Articles #Culture #NLH #NLQ

Top 3 des infos à savoir sur la Westmalle Dubbel, une bière brassée par les moines trappistes.

Un article proposé par Divine Box.

La Westmalle Dubbel est une bière trappiste brune brassée par l’abbaye de Westmalle, en Belgique. Elle possède le rarissime logo « Authentic Trappist Product », gage de son authenticité monastique. Souvent citée avec sa soeur la Westmalle Tripel comme l’une des bières belges les plus mythiques, elle fait partie du cercle très restreint des bières trappistes. Pourquoi est-elle si spéciale ? Divine Box vous propose d’en savoir un peu plus sur la bière Westmalle Dubbel, en 3 infos clés à retenir !

Info n°1 : les moines ont créé cette dubbel, la toute première bière « dubbel » au monde

 

Ce sont les moines trappistes de l’abbaye de Westmalle, en Belgique, qui ont inventé en 1856 la toute première bière « Dubbel » du monde ! En effet, ils cherchaient à compléter la bière blonde et légère qu’ils brassaient pour leurs repas au réfectoire.

 

Ni une ni deux, ils décident donc de créer une bière brune, et plus forte. Elle fut adoptée par les moines dès les premiers jours ! Et hop, sans le savoir ils venaient aussi de donner naissance à la première d’une grande famille… les « Dubbel » !

 

Mais pourquoi ont-ils décidé de l’appeler « Dubbel » ? Pour une raison simple. Et non, ce n’est pas parce qu’elle a une double fermentation, comme on le croit souvent. Même si la confusion est logique, puisque la Westmalle Dubbel a bien une double fermentation…

 

Mais elle ne tire pas nom de cette étape. La preuve ? La Westmalle Tripel, aussi brassée par les moines de l’abbaye, n’a pas de triple fermentation ! Alors pourquoi donc « Dubbel » ?

 

Tout simplement parce que les moines la brassaient à l’origine avec deux fois plus d’ingrédients (deux fois plus de malt, de houblon et de levure) que la première bière de leur réfectoire ! Cette dernière fut donc renommée par la suite l’« Enkel » (simple), par opposition. La boucle est bouclée !

Photo du début du XXème siècle montrant des tonneaux de Westmalle déposés devant la brasserie de l’abbaye – Divine Box

Info n°2 : elle est brassée dans la plus vieille brasserie trappiste du monde encore en activité !

 

L’abbaye de Westmalle a été fondée en 1794. Mais ce n’est qu’en 1836 que les moines y construisent une brasserie. C’est en effet le 14 septembre de cette année que le pape Grégoire XVI unifie les règles des moines trappistes alors en vigueur, et les autorisent alors à boire de la bière ! Les moines de Westmalle sautent sur l’occasion, et plutôt que d’en acheter, ils décident de produire eux-mêmes la leur !

 

Pendant quelques années, l’abbaye ne brassa ainsi de la bière que pour sa propre consommation. En 1856, lorsqu’ils créèrent la Westmalle Dubbel, ils commencèrent à la vendre de temps à autre à la porte de l’abbaye. Mais bien vite, le succès se répandit, et les files d’attente se firent de plus en plus longues.

 

Ce sera donc en 1861 que les moines décident de commercialiser leurs bières à plus grande échelle, en s’inspirant de leurs voisins de l’abbaye de Scourmont, qui brassent la Chimay. La Westmalle Dubbel se répandit donc un peu partout dans la région, puis le pays, et même monde… Et c’est heureusement toujours le cas aujourd’hui, youpi !

 

La brasserie a certes connus quelques aléas : ses cuves furent réquisitionnées par les allemands pendant la Première Guerre mondiale, « au nom de l’effort de guerre ». Ben voyons ! Malgré les épreuves, la brasserie trappiste est encore active, et peut aujourd’hui se targuer de plus de 180 ans d’existence : les Westmalle, des bières modernes et anciennes !

C’est dans ces grandes cuves en cuivre que les moines de l’abbaye de Westmalle ont brassé leurs bières jusqu’en 1956 – Divine Box

Info n°3 : c’est l’une des meilleures bières du monde !

 

Connaissez-vous le site RateBeer ? C’est un site qui regroupe tout plein d’experts, qui classent et notent les bières du monde entier parmi plus de 200 000 bières venant d’environ 16 000 brasseries !

