Articles #En France #NLH #NLQ

Le monastère de Taulignan : des dominicaines entre plantes aromatiques et senteurs de la Drôme

Un article proposé par Divine Box.

Le monastère de la Clarté Notre-Dame de Taulignan fut fondé au XIXe en Provence, près de Montélimar. Différentes communautés se sont succédé sur place, et c’est aujourd’hui une communauté de dominicaines qui habite les lieux, depuis 1956. Si les soeurs ont une vie monastique surtout orientée vers la prière et la contemplation, elles sont aussi les reines de l’écologie grâce à leur jardin !

 

Divine Box vous raconte en 3 minutes tout ce qu’il faut savoir sur le monastère de Taulignan et sa communauté, c’est parti !

Les soeurs du monastère de Taulignan sélectionnent à la main les plantes de leur jardin pour réaliser des produits bio – Crédits Photo : Le Cèdre

Ça va de soie !

Notre histoire commence au XIXe siècle, en pleine Provence (**kss kss kss** – bruit de cigales)… En effet, des religieuses, dont on ne sait plus grand chose aujourd’hui, s’installent à Taulignan, village réputé pour son travail de la soie. L’objectif des soeurs est en effet de former à ce métier de jeunes orphelines de Lyon, pour les remettre sur de bons rails !

Pour l’anecdote, aujourd’hui encore devant la mairie de Taulignan, le musée de la soierie rappelle le savoir-faire des religieuses de l’époque…

Le musée de la soie à Taulignan permet de revivre l’activité des soeurs du monastère de Taulignan au XIXe siècle – Crédits Photo : Musée de la soie de Taulignan

 

La petite santé

Plus tard, au début du XXe siècle, les soeurs ferment leur atelier, et sont remplacées par des chanoines, qui partiront à leur tour dans les années 1940. Mais en 1956, une religieuse dominicaine redonne vie à Taulignan en créant une communauté contemplative spécialement adaptée aux soeurs en « petite santé ».

Ainsi, les soeurs suppriment les offices de nuits, et adaptent leur jeûne aux possibilités de chacune. Le succès est immédiat : quatre petites fondations naissent dans la foulée ! Par la suite, tout ce beau monde se rassemble à… Taulignan !

Sœur D. nous fait faire le tour d’un des champs de lavande du monastère. Le monastère de Taulignan, grâce à son cadre idyllique, fut dans les années 50 spécialement réservé aux soeurs à la santé fragile – Divine Box

C’est parti pour l’Afrique !

Rapidement, la communauté rayonne, et monte à cinquante soeurs dans les années 1970. Mais les bâtiments, trop étroits, les obligent à essaimer… avec succès encore une fois ! Une première fondation est ainsi créée au Burundi, puis une seconde au Bénin.

Quelques années après, une fois ces fondations bien implantées et autonomes, les soeurs fondatrices reviennent en France. Car à Taulignan, il y a du boulot…

Les sœurs nous font découvrir les plantes aromatiques qui poussent autour de leur monastère – Divine Box

La solidarité agricole

En effet, à l’époque, les soeurs peinent à trouver une activité manuelle rentable… Elles possèdent bien des vignes mais celles-ci ne sont pas vendangées et assez mal entretenues par leur agriculteur qui n’hésite pas parfois à utiliser des pesticides… Sans compter la crise viticole qui frappe toute la région !

En 2007, la communauté est même obligée de fermer son atelier de reliure, car les soeurs qui en avaient la charge sont parties dans une autre abbaye.

C’est finalement grâce à l’aide précieuse d’un pionnier en agro-écologie que les soeurs découvrent que leur terre est très propice à la culture de plantes. Super nouvelle !

Une grande solidarité s’organise alors autour des soeurs, avec notamment la Chambre d’Agriculture. Et un poil plus tard, c’est un gentil bienfaiteur qui leur vient en aide en les équipant d’une distillerie à plantes. C’est soeur Madeleine-Marie, ancienne ingénieure de formation, qui s’occupera de la transformation des plantes aromatiques. Et les voilà reparties de plus belle sur des nouveaux produits monastiques !

