi.

La nuit des témoins

Cette année, la veillée aura lieu à Rouen le mercredi 14 mars de 20 h à 22h, à la Cathédrale Notre-Dame de l’Assomption. Elle sera présidée par Mgr Lebrun.

Pour la 10ème année consécutive depuis 2009, l’Aide à l’Eglise en Détresse consacre une soirée toute particulière pour ceux qui souffrent de persécution ou de discrimination à cause de leur foi. Cette Nuit des Témoins a lieu dans sept villes.
Ces veillées d’une heure et demi rendent hommage à ceux qui ont été tués dans l’année parce qu’ils étaient des disciples du Christ ; les martyrs d’aujourd’hui. Elles alternent méditations, chants, lecture du martyrologe, procession des portraits des martyrs, témoignages et prière. Elles permettent aussi de porter dans la prière ceux qui souffrent toujours et d’écouter leur témoignage, pour mieux comprendre les défis auxquels ils sont exposés dans leur pays.

Cette année, viendront en autre témoigner Mgr Kyrillos William Samaan, l’évêque copte-catholique d’Assiout, en Égypte et le Père Paul-Elie Cheknoun, algérien, ancien musulman ordonné prêtre en 2016

Un évènement dans 7 villes

La Nuit des Témoins se déroulera sous forme de tournée à travers sept villes, du 12 au 19 mars, en France et à l’étranger (Montpellier, Rouen, La Roche sur Yon, Paris, Luxembourg et Rome) rassemblant plus de 7.000 personnes.

Comment est née La Nuit des Témoins ?

Marc Fromager, directeur d’AED France : « Il nous a semblé important, voire indispensable, de faire mémoire de ces martyrs au moins une fois par an, ne serait-ce que pour leur rendre hommage et aussi pour encourager ceux qui poursuivent le témoignage là où ils sont. Au départ, il y a quelques années, nous proposions alors une simple minute de silence et de prière pour les témoins de notre temps. Puis, nous avons organisé un rassemblement à Montmartre, le mont des martyrs, où nous gravissions les marches pour monter à la basilique en égrenant cette fameuse liste de « martyrs ». Il y a maintenant sept ans, nous avons eu l’idée d’en faire une veillée le soir à un horaire plus commode pour ceux qui travaillent ou étudient, car nous constatons qu’il y a toujours énormément de jeunes qui nous rejoignent. »

Diocèse d’Évreux
11 bis rue Jean Bart – CS 40165 – 27001 Évreux Cedex
Tel :  02 32 62 82 20 – Fax : 02 32 62 40 66

A la une #Doctrine / Formation

22 août – Le triomphe de la Sainte Vierge dans le ciel, est la consommation de tous les mérites de cette auguste Reine du ciel et de la terre.

 22 août,
Fête du Coeur immaculé de Marie.

« Jusqu’à l’intervention de Pie XII pendant la seconde guerre mondiale, ce jour était celui de l’Octave de l’Assomption : on y disait la même Messe que le 15 août après avoir fait mémoire de l’Assomption tous les jours en seconde oraison. En 1942, Pie XII institua la fête du Cœur Immaculé, on ne fit plus rien du jour Octave de l’Assomption, sauf dans le cas où une fête particulière de 1ère ou de 2ème classe l’aurait emporté sur la fête du Cœur Immaculé : dans ce cas-là, on faisait mémoire du jour octave avec la même oraison que le 15 août et on ne faisait rien de la fête du Cœur Immaculé. La suppression de l’Octave de l’Assomption en 1955 a supprimé cette rubrique » (citation de l’excellent site Introibo).
C’est néanmoins dans la continuité logique de cet octave de l’Assomption et dans la perspective du triomphe du Coeur immaculé de Marie prophétisé lors des apparitions de Fatima dont nous commémorons le centenaire en cette année 2017, que nous vous invitons à lire et à méditer sur ce sermon du Saint Curé d’Ars.

Que vous pouvez trouver ici

 

En France #NLQ

Opération Fleurir nos Croix pour le 15 août : la vidéo des calvaires fleuris !

L’association Caridad a lancé l’opération #FleurirNosCroix pour l’Assomption du 15 août 2017 : ce fut une réussite ! Un très grand MERCI aux nombreux volontaires qui nous ont envoyé leurs photos et qui nous a permis de réaliser cette belle vidéo !
Deuxième édition en 2018 !