 

Et bien la Westmalle Dubbel y est notée, attention mesdames et messieurs, 99/100 ! Et ce n’est pas tout, elle y est aussi n°2 dans le top 50 des meilleurs « doubles d’abbaye » du monde ! De quoi se forger une sacrée réputation, non ?

 

Certains avancent que son goût légendaire provient de l’eau avec laquelle elle est brassée. L’abbaye de Westmalle puise en effet son eau depuis les origines dans une nappe phréatique, située à 70 mètres sous l’abbaye. Cachée sous une couche d’argile, l’eau de ruissellement s’y filtre naturellement, gage de sa qualité. Cet ingrédient secret des moines constitue 90 % de la bière ! Le secret de son succès ?

 

D’autres ajoutent que c’est sa levure. Celle-ci aussi est unique : les moines ont développé leur propre souche de levure depuis des décennies.

 

Côté dégustation, selon les moines, la bière Westmalle Dubbel se déguste parfaitement entre 8°C et 14°C. Elle laisse alors pleinement ressortir ses incroyables arômes de caramel, de fruits noirs (raisin, prune) et de torréfaction. Elle titre à 7 % d’alcool.

La bière Westmalle Dubbel est notée 99/100 sur le site RateBeer, ce qui en fait l’une des bières les plus appréciées au monde – Crédit Photo : @dirtydios (Instagram)

 

Et la petite info en plus ?  La Westmalle Dubbel peut très bien se vieillir quelques années ! Le goût varie selon le temps de conservation, bien sûr. Mais selon plusieurs experts, la Westmalle Dubbel est encore meilleure si on a la patience d’attendre un an avant de la savourer… Bon courage !

Où en acheter ?

A l’abbaye de Westmalle en Belgique, bien sûr ! Sinon par exemple en ligne chez Divine Box : cliquez ici pour acheter la Westmalle Dubbel.

 

Pour en savoir plus, vous pouvez cliquer ici pour découvrir notamment plus d’infos sur la bière Westmalle Dubbel (sa fabrication, son histoire, la redistribution de ses recettes aux oeuvres sociales etc…)

 

Et sinon, pour découvrir le monde des bières trappistes, vous pouvez vous abonner à la « Box Trappiste mensuelle » de chez Divine Box.

Europe non francophone #NLH #NLQ

Bière Quadrupel : encore une invention des moines !

Un article de Divine Box

Tiens donc, mais qu’est une bière Quadrupel ? Est-ce vraiment une bière à quatre fermentations, comme on l’entend souvent ? Par qui a-t-elle été inventée ? Comment la distinguer des autres ? Ce mois-ci Divine Box vous propose d’en apprendre plus sur la bière Quadrupel et notamment sur « La Trappe Quadrupel », la toute première bière Quadrupel du monde, que vous pourrez déguster dans la box trappiste de septembre ! Tout bu or not tout bu, c’est vous qui en déciderez !

L’étiquette de la Trappe Quadrupel, brassée à l’abbaye trappiste de Koningshoeven aux Pays-Bas – Divine Box

L’étiquette de la Trappe Quadrupel, brassée à l’abbaye trappiste de Koningshoeven aux Pays-Bas – Divine Box

 

Bière Quadrupel : qu’est-ce qu’une bière Quadrupel ? 🤔

On pense souvent qu’une « bière Quadrupel » est une bière qui aurait subi une quadruple fermentation… Et bien non ! Rien à voir.
En fait, à l’origine, une Quadrupel est une bière brassée avec quatre fois plus d’ingrédients que la bière de référence (la blonde). Pour être un poil plus précis :

  • Lors de l’empâtage (1e grande étape du brassage), on mélange l’eau avec quatre fois plus de malt que la dose de référence, pour créer le « moût ».
  • Lors de l’ébullition (2e grande étape du brassage), on infuse ensuite quatre fois plus de houblon que la dose de référence pour « aromatiser » la bière et lui donner son amertume et ses arômes.

 

Point de quadruple fermentation donc, mais quatre fois plus d’ingrédients par rapport à la bière « blonde » d’origine. Enfin ça, c’était au début, avec la recette officielle créée par… les moines !