Aujourd’hui encore, les dominicaines du monastère de Taulignan distillent les plantes de leur propriété dans leur atelier artisanal – Divine Box

Et aujourd’hui ?

Aujourd’hui, le monastère de la Clarté Notre-Dame de Taulignan compte onze dominicaines. Les soeurs vivent ainsi selon les écrits de saint Dominique, et suivent l’idéal de ce dernier : « louer, bénir, prêcher ». Mais si l’ordre dominicain est davantage connu pour son apostolat, les soeurs de Taulignan, elles, ont une vie bien plus contemplative.

En plus de leurs sept prières quotidiennes, elles travaillent ainsi de leurs mains, que ce soit dans les champs, à la distillerie ou à l’archivage !

Les soeurs du monastère de Taulignan sont des dominicaines, leur vie monastique se concentre donc principalement sur la prière et la contemplation de Dieu – Divine Box

Les reines de l’écologie

Avec les années, les soeurs de Taulignan sont devenues, pour l’artisanat monastique, une référence de la culture bio ! Mais leur expertise pratique se dote aussi d’une profonde base philosophique et théologique. Pendant un an, les soeurs ont en effet suivi des cours sur l’écologie, notamment par des pointures à la Chambre d’Agriculture.

Et pour transmettre tout ça, les soeurs animent régulièrement des formations avec Oeko-logia, une association d’agro-écologie fondée par Fabien Révol, enseignant chercheur. C’est pas beau, ça ?

La main verte

Et qui dit expertise, dit exemplarité ! Au monastère de Taulignan, pas question d’utiliser des produits chimiques, ou d’importer des plantes de l’extérieur. Les soeurs font tout à la main, et, plutôt que le tracteur, utilisent autant que possible les « grelinettes » (un petit mot rigolo qui désigne une bêche spéciale pour aérer la terre).

Les panneaux solaires chauffent l’eau de l’hôtellerie, et l’eau de javel est remplacée par leur hydrolat de romarin ! Elle est pas belle la vie provençale ?

 

Cependant, le soleil provençal peut parfois causer bien des dommages. En juin dernier, le monastère a ainsi subi un incendie… Un des champs de lavande ainsi que le hangar agricole ont pris feu : résultat, les sœurs ont perdu la récolte de romarin et de lavande qu’elles s’apprêtaient à distiller… Coup dur !

Une soeur du monastère de Taulignan cueille à la main des plantes dans son jardin, afin de réaliser des huiles essentielles et des tisanes bio — Divine Box

Et pour découvrir les produits du monastère de Taulignan ?

Les soeurs du monastère de Taulignan réalisent toute une gamme de produits naturels et artisanaux : plantes séchées, hydrolats, huiles essentielles, gelées…

 

Vous pouvez vous rendre à la boutique du monastère (980 chemin de l’Ecluze, 26770 TAULIGNAN) si vous habitez à proximité. Ou bien cliquez ici pour retrouver les tisanes des sœurs de Taulignan sur la boutique en ligne Divine Box !

 

Et cliquez ici pour en savoir plus sur le monastère de Taulignan  : leur rôle de conservatrices d’archives, leurs anecdotes sur leurs premières distillations etc…

 

 

 

Articles #En France #NLH #NLQ

Découvrez le monastère de Solan !

Un article proposé par Divine Box

En avant toute : direction Avignon, pour découvrir le monastère de Solan ! Ici les soeurs orthodoxes s’occupent du potager, des vignes et du verger qui entourent l’ancienne ferme dans laquelle elles se sont installées. Bien sûr, toute leur agriculture est écologique. Elles réalisent une multitude de produits 100 % bio et surtout super bons ! Mais ce n’est pas tout, elles construisent aussi leur nouvelle église. Bref, les soeurs ne chôment pas. Allez, décollage immédiat pour un petit tour d’horizon complet, avec Divine Box !

