Annonces #Messes/Prières/Pèlerinages #NLH #NLQ

Neuvaine et célébration pour le voeu de la ville de Saint-Etienne (42) le 21 novembre 2018

Le 21 novembre 1629 ( fête de la présentation de Marie au temple, la ville de Saint-Étienne fait un voeu à Marie pour demander l’arrêt de la peste, promettant de venir la remercier chaque année à cette date.

L’équipe d’animation du sanctuaire de Notre Dame de Bon secours vous propose

- Une neuvaine du 12 au 20 novembre pour nous préparer par la prière du chapelet : une dizaine de chapelet puis pour terminer l’invocation ” Notre Dame de Bon Secours , priez pour nous”
- une soirée le 21 novembre

Programme

- 17h30 chapelet médité
- 18h30 messe célébrée par Mgr Sylvain Bataille
suivie d’un temps convivial avec collation
- 20h30 veillée de louange avec Marie

 

Messes/Prières/Pèlerinages #NLH #NLQ

Veillées mariales à la chapelle de Notre Dame du Bon Secours de Saint-Etienne (42) le 12 juin 2018 et le 12 de chaque mois

À partir du mardi 12 juin 2018 , une veillée mariale sera proposée chaque 12 du mois au sanctuaire de Notre Dame du Bon Secours à Saint-Étienne.

Programme :

  • 19h30 : Sainte Eucharistie
  • 20h15 : Chapelet de la Divine Miséricorde
  • 20h30 : Chapelet médité en présence du Saint Sacrement
  • Petite collation fraternelle pour clôturer la journée.

Histoire de la chapelle : Le sanctuaire de Notre Dame de Bon Secours est un petit havre de paix et de silence qui domine la ville de Saint Etienne depuis plus de 150 ans.Le premier juin 1847 fut posée la première Pierre de cette chapelle. Elle remplaçe une autre chapelle ( la chapelle Sainte Barbe ) endommagée pendant la révolution puis détruite au milieu du 19 ème siècle.

En 1629 la ville de Saint Etienne et le clergé de l’époque ( à l’instar de Lyon ) font le voeu de venir en procession pour remercier la Vierge Marie d’avoir éradiqué la peste qui sévissait à l’époque.

Cette chapelle de Notre Dame de Bon secours ou “le petit fourrière stéphanois “a également été “fréquenté” par l’une des personnalités les plus aimés de Françe : l’Abbé Pierre. Le 21 Novembre 1931 Henri Grouès, âgé de 19 ans, quitte Lyon sa ville natale et devient frère capucin au couvent Notre Dame de Bon secours. Il y restera jusqu’en décembre 1932. Plus tard il dira combien son expérience comme capucin ( pendant 7 ans ) l’a aidé à entreprendre sa mission auprès des plus pauvres, en particulier grâce au mouvement Emmaus. De très nombreux pèlerins sont venus se confier à Notre Dame de Bon secours. Pendant la seconde guerre mondiale on vient demander à la Vierge Marie de protéger un époux, un père ou des enfants. Les ex voto placées au fond de l’église témoignent de l’exaucement de nombreuses prières.

Actuellement la chapelle connait un second souffle et les pèlerins et visiteurs apprécient ces instants de calme, de recueillement et de prière . Ils profitent du paysage qui s’étend au dessus de la ville. Les offices religieux ont repris depuis quelques mois ainsi que des événements musicaux et culturels. Pour en savoir plus et pour visiter la chapelle en dehors des heures d’ouverture : 06 44 81 15 07

(source)