Derrière les murs de l’abbaye de Koningshoeven, aux Pays-Bas, se cache la brasserie à l’origine de la toute première bière Quadrupel au monde – Divine Box

Bière Quadrupel : l’exemple de « La Trappe Quadrupel », la première bière quadrupel au monde ! 🥇

Si vous aimez la bière, cette histoire de « bière Quadrupel » devrait vous rappeler quelque chose. Vous avez sans doute déjà entendu parler des « Dubbel » ou des « Tripel ». Pour la petite histoire, ce sont les moines trappistes de l’abbaye de Westmalle, en Belgique, qui ont créé ces deux bières mondialement connues. Eh bien, le procédé est le même, et c’est eux qui l’ont inventé ! La Westmalle Dubbel est brassée avec deux fois plus d’ingrédients que la bonde de l’abbaye, et la Westmalle Tripel, avec … trois fois plus d’ingrédients que la blonde. C’est bien vous suivez ! Aujourd’hui, tout le monde a copié les moines, mais à l’origine c’est eux qui ont tout inventé !

Et devinez donc qui bien pu brasser la toute première Quadrupel au monde ? Les moines, tiens ! Mais cette fois-ci pas ceux de Westmalle, mais leurs voisins de l’abbaye de Koningshoeven aux Pays-Bas. Baptisée La Trappe Quadrupel lors de son premier brassage en 1991, elle visait à moderniser l’image de la brasserie des moines (fondée en 1884 !), et à s’ouvrir à l’international. Alors après la Dubbel et la Tripel des moines, il suffisait simplement d’inventer la Quadrupel ! Quelques brassins plus tard, le tour est joué. **Clap Clap Clap**

La bière trappiste la Trappe Quadrupel a une très belle robe ambrée, et des arômes de caramel et fruits noirs – Crédit Photo : Abbaye de Koningshoeven

Bière Quadrupel : quelles sont les caractéristiques d’une bière Quadrupel ? 😋

Si vous avez bien suivi, donc, une Quadrupel est brassée avec quatre fois plus de malt et de houblon que la bière de référence. Concrètement, cela a plusieurs conséquences sur le style de la bière Quadrupel.

 

  1. Tout d’abord, la teneur en alcool des Quadrupel est plus forte (souvent autour de 10 %). Car le « moût », ce mélange de céréales et d’eau au début du brassage, est un liquide sucré. Or s’il y a plus de céréales, alors il y a plus de sucre. Et que devient le sucre sous l’effet des levures ? Du CO2 et de l’alcool ! Donc plus de céréales au départ donne plus d’alcool à la fin ! La boucle est bouclée 😇

 

  1. L’amertume de la bière Quadrupel est plus prononcée que celle de ses consoeurs. Eh bien oui, car on met quatre fois plus de houblon, cette plante qui diffuse son amertume à la bière. Mais pas d’inquiétudes, les brasseurs (notamment les moines !) savent très bien doser cela et travaillent la bière pour que ce soit agréable à boire. Mais encore une fois, la règle du x4 est la théorie initiale des moines. Aujourd’hui, on en est loin, donc les bières quadrupel ne sont jamais surchargées en houblon !

 

  1. La robe de la Quadrupel est foncée, en général ambrée ou brune. Cela n’est pas dû tant à la quantité de malt, mais plutôt au type de malt utilisé (plutôt très torréfié). Pas de règle précise ici, mais c’est plutôt une « tradition » que la bière Quadrupel soit foncée !

 

  1. La bière Quadrupel contient souvent des arômes de céréales (vous avez compris pourquoi), et de fruits mûrs (banane ou figue par exemple).

 

Et voilà, vous savez déjà pas mal de choses sur la bière Quadrupel ! Maintenant, on passe à la dégustation ? Tiens, que donne donc la toute première Quadrupel du monde, celle des moines de l’abbaye de Koningshoeven ?