La sainte montagne

Tout commence il y a mille ans, sur la presqu’île grecque du Mont Athos, avec ses plages de sable fin, ses falaises et sa montagne mythique, culminant à 2000 mètres d’altitude… Bref, une terre mythique ! Alors que depuis des siècles, seuls quelques ermites et bergers se disputaient ces paysages de rêves, une première communauté de moines orthodoxes vient officiellement s’y implanter en 963.

Très vite, l’afflux grandit et dix-neuf autres monastères s’établissent sur place. Le Mont Athos devient alors une « République monastique », véritable état autonome ! Aujourd’hui, plus de 2000 moines prient et travaillent encore sur ce territoire unique au monde. Dingue, non ?

Le mont Athos, en Grèce, regroupe 20 monastères depuis plus de 1000 ans – Divine Box

 

Les premiers pas

Hop, on fait un bond dans le temps ! En 1978, Simonos-Pétra, l’un des 20 monastères du Mont Athos, décide d’envoyer en France un groupe de moines pour y faire fleurir la tradition byzantine. Ils s’installent donc dans une vieille maison, au creux d’une vallée sauvage du Vercors, à côté de Grenoble.

Le monastère prend alors le nom de « Monastère Saint-Antoine le Grand ». Bien vite, des moniales viennent aussi les rejoindre pour vivre à leurs côtés, et créent ainsi le monastère de la Protection de la Mère de Dieu…

 

Le monastère de Solan… Enfin !

Mais très vite, les moniales deviennent de plus en plus nombreuses, et leur petite maison ne suffit plus… En 1991, elles quittent donc leurs frères moines et partent s’installer à Solan, dans une ancienne ferme, près d’Avignon. Le monastère garde le même nom. On y est !

Les soeurs du monastère de Solan retroussent alors leurs manches et restaurent tout autour d’elles : les bâtiments, les bois, les terres etc… À leurs côtés, les meilleurs experts en géologie, arboriculture bio et autre vinification pour réaliser le top du top ! De cette collaboration naît l’association « les amis de Solan », et le début d’un artisanat monastique de première qualité !

Les soeurs veillent à ce que les constructions de leur monastère respecte les pierres du pays – Divine Box

Monastère de Solan : les travaux continuent

Après la remise à niveau de toute leur propriété, les soeurs du monastère de Solan se sont lancées dans des grands travaux : pendant plusieurs années, l’ancienne ferme n’avait pas l’isolation ! En 2004, elles ont construit leur propre cave à vin ! C’est notamment grâce à ses travaux qu’elles peuvent produire d’incroyables produits monastiques.

Plus tard, en 2013, démarre aussi le grand chantier de construction de la nouvelle église du monastère de Solan, encore actif aujourd’hui. A vos pronostics pour le prochain chantier !

Pas d’inquiétude pour les fans d’architecture : tout est pensé à chaque fois pour respecter l’harmonie locale et la pierre du pays, tout en apportant quelques touches d’inspiration byzantine. Le résultat dépote !

 

Monastère de Solan : et aujourd’hui ?

Aujourd’hui, dix-sept soeurs orthodoxes habitent le monastère de Solan ! Sous leurs longs habits noirs, elle vivent un mode de vie monastique primitif, s’inspirant notamment des préceptes de saint Basile (IVe siècle).

Leur temps se partage ainsi entre la prière quotidienne et le travail des terres qui entourent leur ferme. La richesse de la communauté tient d’ailleurs sans doute dans sa jeunesse, ainsi que dans sa diversité : il y a neuf nationalités différentes sur place ! Et ça c’est beau.

Les soeurs du monastère de Solan travaillent leurs terres au rythme des saisons – Crédit Photo : Parisobiotiful

 

Monastère de Solan : l’inspiration byzantine

À la différence des moines occidentaux qui célèbrent chaque office à son « heure » originale, les soeurs du monastère de Solan regroupent leurs sept offices selon la coutume orientale (logique !). Deux prières le matin, deux prières le soir, et avec des horaires qui s’adaptent au rythme des travaux viticoles.

Les offices sont célébrés en français, mais chantés a capella selon des mélodies et des traditions byzantines. Durant la messe, les soeurs utilisent leur pain fait maison, et le fruit tiré en direct de leur vigne ! C’est pas top, ça ?

