Annonces #NLQ #Sorties/Animations

Fête de la Saint-Nicolas à Lille (59) le 8 décembre 2018

Samedi 08 décembre à 15H30, la cathédrale accueille Saint Nicolas sur son âne. Celui-ci fera une distribution de friandises !

LA FÊTE DE LA SAINT-NICOLAS

TEMPS DE L’AVENT & NOËL 2018 À LA TREILLE

Le samedi 08 décembre de 15H30 à 17H
Parvis de la Cathédrale ND de la Treille

Dans le cadre de « L’Avent & Noël 2018 à la Treille »,  la cathédrale Notre-Dame de la Treille accueille Saint Nicolas sur son âne. Celui-ci fera une distribution de friandises !

Venez jouer et confectionner de petits présents dans l’Atelier de Saint-Nicolas.

Venez découvrir les illuminations du Parvis !

N’oubliez pas d’amener aussi un cadeau : une belle manière de partager la JOIE de Noël avec ceux qui en ont besoin. Et prenez le temps d’un chocolat chaud offert par les commerçants du Parvis.

 

Qui est Saint nicolas : Nicolas de Myre, évêque

Nous ne savons que peu de choses de lui. Il naquit en Asie Mineure, devint évêque de Myre et, à ce titre, il assiste et souscrit au concile de Nicée en 325. Sa vie posthume est beaucoup plus riche, grâce aux légendes sans doute fondées sur la réputation de sa bonté envers les pauvres et les enfants.

Le “bon saint Nicolas” est invoqué aussi bien en Orient où il est le patron des Russes, qu’en Occident où il est le patron des enfants et, si l’on peut parler ainsi, l’ancêtre du Père Noël.

Tradition

Saint-Nicolas arrive, en France, sur une mule. C’est pourquoi le soir, les enfants préparent de la nourriture (foin, paille ou grain) pour l’animal et le lendemain matin, ils y trouvent à la place, des friandises. Lors de sa tournée, Saint-Nicolas distribue traditionnellement une orange et du pain d’épices portant son effigie.

La légende de saint Nicolas

Saint Nicolas aurait ressuscité trois petits enfants venus demander l’hospitalité à un boucher. Mais l’homme les découpa en morceaux pendant leur sommeil et les mis au saloir. Sept ans plus tard, Saint Nicolas passant par là demanda au boucher de lui servir ce petit salé. Celui-ci s’enfuit et Saint Nicolas fit revenir les enfants à la vie.

Articles #Culture #NLH #NLQ

[Idée cadeau] Les 10 bonnes raisons d’offrir la Divine Box de bières trappistes

La joie de la fête de Noël arrive bientôt, et avec, ses cadeaux ! Une idée de cadeau qui a du sens : la Divine Box « trappiste », remplie de bières trappistes, brassées par les moines trappistes au sein de leur abbaye. Une occasion de faire plaisir, tout en soutenant les abbayes.

 

Le contenu de chaque box :

  • 6 bières trappistes (3 différentes, en double pour pouvoir partager)
  • Un « guide des bières trappistes » (écrit par la sympathique équipe de Divine Box, et validé par les moines eux-mêmes), pour apprendre à déguster les bières trappistes
  • Un décapsuleur au design très sympa !

 

Voici le top 10 des bonnes raisons d’offrir la Divine Box « trappiste » pour Noël :

  1. Pour découvrir les bières trappistes, qui sont classées parmi les meilleures au monde. Divine Box en livre 6 par mois !
  2. Pour apporter sa bière à l’édifice (et pour les jeux de mots de Divine Box qui sont géniaux) ;
  3. Pour faire votre B-A : chaque bière trappiste vendue aide financièrement l’abbaye et soutient des associations ;
  4. Pour gagner la compet’ du meilleur cadeau en famille (ça va cartonner, c’est sûr) ;
  5. Pour apprendre à déguster une trappiste, grâce au « Petit Guide des Bières Trappistes ». Eh oui, ça s’apprend !
  6. Pour montrer votre amour à l’équipe Divine Box, qui est vraiment sympa (d’après ce que tout le monde dit) ;
  7. Pour offrir un cadeau qui dure. Avec l’abonnement, la box revient chaque mois, et ça c’est top !
  8. Pour offrir ENFIN une Divine Box, cadeau que votre ami/proche attend depuis des mois sans oser vous le dire ;
  9. Pour vous faire inviter plus souvent par la personne que vous allez combler. Eh oui, une bière, ça se partage !
  10. Il n’y avait pas de 10e raison, mais un top 9, ça fait un peu tâche !