Bière Quadrupel : et pour goûter la Trappe Quadrupel ? 🍺

 

En plus d’être la toute première bière Quadrupel au monde, La Trappe Quadrupel est notée 99/100 sur le site RateBeer. Vous êtes donc entre de bonnes mains ! Voici quelques infos pour la déguster au mieux :

  • Température de dégustation : entre 10°C et 14°C
  • Œil : robe ambrée, reflets brun/rubis, mousse blanc cassé et fine
  • Nez : notes de caramel, de raisins secs, d’épices (coriandre), et de fruits noirs (figue, prune, datte)
  • Bouche : notes de caramel, de raisins secs, d’épices (coriandre, muscade) et de fruits noirs (figure, prune, datte)

 

Et pour déguster La Trappe Quadrupel, retrouvez-la ici dans la boutique Divine Box, ou abonnez-vous à la box trappiste et recevez-la en septembre avec cinq autres mythiques trappistes ! À déguster avec ses copains et… modération ! 😇

 

Culture #NLH #NLQ

La prière de la bière… officielle ! – Divine Box

Saviez-vous qu’il existe une prière de la bière, officielle et écrite par le Vatican lui-même ? Elle fut même écrite il y a plusieurs siècles ! Ce mois-ci Divine Box vous propose de la découvrir, pour (pourquoi pas ?) la mettre à votre tour en pratique !  🙏

Bénédiction de la bière dans la cathédrale de Bruxelles, le jour de la saint Arnoult de Soisson, saint patron des brasseurs belges / Crédit photo : Aleteia

Prière de la bière : un peu d’histoire… 🕰

La prière pour la bière, ou plus exactement la bénédiction de la bière, est officiellement apparue… il y a quatre cents ans ! Elle a été introduite en 1614 par le pape Paul V, dans le « Rituale Romanum ». Il s’agit du manuel de liturgie catholique, toujours utilisé de nos jours par les prêtres et religieux, bien que régulièrement mis au goût du jour ! Le chapitre VIII est intitulé « Bénédictions des choses ordinaires » : il propose des prières pour tout un tas de choses… ordinaires ! Tous les objets du quotidien (ou presque) s’y côtoient : le fromage, les animaux, les cartables, les bateaux de pêche, les outils d’alpinisme et… la bière bien sûr ! Les religieux ont beau être spirituels, ils n’en sont pas moins amoureux des spiritueux… 😇

Le fameux « Rituale Romanum » dont les origines remontent au XVIIème siècle !

 

Prière pour la bière : « Un remède salutaire au genre humain » ? 🍺

Mais que dit-elle donc, cette fameuse bénédiction de la bière  ? Pour vous, la voici en latin :

 

Benedic, Domine, creaturam istam cerevisiae,

quam ex adipe frumenti producere dignatus es :

ut sit remedium salutare humano generi,

et praesta per invocationem nominis tui sancti ;

ut, quicumque ex ea biberint, sanitatem corpus et animae tutelam percipiant.

Per Christum Dominum nostrum.

Amen.

 

Si vous n’avez pas la chance d’être bilingue français-latin (on ne vous en veut pas !), en voici la traduction française ! On vous prévient, elle risque de ne pas être conforme aux règlementations publicitaires actuelles…

 

Bénis Seigneur cette bière nouvelle,

qu’il t’a plu de tirer de la douceur du grain :

qu’elle soit un remède salutaire au genre humain ;

et que, par l’invocation de ton saint nom,

quiconque en boive obtienne la santé du corps et la protection de l’âme.

Par le Christ notre Seigneur.

Amen.

 

Et voilà, maintenant vous pourrez briller en soirée… 🤓

Deux moines de l’abbaye de Saint-Wandrille s’occupant du brassage de leur bière, au sein même de l’abbaye – Divine Box

 

Prière de la bière : « Qui boit est saint » 🙏

Si après avoir tant appris vous souhaitez vous détendre un peu, vous pouvez toujours vous tourner vers les moines, qui ne manquent pas d’humour… Les moines de l’abbaye bénédictine de Saint-Wandrille, en Normandie, sont les seuls en France à brasser eux-mêmes de la vraie bière d’abbaye (à ne pas confondre avec les bières trappistes) ! Et pour l’occasion, ils ont repris ce proverbe sur les murs de leur brasserie :

 

Qui bibit, dormit ;

qui dormit, non peccat ;

qui non peccat, sanctus est ;

erga : qui bibit, sanctus est.

 

Si vous n’êtes toujours pas devenu bilingue français-latin depuis le dernier paragraphe (il serait temps de s’y mettre…), en voici la traduction française :

 

Qui boit, dort ;

qui dort, ne pèche pas ;

qui ne pèche pas, est saint ;

donc : qui boit, est saint.

Les moines de l’abbaye de Saint-Wandrille ont affiché un bien curieux proverbe dans leur brasserie… – Divine Box

Prière de la bière : un début à tout !