 

Monastère de Solan : un petit coin de paradis

Les soeurs du monastère de Solan vous le diront : impossible de calculer le temps qu’elles passent dans leur jardin. Entre les 40 hectares de forêt, les 3 hectares de potager et vergers, et les 6 hectares de vignoble, elles sont bien occupées !

Des pommes, des abricots, des courgettes, des citrouilles… Tout pousse à gogo et elles cueillent tout à la main ! Leur petit plus ? Tous les mois, elles bénissent les eaux, et à chaque vigile, le blé, le vin et l’huile ! Comme un avant-goût de Paradis…

 

Le jardin du monastère de Solan regroupe un potager, un verger, des vignes et de la forêt : de quoi s’occuper ! – Divine Box

 

Sur place, les soeurs sont très connues pour leur exploitation biologique et écologique. Cliquez ici pour en savoir plus sur le monastère de Solan et leur artisanat 100 % bio ! Vous pouvez aussi retrouver quelques-uns des produits du monastère de Solan en cliquant ici.

En Europe #NLH #NLQ

La Trappe Puur : quand des moines trappistes brassent une bière bio et écolo !

Un article proposé par Divine Box.

Les moines aussi se mettent au vert, comme en témoigne la bière trappiste la Trappe Puur, de l’abbaye de Koningshoeven aux Pays-Bas ! Ce mois-ci Divine Box vous propose de découvrir la première bière trappiste entièrement bio, qui sera à découvrir dans la box trappiste de juin !

La splendide abbaye de Koningshoeven, aux Pays-Bas – Divine Box

 

L’abbaye de Koeningshoeven : une abbaye solidaire 🤝

 

Les moines trappistes de l’abbaye de Koningshoeven aiment la bonne bière, mais ont aussi et avant tout un grand cœur. Ils tiennent en effet à soutenir tous ceux qu’ils peuvent aider, notamment grâce au brassage de leurs bières trappistes. Leur seule brasserie donne par exemple du travail à une cinquantaine de personnes, dont certaines sont en situation de handicap mental ou physique, ou de réinsertion sociale. Et la vente des bières de l’abbaye permet de financer un monastère fondé en Ouganda ! Plutôt sympa, non ?
La liste est encore bien longue : les moines emploient par exemple 120 handicapés mentaux dans la pépinière qu’ils entretiennent… pour ne citer qu’un autre exemple !
Et maintenant, place à la bière ! 🍺

La Trappe Puur : une bière bio 🍀

Pour brasser leurs bières, les moines ont besoin d’énergie, mais ils aiment respecter la nature, œuvre de Dieu. Alors quoi de mieux que d’installer des panneaux solaires ? La bière trappiste la Trappe Puur est ainsi la première (et seule !) bière trappiste entièrement brassée par des handicapés, des moines… et le soleil !
D’ailleurs, ce n’est pas seulement le mode de production qui est écolo : tous les ingrédients de cette bière sont bios et de qualité supérieure (certifiés sans OGM) ! C’est pour toutes ces raisons que le père Abbé a décidé de donner ce nom évocateur à la bière : la Trappe Puur ! Pour les moines, cette bière était une manière d’incarner tous leurs efforts en terme d’écologie, menés depuis de longues années. Chapeau ! 🌿

Les moines de l’abbaye de Koningshoeven brassent bio grâce à leurs panneaux solaires – Divine Box

Et pour en profiter ? 🍺

La bière trappiste « La Trappe Puur » a une belle robe blonde, une mousse blanche et d’incroyables saveurs, au nez comme en bouche, de citron, d’orange et de coriandre mais aussi… d’herbe coupée ! On vous l’a dit, chez les moines le goût pour la nature, ça n’est pas qu’à moitié ! Et pour en profiter, ne prévoyez pas de garde (buvez là dès que vous l’aurez en main !), et savourez la entre 4 et 6°C ❄️️️. Pour la déguster, rendez-vous dans la box trappiste de juin !

