Annonces #NLQ #Sorties/Animations

Visite guidée du Collège des Bernardins jusqu’au 26 juillet 2019 à Paris

Connaissez-vous ce joyau de l’architecture cistercienne ? Visite guidée tous les jours sauf dimanche et les jours fériés à 16h, jusqu’au 26 juillet (fermeture d’été du 27 juillet au 18 août 2019).

Tarifs : 6€ (plein) / 3€ (réduit : moins de 26 ans et demandeurs d’emploi) / Gratuit pour les enfants de moins de 12 ans.

Pour les groupes : sur réservation uniquement, au 01 53 10 74 40 ou par mail à visites@collegedesbernardins.fr

Ouvert à tous, ce joyau de l’architecture cistercienne invite à la rencontre et au dialogue. 150 000 visiteurs par an de tous horizons et de tous âges, familles, étudiants, enseignants chercheurs, acteurs du monde économique, social, politique… viennent apprendre, se fortifier et réfléchir aux questions contemporaines à la lumière de la sagesse chrétienne.

Le Collège des Bernardins propose un large éventail d’activités dans les domaines intellectuel, culturel et spirituel. Tout au long de l’année, formations, débats, séminaires de recherche et création artistique se répondent.

Informations pratiques

NLQ #Sorties/Animations

Visite guidée du Collège des Bernardins tous les jours (sauf 14 & 15 juillet) jusqu’au 20 juillet 2018 à Paris

Connaissez-vous ce joyau de l’architecture cistercienne ? Visite guidée tous les jours à 16h (sauf pendant la période de fermeture d’été du 20 juillet au 20 août 2018).

Tarifs : 6€ (plein) / 3€ (réduit : moins de 26 ans et demandeurs d’emploi) / Gratuit pour les enfants de moins de 12 ans.

Pour les groupes : sur réservation uniquement, au 01 53 10 74 40 ou par mail à visites@collegedesbernardins.fr

Ouvert à tous, ce joyau de l’architecture cistercienne invite à la rencontre et au dialogue. 150 000 visiteurs par an de tous horizons et de tous âges, familles, étudiants, enseignants chercheurs, acteurs du monde économique, social, politique… viennent apprendre, se fortifier et réfléchir aux questions contemporaines à la lumière de la sagesse chrétienne.

Le Collège des Bernardins propose un large éventail d’activités dans les domaines intellectuel, culturel et spirituel. Tout au long de l’année, formations, débats, séminaires de recherche et création artistique se répondent.

Informations


https://www.collegedesbernardins.fr/qui-sommes-nous/informations-pratiques

A la une #NLQ

L’édito – Quand l’actualité éthique et politique éclipse Pâques

 

Ce mois d’avril 2018, l’actualité de l’Eglise de France peut se résumer en six points : la question des migrants ; la vie ordinaire des diocèses ; les nombreuses initiatives catholiques ; la bioéthique (voir l’édito de notre NLH) ; le discours d’Emmanuel Macron aux Bernardins ; et, toujours et encore, les actes commis contre les catholiques.

Moins vive que les mois précédents, et ce malgré l’arrêt aux frontières d’une colonne de migrants, la question de l’accueil s’est concentrée sur son aspect très politique. Pour Mgr Xavier Malle, il convient de “Ne pas instrumentaliser les migrants”. Plus pragmatique, l’archevêque de Paris a mis les pieds dans le plat : « Aujourd’hui on fait une photo avec l’imam, l’évêque, le maire, on met ça dans les journaux et on parle de vivre-ensemble. C’est de la foutaise. » a déclaré Mgr Michel Aupetit. Au fond, la question tourne autour du pot, sans oser aller au bout de la réponse. En effet, en distinguant  migrants ou réfugiés, on se rend compte, finalement c’est  la charité qui a été expatriée Dans la vie des diocèses signalons le championnat de France de cyclisme du clergé qui a eu lieu malgré la fin des subventions.

Dans les « faits divers » la disparition de Sœur Agnès-Marie, figure héroïque du Raid et dieppoise, a suscité beaucoup d’émotion. De son côté Mgr Christory, fut ordonné nouvel évêque de Chartres, tandis qu’ à Metz, l’évêque retire séminaristes et étudiants du CAEPR et crée sa propre formation. Toujours à Metz, à l’enseignement interregiligieux, Mgr Lagleize a affirmé préférer les cours confessionnels. Ce qui ne fut pas du goût de tout le monde.