 

Ah ces moines… Bien évidemment, s’il suffisait de boire pour être saint, ça se saurait ! Ne reproduisez cela chez vous qu’avec modération, bien évidemment. Vous pouvez par exemple réciter la prière de la bière pour la première fois en dégustant la bière de Saint-Wandrille, qui sera dans la Divine Box de juillet ! Cette bière ambrée aux arômes de caramel, d’agrumes et d’épices sera le compagnon idéal de vos apéros d’été ! Santé ! 😇

 

 

En Europe #NLH #NLQ

Westmalle : quand une abbaye brasse pour la charité !

Un article proposé par Divine Box.

Saviez-vous que la brasserie de l’abbaye de Westmalle est la plus ancienne brasserie trappiste au monde encore en activité ? Ou encore qu’elle brasse aussi et surtout pour la charité ?
Ce mois-ci, Divine Box vous propose d’en apprendre un peu plus sur l’abbaye de Westmalle et sur l’une de ses deux fameuses bières trappistes : la Westmalle Dubbel, qui sera à découvrir dans leur box trappiste de mai !

L’abbaye de Westmalle en Belgique, reconnaissable entre mille avec ses très belles briques rouges – Divine Box

Westmalle : la plus ancienne brasserie trappiste au monde, au secours des plus pauvres !

L’abbaye de Westmalle possède la plus ancienne brasserie trappiste encore en activité, puisque le brassage y est présent depuis 1836 ! Au départ pensée uniquement pour les moines (afin de compenser leur régime alimentaire ascétique), la bière est finalement vendue par la suite ! D’abord à l’abbaye à partir de 1856, puis distribuée plus largement à partir de 1934, suite à la construction de la nouvelle brasserie.
Et hop, la machine est lancée ! Et très vite, dès les débuts, les bénéfices issus de ces ventes permettent notamment de venir en aide aux plus nécessiteux de la région. Aujourd’hui, c’est encore le cas, et l’abbaye de Westmalle reverse une partie des bénéfices de sa brasserie à de nombreuses associations permettant de lutter notamment contre la pauvreté en Belgique et d’améliorer les conditions de vie dans certains bidonvilles du tiers-monde.

Cette pratique n’est pas nouvelle, mais en 1997, pour faire face à de nombreux abus, sort le logo « Authentic Trappist Product » pour garantir l’authenticité des bières trappistes. L’un des trois critères mentionne notamment que les bénéfices issus de la vente des bières trappistes doivent être reversés à l’abbaye et à la communauté, et à des œuvres sociales en cas de surplus. La boucle est bouclée !

 

Westmalle : exercer la charité en stimulant l’emploi local !

Après la Seconde Guerre mondiale, l’emploi chute drastiquement en Belgique, et l’abbaye de Westmalle est tiraillée. D’un côté, ils pourraient ne produire que ce qui est nécessaire aux moines pour vivre, et de l’autre ils pourraient augmenter leurs volumes de production pour créer de l’emploi dans la région. Finalement, les moines optent par charité pour la deuxième option ! Aujourd’hui, cela représente une cinquantaine de personnes au quotidien dans la brasserie de Westmalle, sous la surveillance des moines… Sympa, non ?

Les (anciennes) cuves en cuivre de la brasserie de l’abbaye de Westmalle – Divine Box

Place à la dégustation : la Westmalle Dubbel

La bière trappiste Westmalle Dubbel est « double » parce qu’elle fut créée après la bière simple « enkel », produite pour la communauté, en utilisant deux fois plus d’ingrédients ! Sa recette actuelle date de 1926, et elle est une amélioration directe de la recette de 1856.
Au programme de cette bière classée 99/100 par RateBeer, de subtiles notes de caramel, de fruits noirs et de torréfaction sous une robe brune aux reflets rubis et à l’épaisse mousse beige foncé ! Miam miam miam, rendez-vous dans la box trappiste de mai de Divine Box pour la déguster !

La Westmalle Dubbel présente des arômes de caramel, de fruits noirs et de torréfaction / Crédits photos : @robertofgr (Instagram)

Messes/Prières/Pèlerinages #NLH #NLQ

Lancement de la Bière Sainte-Odile et de la Cuvée du Jubilé, et pèlerinage des pères de familles le 18 mars 2018 à Niedermunster (67)

J-1000

Le 19 mars, fête de saint Joseph, sera le 1000e jour qui nous séparera du Jubilé des 1300 ans de la mort de sainte Odile, le 13 décembre 2020.