La bière trappiste « La Trappe Puur » est entièrement bio dans ses ingrédients et son brassage / Crédits Photo @carolsommelier (Instagram)

En France #NLQ

Divine Box – Plus que 7 jours pour commander la box des monastères d’avril !

Divine Box vous propose deux formules (pour chacune vous pouvez commander une seule box ou vous abonner pour plusieurs mois ou un an, avec des prix dégressifs).

Pour le mois d’avril, le thème est “Le caramel‘ting pommes”, Divine Box vous a déniché le meilleur autour du caramel et de la pomme dans les abbayes : caramel au beurre salé (Landévennec), biscuits aux pépites de caramel (Campénéac), gelée de pommes (Jassonneix), caramel à la chartreuse etc… De quoi réconcilier bretons et normands ;-)

  • La Divine Box des curieux  |  à partir de 29,90€/mois

Une découverte réussie : la formule idéale pour découvrir le savoir-faire monastique gourmet grâce à une nouvelle thématique mensuelle. Une sélection d’environ 5 produits avec en plus un petit livret explicatif pour vous guider dans votre découverte !

  • La Divine Box des gourmands  |  à partir de 39,90€/mois

    Une expérience inoubliable : la formule parfaite pour les fans de produits monastiques ou pour les grands gourmands ! Plus de produits (environ 7) pour se régaler et toujours plus d’explications pour un voyage mensuel dans le monde fascinant des abbayes …

Je m’abonne

S’abonner à la box des monastères Divine Box, c’est recevoir ainsi chaque mois :

null

5 à 7 produits monastiques

null

1 livret sympa pour découvrir les abbayes et leurs produits

null

Des petites surprises !

LA « BOX DES MONASTÈRES », C’EST …

… avant tout un concept simple et sympa : chaque mois, vous recevez chez vous une « Divine Box » remplie de délicieux produits monastiques (majoritairement d’épicerie fine pour se régaler !), selon un thème particulier. Par exemple, nous pouvons vous faire découvrir l’artisanat monastique à travers le thème de la vigne, de la ruche ou encore de l’olive ! Chaque box des monastères est également accompagnée d’un petit livret pour vous guider dans votre découverte et vous donner plein d’infos sympas sur les produits sélectionnés et sur les abbayes qui les produisent. Des petites surprises (que l’on garde… surprises, vous suivez ?) accompagnent même les box de temps en temps ! Bien évidemment, tous les produits monastiques sont goûtés et sélectionnés par nos soins pour vous proposer vraiment le top du top dans chaque box des monastères.

ET LE NOM DE « BOX DES MONASTÈRES », ALORS ?

Tiens, en voilà une drôle de question ! Nos box ne sont pas préparées par les moines (ils sont déjà bien occupés…), mais bien par notre petite famille. En revanche, les produits que nous proposons dans nos box des monastères viennent directement des abbayes. Tous les produits monastiques que nous proposons dans nos box contribuent évidemment à soutenir les abbayes. C’est là notre but premier. L’immense majorité des produits sont bien sûr élaborés par les monastères eux-mêmes, mais il arrive parfois exceptionnellement que certains produits soient seulement « sélectionnés » ou « conditionnés » par les abbayes. Pourquoi les proposer quand même ? Car notre objectif est de soutenir les communautés, et si l’on estime que les abbayes tirent un bénéfice de ces activités là, alors elles ne sont pas à exclure de notre concept. Mais rassurez-vous, la majorité des produits de nos box des monastères est bien réalisée par les abbayes elles-mêmes 🙂

 

 

Divine Box vous propose aussi sa nouvelle box (dont nous avons parlé) spéciale bières trappistes !

Ne manquez pas de lire aussi notre interview de Côme, co-fondateur de cette belle initiative !

Conférences/Formations #NLH #NLQ

Les Nouvelles Attentes Ecologiques – Colloque à Notre-Dame du Chêne (72) : 13-14 et 15 Avril 2018

Prenant conscience de la fragilité de notre monde aux niveaux économique, social, climatique, etc. de nombreuses initiatives alternatives apparaissent. Celles-ci révèlent des nouvelles attentes qu’il est bon de voir et de discerner.