 

Cliquez ici pour découvrir la Divine Box de bières trappistes. Merci pour eux et pour les moines !

En France #NLH #NLQ

Pour la fête des mères, Divine Box lance une « Box Beauté des abbayes » en édition limitée !

Un an après son lancement et ses 8500 box envoyées, Divine Box continue sur son élan et lance la  « box beauté des abbayes », en édition limitée. On vous en parlait, elle est désormais disponible, pour quelques jours seulement ! Une bonne idée cadeau pour la Fête des Mères du 27 mai prochain …

« C’est avant tout une vraie demande de la part de nos abonnés »

Les abbayes font figure de référence dans les produits de beauté et de soin mais jusqu’ici, Divine Box avait pris le pari de ne se concentrer que sur le terrain de l’épicerie fine avec ses box thématiques. Pari gagnant pour la jeune start-up qui grandit à pas de géants ! Mais après un an d’existence, Côme et Astrid, frère et sœur et co-fondateurs, ont choisi d’élargir leur gamme en proposant une « box beauté des abbayes » en édition limitée. « Plusieurs abonnés nous ont fait remonter leur volonté de trouver dans nos box des produits de beauté : savon, baume à lèvres etc… ». Pour la Fête des Mères, le timing est parfait pour Divine Box, qui propose cette box en « édition limitée » pour « chouchouter sa Maman » tout en soutenant les abbayes. Au programme de cette box : tout un assortiment dégoté dans les abbayes référentes en la matière. Lait hydratant des bénédictines de Chantelle, baume à lèvres des cisterciennes de Rieunette, savon à l’huile d’olive récoltée à la main par les bénédictins du Barroux etc… Le meilleur des produits de beauté des abbayes dégotés pour prendre soin de sa Maman, cette année c’est dans la box beauté des abbayes de Divine Box !

Un soutien continu aux abbayes

Côme et Astrid le savent bien, le travail des abbayes fait partie intégrante de leur vie : « ora et labora » (prière et travail) disait saint Benoît. Aujourd’hui, cela représente environ 60 % des revenus des communautés : une initiative qui décolle, comme Divine Box, est donc la bienvenue pour la (sur)vie des communautés ! Mais au-delà de l’aspect financier, Divine Box entend aussi rajeunir à sa manière l’image injustement « vieillotte » que certains veulent coller aux abbayes. Chaque box – et la box beauté n’échappera pas à la règle ! – contient pour cela un petit livret au graphisme et au ton résolument jeunes pour expliquer tout sur chaque produit et chaque abbaye (nombre de moines, ordre religieux etc…). Et en plus de ce soutien en terme de communication, Divine Box a également souhaité créer un lien direct entre ses abonnés et les abbayes, pour soutenir spirituellement les communautés. Dans chaque box est glissée une jolie carte postale, que chacun pourra compléter et envoyer à l’abbaye de son choix pour l’assurer de son soutien ! Plusieurs centaines ont déjà été envoyées à ce jour.

Et pour se procurer cette « box beauté des abbayes » ?

Rendez-vous sur le site de Divine Box à la page box beauté. Pour 32,90€ (livraison offerte en point relais), vous trouverez : 5 produits de beauté (lait hydratant, crème pour les mains, bain moussant, baume à lèvres, savon) ainsi qu’un livret d’une vingtaine de pages pour tout savoir sur les abbayes et leurs produits, et une carte postale à envoyer au monastère de votre choix. Pensez-y pour la Fête des Mères ! Il y a même une offre groupée pour la Fête des Pères trois semaines plus tard, avec leur box de bières trappistes

Brèves

Sapin, cadeaux, bûches….A Noël vous fêtez quoi ?