Le 19 mars étant un lundi, nous avons retenu la veille, le dimanche 18 mars pour lancer la bière et le vin du Jubilé.

La Bière Sainte-Odile

C’est la Brasserie La Saint-Pierre qui a répondu à la demande adressée au Comité de Brasseurs d’Alsace. Dans sa gamme déjà variée de bières artisanales très appréciées, elle propose, pour le brassin du Jubilé, une bière blonde artisanale, de caractère, 100 % pur malt, à base de houblon d’Alsace, fermentée sur lie, de 5,6°.

Avec plus de corps, donc plus de céréales, elle se positionne comme une bière de dégustation.

Elle sera diffusée au Mont Sainte-Odile (accueil, magasin) en bouteille de 50 cl (individuelle ou en carton de 2-3) et à la pression (au self et aux restaurants), ainsi que dans le réseau de la grande distribution locale (autour du Mont) et différents réseaux de diffusion (bar à bières, cavistes, magasin spécialisés, boutiques touristiques…) qui en feront la demande.

La Cuvée du Jubilé

Déclinée en trois bouteilles (Pinot noir, Gewurztraminer, Riesling), la Cuvée du Jubilé est élevée par le Domaine Pettermann, à Dambach-la-Ville, un viticulteur qui répond à plusieurs qualités de proximité dont la sensibilité avec le projet du Mont Sainte-Odile.

  • Le Pinot noir est issu d’un terroir granitique. Les vignes sélectionnées pour ce vin ont une quarantaine d’années.
    Ce vin est doté d’une robe rouge rubis intense et dispose d’arômes fins de fruits rouges, comme le cassis et la griotte s’unissant parfaitement dans un léger boisé très discret.
    Le palais est souple et fin à la fois. Les tanins se fondent délicatement dans la bouche, laissant place à un vin très harmonieux et agréable.
  • Le Gewurztraminer est issu d’un terroir granitique. L’âge moyen des vignes dont il est le fruit est de 30 ans.
    Pour ce Gewurztraminer, les raisins sont récoltés plus tardivement, ce qui lui donne plus de maturité et une palette aromatique exceptionnelle.
    Doté d’une robe jaune d’or limpide, il présente un nez très flatteur. Il conjugue des notes de fruits exotiques, de fleurs, d’agrumes et d’épices. Sa bouche grasse, riche et complexe, dévoile le large potentiel de ce grand vin. Le Gewurztraminer est de loin, le cépage le plus connu outre Alsace. Ce vin ne faillit pas à sa réputation et exprime ce fruité dominant caractéristique, de façon remarquable et dispose d’arômes francs et d’une belle longueur.
  • Le Riesling est issu d’un terroir granitique. Le Riesling est unique en fonction du sol où il est planté. Les vignes sélectionnées pour ce Riesling ont plus de 50 ans.
    Sa robe est d’un jaune pâle avec des reflets verts brillants.
    C’est un grand vin blanc sec. Il est d’une grande fraîcheur. Le milieu de la bouche est marqué par de l’ampleur et du gras. Sa structure racée est délicatement fruitée.

La Cuvée du Jubilé sera vendue séparément ou en carton de trois bouteilles assorties, au magasin ou à l’accueil, et servie aux restaurants du Mont. Elle sera également diffusée dans les dix Centres Leclerc d’Alsace et auprès de restaurateurs via un grossiste ainsi qu’auprès de tous ceux qui en feront la demande.

Vins et Bière seront commercialisés jusqu’à la fin du Jubilé 2020.

Sainte-Odile… à croquer…

Le fabricant de Pain d’épices artisanal Lips à Gertwiller fabriquera pour le Mont la silhouette de Sainte-Odile que l’on pourra déguster en toutes saisons.

Pèlerinage pour les Pères de famille

Saint Joseph est le saint patron des Pères de famille. Plusieurs pèlerinages pour les pères de famille sont proposés au jour de sa fête.

Ce dimanche 18 mars, les Pères de famille, seuls ou avec leurs enfants, sont invités à relier en pèlerinage à pied le Mont Sainte-Odile à partir de Niedermunster. La durée de la marche est d’environ 1h30. En quittant Niedermunster à 16h, ils auront largement le temps d’être à la basilique à 18h pour une prière devant l’autel de saint Joseph.