Certains espèrent en la technique qui pourrait augmenter les capacités humaines et proposent de nouveaux choix de vie (transhumanisme) ; d’autres veulent revaloriser le potentiel de la terre et mettre la science au service de la sagesse de la nature. Le souci d’un développement personnel pouvant apporter un bien-être accessible gagne tous les esprits et change le monde de l’entreprise et le discours des politiques. L’essor des réseaux sociaux est l’occasion, pour beaucoup, de dénoncer les injustices criantes du monde contemporain. Alimentation, santé, travail et éducation sont des questions qui rassemblent les jeunes et les moins jeunes qui se sentent responsables de leur avenir et de celui de leurs enfants.

Mais à la recherche d’une efficacité illimitée, d’une satisfaction ou d’une santé quasi permanente, ou d’une concorde quasi universelle, sommes-nous encore dans le vrai monde ? Le monde fragilisé que nous connaissons suscite des attentes peut-être toutes aussi fragiles que lui ! Toutes s’inscrivent cependant dans le légitime souci de l’humanité et de son environnement. Elles peuvent être dites écologiques, mais sont-elles pertinentes, utopiques ou réalistes ?cropped-academie-final-logo-copie-001.jpg

Cette question rassemblera du 13 au 15 avril 2018 des médecins, des agronomes, des philosophes, des paysans, des éducateurs et des théologiens dans un Colloque organisé par l’Académie pour une Ecologie Intégrale, au Sanctuaire Notre-Dame du Chêne, près de Sablé-sur-Sarthe.

Inscriptions / informations / programme

 

 

 

Programme

En France #NLQ

Divine Box – Plus que 2 jours pour commander la box des monastères de février !

Divine Box vous propose deux formules (pour chacune vous pouvez commander une seule box ou vous abonner pour plusieurs mois ou un an, avec des prix dégressifs).

Pour le mois de février, le thème est l’apéro : “Les abbayes vous font crackers”, avec entre autre des cerneaux de noix, des crackers au parmesan, de la crème d’olives, les rillettes du Père Marc… et bien sûr pour arroser le tout, une excellente bière trappiste ! miam ! N’hésitez plus ! ;)

  • La Divine Box des curieux  |  à partir de 29,90€/mois

Une découverte réussie : la formule idéale pour découvrir le savoir-faire monastique gourmet grâce à une nouvelle thématique mensuelle. Une sélection d’environ 5 produits avec en plus un petit livret explicatif pour vous guider dans votre découverte !

  • La Divine Box des gourmands  |  à partir de 39,90€/mois

    Une expérience inoubliable : la formule parfaite pour les fans de produits monastiques ou pour les grands gourmands ! Plus de produits (environ 7) pour se régaler et toujours plus d’explications pour un voyage mensuel dans le monde fascinant des abbayes …

Je m’abonne

S’abonner à la box des monastères Divine Box, c’est recevoir ainsi chaque mois :

null

5 à 7 produits monastiques

null

1 livret sympa pour découvrir les abbayes et leurs produits

null

Des petites surprises !

LA « BOX DES MONASTÈRES », C’EST …

… avant tout un concept simple et sympa : chaque mois, vous recevez chez vous une « Divine Box » remplie de délicieux produits monastiques (majoritairement d’épicerie fine pour se régaler !), selon un thème particulier. Par exemple, nous pouvons vous faire découvrir l’artisanat monastique à travers le thème de la vigne, de la ruche ou encore de l’olive ! Chaque box des monastères est également accompagnée d’un petit livret pour vous guider dans votre découverte et vous donner plein d’infos sympas sur les produits sélectionnés et sur les abbayes qui les produisent. Des petites surprises (que l’on garde… surprises, vous suivez ?) accompagnent même les box de temps en temps ! Bien évidemment, tous les produits monastiques sont goûtés et sélectionnés par nos soins pour vous proposer vraiment le top du top dans chaque box des monastères.

ET LE NOM DE « BOX DES MONASTÈRES », ALORS ?