Parmi les initiatives catholiques qui peuvent donner des idées, nous vous invitons à découvrir Family-rosaire France, une expérience multi-media pour prier le rosaire, mais aussi, un JT Paroissial, au Luc en Provence.  De leur côté, les Frères de Saint-Jean lancent une académie pour une écologie intégrale. C’est grâce à une association bretonne, que le Venezuela, en crise et en pénurie aura ses hosties N’hésitez pas à aller faire un tour du côté de la Bourse de l’Aventure Chrétienne 2018, ou à soutenir les chrétiens d’Orient, par une petite foulée pour ne pas les oublier. Enfin, dans le contexte politique menaçant pour la famille, redécouvrez à quoi servent les AFC.

69 actes contre des lieux de cultes chrétiens depuis janvier, ça se passe peut-être près de chez vous ? Un prêtre poignardé à Tassin-la-Demi-Lune ; des vols et dégradations d’églises, Quatre dans le Morbihan, six en Loire-Atlantique, une bande interpellée. Une situation qui tend à devenir banale… alors que les catholiques sont dans l’œil du cyclone sur les questions bioéthiques comme cette reprise de nos titres du mois d’avril 2018 suffisent à le rappeler.

 

Le cardinal Barbarin appelle au respect de la vie de Vincent Lambert

La cohérence de l’Église de France – Gérard Leclerc

Euthanasie – CESE – les scouts et guides de France s’expliquent

L’appel de 119 sénateurs : « Les droits de l’enfant sont plus importants que le désir d’enfant »

Mgr Ginoux – Il y a de l’acharnement à vouloir tuer Vincent Lambert

CESE – Réaction du porte parole de la conférence épiscopale – C’est la médecine entière qui est remise en cause

CESE – Les arguments lunaires des associations “chrétiennes” pour s’abstenir

L’édito – MRJC, JOC, SGDF, le point de non-retour ?

La question de la vie est primordiale – Mgr Lebrun

Assemblée plénière de printemps des évêques de France : communiqué final

 

 

Mais le temps fort, ce fut, ce mois-ci, la rencontre des Bernardins dont nous vous donnons ici l’essentiels des enjeux.

Macron aux Bernardins – Mélenchon redoute l’ouverture aux fondamentalismes

Macron aux Bernardins – Le Grand Orient en vierge effarouchée

Macron aux Bernardins – “Il n’y avait rien sur le christianomépris” Valérie Boyer

L’édito – Laïcité à deux vitesses ? Quand l’Eglise fait peur aux manipulateurs de masse

Ludovine de La Rochère : « Céder à la tentation du découragement ou de l’impatience n’est pas envisageable ! 

 

L’actualité fut tellement prise par les questions de société et d’éthique, que même Pâques est passé quasiment inaperçu en temps, pourtant, pascal !

 

Tribunes et entretiens

La maman de Vincent Lambert écrit à Emmanuel Macron

La lettre de la mère de Vincent Lambert au Président.Macron . Après le discours des Bernardins la possibilité d’agir concrètement pour la protection d’une personne vulnérable.

A la une #En France #NLQ

Emmanuel Macron aux Bernardins (Addendum : suivez le direct sur KTO dès 19h)

La Conférence des évêques de France (CEF) prévoit une rencontre le 9 avril 2018 au Collège des Bernardins à laquelle le président de la République participera. C’est une bonne nouvelle pour l’Église de France. On connaît également l’attention du chef de l’État pour ces questions, lequel préfère adopter une attitude plus souple et moins laïcarde que certains ténors de l’ancienne majorité, voire de la nouvelle.

Emmanuel Macron a déjà promis d’être présent parmi les trois à quatre cents invités qui devraient se presser sous les voûtes cisterciennes responsables politiques, universitaires, chefs d’entreprise, personnalités de la culture et des médias, mais aussi des personnes handicapées, des migrants.

Pour lire l’article complet, c’est ici.

SOURCE Famille chrétienne

ADDENDUM : Le direct de cette soirée  :

Conférences/Formations #NLQ

Mardi des Bernardins : “Chrétiens d’Orient, mémoire et histoire” – 14 novembre à Paris

À l’occasion de l’exposition Chrétiens d’Orient. Deux mille ans d’histoire, les Mardis des Bernardins s’associent à l’Institut du monde arabe (IMA) et à l’Œuvre d’Orient pour vous proposer une soirée dédiée aux chrétiens d’Orient. Exceptionnellement, les débats débuteront à 18h.