À 18h30, les marcheurs se verront offrir un verre de bière ou de vin du Jubilé.

Niedermunster

Niedermunster est la prairie en contrebas du Mont où Odile, en 700, a décidé d’ouvrir un lieu d’accueil pour les pauvres et les malades qui ne pouvaient pas monter jusqu’à Hohenbourg.

Un monastère y fut construit par la suite pour les soeurs. Puis un second, après les destructions, dont il ne reste aujourd’hui que des ruines protégées et mises en valeur par la Communauté de Communes des Portes de Rosheim.

Dans la prairie, la très belle chapelle Saint-Nicolas, du XIIe s. restaurée au XIXe, avec son double choeur superposé. C’est là que l’on célèbrera les vêpres à 15h avant le départ en procession.

Programme

Dimanche 18 mars 2018

  • 08h30 : Laudes.
  • 10h00 : Messe solennelle présidée par S. Exc. Mgr Joseph Doré, archevêque émérite de Strasbourg.
  • 11h15 : Lancement de la Bière Sainte-Odile et de la cuvée du Jubilé salle Saint-Léger.
  • 12h00 : repas de la Saint-Joseph au restaurant.
  • 14h00 : Départ à pied pour Niedermunster.
  • 15h00 : Vêpres à la chapelle Saint-Nicolas (Niedermunster).
  • 16h00 : Montée en procession de Niedermunster au Mont Sainte-Odile pour les Pères de famille.
  • 18h00 : Prière à saint Joseph à la basilique.
  • 18h30 : Dégustation de la bière et du vin du Jubilé.
  • 19h00 : Repas de la Saint-Joseph au restaurant.

Les vêpres à la basilique à 15 h avec bénédiction du Saint-Sacrement et méditation en écho à la Lettre pastorale de Mgr Ravel sur le thème : « Marie, dans la force de sa jeunesse, dit Oui à Dieu » et la messe de l’après-midi à 16 h 00 seront assurées.

En France #NLH #NLQ

Divine Box à la rencontre de l’abbaye de Saint-Wandrille

Un article proposé par Divine Box.

Allez hop, ce mois-ci, cap vers labbaye Saint-Wandrille en Normandie ! Fameuse parmi les connaisseurs, elle est devenue connue aux yeux du grand public grâce à leur bière, lancée fin 2016. La bière de Saint-Wandrille est en effet à ce jour la seule bière d’abbaye brassée par des moines dans un monastère. Eh oui, car le terme « bière d’abbaye » n’a aujourdhui plus grand sens … sauf à l’abbaye de Saint-Wandrille, donc ! Coup de projecteur sur cette belle abbaye. Installez-vous bien, votre box des monastères sous le coude, on vous raconte tout !

Le cloître de labbaye de Saint-Wandrille, vu de l’intérieur.

 

649 : FONDATION DE LABBAYE DE SAINT WANDRILLE

 

L’abbaye de Saint-Wandrille a été fondée par **roulement de tambours** saint Wandrille ! Ancien ministre du roi Dagobert (qui a mis sa …” enfin bref), il s’y installe en 649 et l’appelle alors “abbaye de Fontenelle”. Les premiers siècles sont tout de suite rayonnants : plus dune trentaine de futurs saints sy succèdent !

862 : INVASION VIKING !

 

En 862 : première expulsion ! Après avoir évité (trois fois daffilée) l’invasion des vikings en payant des rançons, à la quatrième fois, la communauté succombe et décide de fuir, laissant labbaye aux envahisseurs qui pillent et incendient les bâtiments !

 

960 : RAYONNEMENT !

 

La communauté revient ensuite sur place en 960 et labbaye devient “abbaye de Saint- Wandrille”  ! La communauté rayonne, et fonde notamment en 966 labbaye du Mont-Saint-Michel (ça, vous connaissez !). Les cinq siècles suivants sont globalement stables et sereins : constructions diverses, enrichissement économique et travaux manuels au moulin, à la boulangerie et même à la brasserie !

Le cloître de labbaye de Saint-Wandrille date du XVe XVIe siècle. En pleine rénovation, notamment grâce aux recettes de la bière de Saint-Wandrille !