Tiens, en voilà une drôle de question ! Nos box ne sont pas préparées par les moines (ils sont déjà bien occupés…), mais bien par notre petite famille. En revanche, les produits que nous proposons dans nos box des monastères viennent directement des abbayes. Tous les produits monastiques que nous proposons dans nos box contribuent évidemment à soutenir les abbayes. C’est là notre but premier. L’immense majorité des produits sont bien sûr élaborés par les monastères eux-mêmes, mais il arrive parfois exceptionnellement que certains produits soient seulement « sélectionnés » ou « conditionnés » par les abbayes. Pourquoi les proposer quand même ? Car notre objectif est de soutenir les communautés, et si l’on estime que les abbayes tirent un bénéfice de ces activités là, alors elles ne sont pas à exclure de notre concept. Mais rassurez-vous, la majorité des produits de nos box des monastères est bien réalisée par les abbayes elles-mêmes 🙂

 

 

Divine Box vous propose aussi sa nouvelle box (dont nous avons parlé) spéciale bières trappistes !

Ne manquez pas de lire aussi notre interview de Côme, co-fondateur de cette belle initiative !

En France #NLQ

Divine Box – Plus que 6 jours pour commander la box des monastères de décembre

Divine Box vous propose deux formules :

  • La Divine Box des curieux  |  à partir de 29,90€/mois

Une découverte réussie : la formule idéale pour découvrir le savoir-faire monastique gourmet grâce à une nouvelle thématique mensuelle. Une sélection d’environ 5 produits avec en plus un petit livret explicatif pour vous guider dans votre découverte !

  • La Divine Box des gourmands  |  à partir de 39,90€/mois

    Une expérience inoubliable : la formule parfaite pour les fans de produits monastiques ou pour les grands gourmands ! Plus de produits (environ 7) pour se régaler et toujours plus d’explications pour un voyage mensuel dans le monde fascinant des abbayes …

Je m’abonne

S’abonner à la box des monastères Divine Box, c’est recevoir ainsi chaque mois :

null

5 à 7 produits monastiques

null

1 livret sympa pour découvrir les abbayes et leurs produits

null

Des petites surprises !

LA « BOX DES MONASTÈRES », C’EST …

… avant tout un concept simple et sympa : chaque mois, vous recevez chez vous une « Divine Box » remplie de délicieux produits monastiques (majoritairement d’épicerie fine pour se régaler !), selon un thème particulier. Par exemple, nous pouvons vous faire découvrir l’artisanat monastique à travers le thème de la vigne, de la ruche ou encore de l’olive ! Chaque box des monastères est également accompagnée d’un petit livret pour vous guider dans votre découverte et vous donner plein d’infos sympas sur les produits sélectionnés et sur les abbayes qui les produisent. Des petites surprises (que l’on garde… surprises, vous suivez ?) accompagnent même les box de temps en temps ! Bien évidemment, tous les produits monastiques sont goûtés et sélectionnés par nos soins pour vous proposer vraiment le top du top dans chaque box des monastères.

ET LE NOM DE « BOX DES MONASTÈRES », ALORS ?

Tiens, en voilà une drôle de question ! Nos box ne sont pas préparées par les moines (ils sont déjà bien occupés…), mais bien par notre petite famille. En revanche, les produits que nous proposons dans nos box des monastères viennent directement des abbayes. Tous les produits monastiques que nous proposons dans nos box contribuent évidemment à soutenir les abbayes. C’est là notre but premier. L’immense majorité des produits sont bien sûr élaborés par les monastères eux-mêmes, mais il arrive parfois exceptionnellement que certains produits soient seulement « sélectionnés » ou « conditionnés » par les abbayes. Pourquoi les proposer quand même ? Car notre objectif est de soutenir les communautés, et si l’on estime que les abbayes tirent un bénéfice de ces activités là, alors elles ne sont pas à exclure de notre concept. Mais rassurez-vous, la majorité des produits de nos box des monastères est bien réalisée par les abbayes elles-mêmes 🙂

 

 

Divine Box vous propose aussi sa nouvelle box (dont nous avons parlé) spéciale bières trappistes !

Ne manquez pas de lire aussi notre interview de Côme, co-fondateur de cette belle initiative !