14 novembre à 18hCollège des Bernardins 20 , Rue de Poissy

18h-19h30

Les chrétiens d’Orient : de la spiritualité à la citoyenneté

« Il ne faut pas que les minorités soient considérées comme des citoyens de seconde zone. […] Si l’on continue à parler des chrétiens comme d’une minorité, on risque de tomber dans un véritable cauchemar. Le mot minorité est un non-sens. On est citoyen ou on ne l’est pas. »
Entretien avec Mgr Yousif Thomas Mirkis, propos recueillis par Hélène Sallon, Le Monde, 25 avril 2015

Qui sont les coptes d’Égypte, les maronites du Liban, les assyro-chaldéens, les syriaques ou les melkites ? Des « chrétiens d’Orient » ? L’expression masque une grande diversité de peuples, de cultures, de traditions et surtout d’hommes et de femmes, citoyens acteurs, qui depuis les débuts du christianisme, ont contribué à façonner le visage du Proche-Orient.

Avec Mgr Pascal Gollnisch et Bernard Heyberger

Animé par Alberto Fabio Ambrosio, Dominicain

20h-22h
Détruire la mémoire, une arme de guerre ?

« Sauver notre héritage, cela signifie sauver l’histoire du peuple, car un peuple sans histoire, sans patrimoine, est un peuple perdu, un peuple mort. »
Entretien avec P. Michael Najeeb, prêtre dominicain réfugié à Erbil, Kurdistan, propos recueillis par Sophie Eychenne, Le Monde des religions, 4 mai 2016

A l’occasion de l’exposition Chrétiens d’Orient. Deux mille ans d’histoire, les Mardis des Bernardins continuent d’explorer les vertus de l’histoire, seul moyen d’apaiser les mémoires blessées et de vaincre l’oubli.

Avec Karima Berger, Mgr Pascal Gollnisch, Bernard Heyberger et Mgr Yousif Thomas Mirkis

Animé par Jean-Christophe Ploquin, rédacteur en chef, La Croix

Conférences/Formations #NLQ

Colloque : La doctrine sociale de l’Église face aux mutations de la société à Paris le 16 décembre

Samedi 16 décembre 2017 de 9 h 30 à 18 h 00 
au Collège des Bernardins (20 rue de Poissy, Paris Ve)

Sous le haut patronage du Cardinal Peter Turkson, président du dicastère Pour le service du développement humain intégral

En partenariat avec :

  • le Collège des Bernardins ;
  • l’Association des économistes catholiques ;
  • la Faculté de sciences sociales et économiques de l’Institut catholique de Paris ;
  • l’Université catholique de Lyon.

Agenda / Annonce

Mardi des Bernardins : “Lire les premiers écrits chrétiens aujourd’hui”

Soirée organisée à l’occasion de la parution en Pléiade d’un volume consacré aux Premiers écrits chrétiens (voir notre article à ce sujet) : 8 Novembre à 19h – Collège des Bernardins (20 rue de Poissy 75005 Paris)

Programme de la soirée :

19h : Editer les premiers écrits chrétiens aujourd’hui

Avec notamment : Bernard Pouderon, professeur de littérature grecque tardive à l’université de Tours et membre de l’Institut universitaire de France / Jean-Marie Salamito, historien, spécialiste de l’histoire du christianisme antique

20h : Lire les premiers écrits chrétiens aujourd’hui

Fondé sur des Ecritures, le Christianisme s’est lui-même diffusé à travers des textes dont les plus anciens sont contemporains des Evangiles : lettres, récits, traités, manuels, homélies… Ces écrits constituent la plus ancienne tradition de l’Eglise ; comme la Bible, ils ont profondément influencé notre monde, façonné la morale et l’éthique… Ils ont aussi aidé des millions de personnes à cheminer dans la connaissance du Christ. Comment lire, interpréter et transmettre des écrits datant du Ier ou IIe siècle aujourd’hui ? Comment s’articulent-ils avec les textes ultérieurs ? Comment s’articulent-ils avec les textes de la Bible ? Quelle est leur importance tant au niveau historique que théologique ? Enfin, comment les enseigner et comment peuvent-ils aider le croyant aujourd’hui à approfondir sa foi ?

Avec notamment :

Jérôme Alexandre, docteur ès langues et littérature ancienne et docteur en théologie
Bernard Pouderon, professeur de grec ancien, Université de Tours
Jean-Marie Salamito, historien, spécialiste de l’histoire du christianisme antique
Tarif réduit pour les étudiants, les moins de 26 ans, les demandeurs d’emploi, les bénéficiaires des minimas sociaux. Gratuit le jour même sur place pour les bénéficiaires des tarifs réduits dans la limite des places disponibles.