Annonces #NLH #NLQ #Sorties/Animations

Festival Interreligieux de Musiques Sacrées du 9 au 24 mars 2019 dans l’Hérault (34)

Le Festival Interreligieux de Musiques Sacrées, organisé par l’association Chrétiens & Cultures se tiendra du 9 au 24 mars dans plusieurs lieux du département de l’Hérault (34).

Notre festival est un  Festival Interreligieux de Musiques Sacrées et il a 20 ans !

20 ans de musiques qui unissent les cœurs, 20 ans où la beauté de l’art cultive en nous le sens de l’absolu, 20 ans de musiques interreligieuses pour s’ouvrir à la pluralité des chemins humains qui mènent à Dieu.

Notre festival nous éduque en nous ouvrant à la culture de l’autre, pour que nous puissions converser chemin faisant avec tous les pèlerins de l’absolu.

Parce que nous avons la conviction qu’une authentique démarche religieuse est toujours porteuse de réconciliation, se mettre à l’écoute des musiques sacrées des grandes religions peut aiguiser notre curiosité et nous faire communier à cet idéal.

Pour l’anniversaire de ses 20 ans, l’association Chrétiens et Cultures  produit un Oratorio : Comme une île : Lampedusa  lecture croisée de la Bible, du Coran, de la Torah.

Des juifs, musulmans, catholiques et protestants qui sont attachés au dialogue interreligieux veulent par ce festival faire œuvre de paix.

Père Luc Jourdan

Vous pouvez désormais adhérer à “Chrétiens et Cultures”, faire vos réservations en ligne et imprimer vos billets pour chacune des séances.

Ci-dessous le programme du Festival Interreligieux de Musiques Sacrées que vous pouvez télécharger en cliquant ICI

Annonces #Conférences/Formations #NLH #NLQ

Colloque Vie Spirituelle et Epanouissement Personnel le 16 mars 2019 à Béziers (34) et le 30 mars à Montpellier (34)

Le colloque “Vie Spirituelle et Epanouissement personnel” se tiendra samedi 16 mars, à la Maison St-Guiraud (2 rue Paul Paget 34500 Béziers) à Bézier et samedi 30 mars à la Villa Maguelone (31 Avenue Saint-Lazare, 34000 Montpellier), de 9h30 à 16h30.

Inscriptions

NLH #NLQ #Sorties/Animations

Rassemblement national de choeurs d’enfants du 8 au 11 juillet 2018 à Béziers (34)

Du 08 au 11 juillet 2018, 450 petits chanteurs seront réunis à Béziers et alentours, pour le Festival des Pueri Cantores de France. 19 Choeurs seront réunis pour vous proposer de nombreux concerts.

Plus d’informations et programme

Conférences/Formations #NLQ

Colloque Ethique et Conscience – Choisis la vie à Montpellier (34) le 15 février et Béziers le 17 février

Le thème du colloque Ethique et Conscience cette année est “Choisis la Vie”. Il aura lieu à Montptellier le 15 février à la Villa Maguelone et le 17 février à Béziers, salle Saint Guiraud.
Inscription obligatoire : 

NLQ #Sorties/Animations

Parcours Alpha à Béziers (34) le 15 janvier 2018

Une belle manière de découvrir ou redécouvrir la foi chrétienne dans un climat convivial, fraternel et de liberté de parole. Soirée autour du thème :
« Quel est le sens de ta vie ? » le 15 Janvier 2018 de 19 h à 22 h à la Maison St Guiraud (derrière l’Eglise de la Ste Famille) à Béziers. Le repas est offert
S’inscrire : grosgilbert@orange.fr –  06 85 44 35 60

NLQ #Points non négociables PNN

Affiche VIH, une nouvelle polémique via Béziers : aimer ou faire l’amour ?

 

La campagne de prévention du sida menée à grands frais par le gouvernement s’est doublée d’une polémique qui a totalement déplacé la question et probablement atteint son but officieux sinon l’objet officiel de la campagne.

Nous savons que la sexualité libérée de ces dernières décennies a ouvert une ère de volatilité sexuelle et de pratiques pour le moins originales que le Kamasutra n’aurait pas lui-même imaginé. L’échange de partenaires, la pratique du jetable ont fait de l’amour un succédané kleenex au point que “faire l’amour” c’est “coucher”. A amalgamer tous les mots on ne se rend plus compte que faire l’amour et aimer sont pourtant un seul et même mot. Ainsi on transforme ce qui devrait être l’apothéose de l’amour conjugal en une forme de masturbation à deux. Et pour cela point n’est besoin d’être homosexuel.

Alors pourquoi avoir concentré cette campagne sur les seuls rapports sexuels entre partenaires du même sexe. On peut y voir une volonté de promouvoir, ou pour le moins “d’accoutumer” l’inconscient collectif à la pratique homosexuelle. Et probablement, à la vue de la seconde campagne en cours, il y a de cela. Mais ceci répond également à une vérité non dite, cette sexualité kleenex qui touche homosexuels comme hétérosexuels et autres pose dans le milieu dit homosexuel un vrai problème, ces derniers étant à nouveau très réticents à l’usage du préservatif qui ne procurerait pas “le même plaisir”. Ceci nous renvoyant du reste au principe de l’amour kleenex.

Cette campagne est donc bien ciblée tant du point de vue idéologique que du point de vue de la population à risque. Ce qui n’est guère aimable de la part du gouvernement qui stigmatise là cette population. Mais comme le disait le maire du Chesnay, il eut été possible de dire la même chose de façon plus pudique. Car il est peu probable que cette campagne qui vante la pratique kleenex et promeut la relation de type homosexuel, ait atteint son but préventif. En revanche il a semé la discorde à nouveau dans l’opinion. Le président de l’apaisement n’aura finalement fait que jeter de l’huile sur le feu durant 5 ans.

Alors face à cela le maire de Béziers a lancé une autre campagne de prévention : la fidélité.

Une campagne intéressante à plus d’un point. D’abord, entrant dans la polémique elle ne présente que des couples hétérosexuels. Cela a au moins le mérite de ne pas stigmatiser une part de la population. Portant les réactions tweeter montrent que la population homosexuelle s’est sentie à son tour offensée parce qu’exclue de cette campagne. Notons que les hétérosexuels ne s’étaient pas sentis offensés de ne pas être sur les premières affiches.

Ensuite ces affiches prennent le problème plus largement que par le biais de la prévention des risques du sida qu’elle ne mentionne pas. Il s’agit de préserver le rempart des remparts contre le sida, la fidélité conjugale. Et le titre est évocateur : l’amour ça se protège.

affiche-beziers

Voilà bien une idée saugrenue sortie tout droit d’outre tombe : l’amour ça se protège, ça se construit et parfois même ça s’endure. Sur fond de polémique genrée, de quolibets lgbtistes et de réelles préoccupations de santé, la campagne menée à Béziers rappelle une évidence qui est à l’opposé même de la société kleenex.

D’un côté l’amour est une exigence à construire quotidiennement et qu’il faut protéger, particulièrement dans notre monde libertaire. De l’autre la jouissance personnelle et passagère qui loin d’aimer utilise l’autre, que ce soit de façon homo ou hétérosexuelle.

Deux conceptions de la vie, de l’autre et de l’amour s’opposent sur ces affiches et il n’est pas étonnant que les tweets se déchaînent avec passion puisque l’enjeu n’est rien moins que de transformer un cercle de vices égoïstes en une cycle vertueux altruiste. Car on l’oublie mais l’amour ce n’est pas “moi je” mais “nous nous”.

 

Tiens ça me rappelle un vieux truc ringard que les médias reprochent aux papes !