En France #NLQ

Divine Box – Plus que 5 jours pour commander la box des monastères de novembre

Divine Box vous propose deux formules :

  • La Divine Box des curieux  |  à partir de 29,90€/mois

Une découverte réussie : la formule idéale pour découvrir le savoir-faire monastique gourmet grâce à une nouvelle thématique mensuelle. Une sélection d’environ 5 produits avec en plus un petit livret explicatif pour vous guider dans votre découverte !

  • La Divine Box des gourmands  |  à partir de 39,90€/mois

    Une expérience inoubliable : la formule parfaite pour les fans de produits monastiques ou pour les grands gourmands ! Plus de produits (environ 7) pour se régaler et toujours plus d’explications pour un voyage mensuel dans le monde fascinant des abbayes …

Je m’abonne

S’abonner à la box des monastères Divine Box, c’est recevoir ainsi chaque mois :

null

5 à 7 produits monastiques

null

1 livret sympa pour découvrir les abbayes et leurs produits

null

Des petites surprises !

LA « BOX DES MONASTÈRES », C’EST …

… avant tout un concept simple et sympa : chaque mois, vous recevez chez vous une « Divine Box » remplie de délicieux produits monastiques (majoritairement d’épicerie fine pour se régaler !), selon un thème particulier. Par exemple, nous pouvons vous faire découvrir l’artisanat monastique à travers le thème de la vigne, de la ruche ou encore de l’olive ! Chaque box des monastères est également accompagnée d’un petit livret pour vous guider dans votre découverte et vous donner plein d’infos sympas sur les produits sélectionnés et sur les abbayes qui les produisent. Des petites surprises (que l’on garde… surprises, vous suivez ?) accompagnent même les box de temps en temps ! Bien évidemment, tous les produits monastiques sont goûtés et sélectionnés par nos soins pour vous proposer vraiment le top du top dans chaque box des monastères.

ET LE NOM DE « BOX DES MONASTÈRES », ALORS ?

Tiens, en voilà une drôle de question ! Nos box ne sont pas préparées par les moines (ils sont déjà bien occupés…), mais bien par notre petite famille. En revanche, les produits que nous proposons dans nos box des monastères viennent directement des abbayes. Tous les produits monastiques que nous proposons dans nos box contribuent évidemment à soutenir les abbayes. C’est là notre but premier. L’immense majorité des produits sont bien sûr élaborés par les monastères eux-mêmes, mais il arrive parfois exceptionnellement que certains produits soient seulement « sélectionnés » ou « conditionnés » par les abbayes. Pourquoi les proposer quand même ? Car notre objectif est de soutenir les communautés, et si l’on estime que les abbayes tirent un bénéfice de ces activités là, alors elles ne sont pas à exclure de notre concept. Mais rassurez-vous, la majorité des produits de nos box des monastères est bien réalisée par les abbayes elles-mêmes 🙂

 

 

Divine Box vous propose aussi sa nouvelle box (dont nous avons parlé) spéciale bières trappistes !

NLQ #Sorties/Animations

Vente de l’Artisanat Monastique à La Ciotat les 24 et 25 octobre

Pour faire découvrir ses produits tels que art religieux, épicerie fine, produits bio et diététiques, aromathérapie, cadeaux de naissance, arts de la table, une vente de l’Artisanat Monastique est organisée

les mardi 24 et mercredi 25 octobre de 10h à 17h,
à la Chapelle Sainte-Anne, Place Esquiros, à La Ciotat

Cette activité permet aux moines et aux moniales cloîtrés de subvenir à leurs besoins grâce à la vente des produits fabriqués artisanalement dans les monastères.

A Marseille, la boutique de l’Artisanat monastique est située au 198 rue Paradis (6e).

Elle est ouverte le lundi de 14h30 à 18h30 et du mardi au samedi de 10h à 12h30 et de 14h30 à 18h30.
Tél : 04 91 53 01 79 – www.artisanatmonastique.com
M° Castellane – Bus 41 Jean Fiolle – Parking Paradis Mélizan.