 

 

XVIe XIXe : LES TEMPS SONT TROUBLES

 

A la Révolution, les moines sont expulsés (pour la 2ème fois !), et avec les lois anticléricales de 1901, les moines sont contraints de sexiler (pour la 3ème fois !) et partent en Belgique ! Entre temps, labbaye connait des années prospères (quand même !), notamment au XVIIe siècle grâce à l’intégration des moines à la congrégation de Saint-Maur qui redonne un élan de reconstructions et de vocations à l’abbaye Saint-Wandrille. Chouette !

 

1931 : LE DÉBUT DUNE NOUVELLE ÈRE !

 

Finalement, en 1931, les moines reviennent, et cette fois cest pour de bon ! Les années qui suivent sont dans lensemble tranquilles, malgré une Seconde Guerre mondiale mouvementée (pillage puis bombardement) et un incendie en 1954. L’économie est alors soutenue avec un atelier dartisanat monastique de cire, puis un atelier de microcopie, puis encore par un atelier de restauration de peintures. A la fin des années 1960, labbaye Saint-Wandrille se dote même dune toute nouvelle église abbatiale, grange du XIIIe siècle déplacée pierre par pierre depuis lEure !

L’église abbatiale de labbaye de Saint-Wandrille. Ancienne grange du XIIIe siècle, déplacée pierre par pierre depuis lEure !

 

2016 : LA SEULE VRAIE BIÈRE D’ABBAYE

 

Depuis juin 2016, labbaye Saint-Wandrille produit la seule bière, en France, brassée par les moines au sein de leur abbaye. Chapeau ! Il a fallu à la communauté plus dun an et demi d’élaboration de la recette (couleur, amertume, arômes etc) et de formation auprès de brasseurs pour arriver au résultat actuel. La bière est composée de houblon et dorge 100 % français (cocorico !), et permettra de financer la restauration du cloître (XVe – XVIe siècle), ainsi que pour rééquilibrer les comptes. Pour la petite histoire, labbaye avait déjà une brasserie au Moyen Age, qui dura jusquen 1680 ! Pas étonnant si nous avons placé cette chouette bière de Saint-Wandrille dans notre box de produits monastiques d’octobre autour du thème de l’apéro !

La brasserie de l’abbaye de Saint-Wandrille. La bière de Saint-Wandrille est la seule bière dabbaye en France brassée par des moines au sein d’un monastère !

 

ET AUJOURD’HUI ?

 

La communauté de l’abbaye Saint-Wandrille compte à ce jour 35 moines, bénédictins comme aux premières heures, qui y recherchent Dieu dans la prière et le travail (ora et labora” écrivait saint Benoît dans sa règle). La journée commence à 5h du matin et, après des prières et temps personnels, les moines vont au travail manuel : restauration de peintures pour certains, entretien de la maison pour dautres, et bien sûr … brassage de la bière de Saint-Wandrille pour dautres encore !

 

LA PETITE ANECDOTE

 

Victor Hugo (oui, oui, le fameux !) est passé par labbaye de Saint-Wandrille. En simple visiteur et non pas en tant que moine, bien évidemment (ça se saurait sinon). Malheureusement il ny a croisé aucun moine puisquil s’y rendit en 1835 et 1879, après que la communauté a été dissoute à la suite de la Révolution.

 

LE PETIT PLUS DE DIVINE BOX

 

Chez Divine Box, on adore ce qui est fait par les moines. La bière de Saint-Wandrille est malheureusement en France la seule bière brassée par des moines au sein de leur monastère. Mais dans le monde, de nombreuses autres bières ont une vraie authenticité monastiques : les bières trappistes  ! Chez Divine Box on trouvait ça vraiment sympa, alors on en a créé un abonnement tout spécial : la Divine Box de bières trappistes. Chaque mois chez vous 6 bières trappistes et 3 sous-bocks. Et dans la première box, un vrai guide sur tout le monde de la bière trappiste pour tout comprendre et tout savoir ! N’hésitez pas y faire un tour !

 

Merci encore mille fois aux frères de labbaye de Saint-Wandrille pour leur chouette accueil. Mention spéciale à frère Benoît qui nous a fait visiter la brasserie et avec qui nous avons pu bien papoter ! Allez donc leur rendre visite sur place, cest bien beau, surtout quand le soleil est de la partie ! 😇