A Noël comment réussir à coup sûr son cadeau ?

A la une #NLQ

L’édito – Comment réussir à coup sûr son cadeau de Noël ?

Noël est devenu une fête marchande et c’est fort triste. Ce n’est pas qu’offrir des cadeaux soit triste et moins encore de profiter de la venue de Jésus pour faire la fête. Actuellement, deux tendances s’opposent de part et d’autre du mouvement de balancier de l’excès. Entre un Noël mercantile qui a oublié (à des degrés divers) le prétexte de la joie de cette nuit magique et un Noël arc-bouté sur lui-même, stigmatisant ces pauvres bêtes qui ne reconnaissent que Barbie et autres cotillons, il y a pourtant place pour une joie simple et sereine. Une joie qui n’a pas peur de vivre parce qu’elle se puise à la vie même.

La joie des enfants recevant leur(s) cadeau(x) se puise tout autant à la source matérialiste qu’au bonheur du don. Car dans un cadeau il y  autant de l’objet que de la relation. Une relation de celui qui donne à celui qui reçoit et réciproquement, mais aussi une relation de celui qui a reçu témoignant aux autres sa joie d’avoir reçu, comme un enfant va montrer à toute la famille son nouveau jouet. Si, parfois, nous voulons proportionner notre cadeau à notre relation, nous pouvons faire des folies. Et inversement, avouons qu’il nous arrive de nous dire « ce sera bien suffisant pour lui ». Ce que nous disons par là c’est que cela convient à l’état de notre relation. Le cadeau dit plus que l’objet, même lorsqu’il est dans la surenchère matérialiste que la cause soit, l’orgueil, le paraître ou encore le caprice.

On peut aussi attendre Noël pour offrir ou s’offrir le cadeau utile. C’est tout autant une manière d’économiser une double dépense que de solenniser un don important. Il arrive enfin qu’on se fasse plus plaisir à soi en achetant un cadeau qu’à l’autre. Et c’est ainsi que se développe le jour même de Noël des sites de revente. N’est-ce pas là mépriser le don et oublier la part relationnelle du cadeau ? N’est-ce pas signer une forme d’égoïsme et d’égocentrisme qui fait de soi le centre du monde et non des moments de la chaîne de relations humaines ?

Alors qu’offrir à Noël, indépendamment de la valeur monétaire, laquelle est de toute façon relative aux bourses de chacun ? La réponse la plus spontanée pour ce jour unique semble être … du bonheur. Mais qu’est-ce que le bonheur ? Cela exclut donc le cadeau traditionnel emballé dans son ruban rouge ? Nullement. Mais grosse ou petite, la boite empaquetée (par les scouts ou non) n’est jamais que le vecteur de ce bonheur, un moyen parmi d’autres de le transmettre.

Mais alors de transmettre quoi ? Le bonheur est un don qui s’offre dans une boite, ficelée d’un ruban d’or et tenu d’un nœud rouge. La boite c’est la vérité, c’est-à-dire ce dont l’autre a effectivement besoin, l’adéquation entre le cadeau et ce qui fera grandir toujours plus dans sa dignité celui qui reçoit, jusqu’à la rencontre la plus intime avec Dieu.  Oui le cadeau, pour ne pas être empoisonné, doit contribuer au  bien réel de l’autre. Le ruban d’or c’est précisément la vérité anthropologique qui tient notre vérité propre. Car ce que nous sommes personnellement et qui nous fait différent des autres, nous ne le sommes qu’à partir de cette vérité universelle que les hommes partagent en commun. C’est cette combinaison unique de l’universel et du singulier qui fait que je suis qui je suis et qui se trouve être l’unique chemin vers le bonheur absolu qu’est la rencontre avec Dieu. Mais tout cela ne serait jamais que joie passagère, si intense soit elle, ou enchaînement de joies si bonnes soient elles, s’il manquait au cadeau le nœud rouge du sang de la fidélité. Ce qui installe la joie dans le bonheur et qui comble l’homme, c’est l’assurance que ce bonheur est durable. Si la vérité est la condition de la joie authentique, la fidélité tressée sur cette vérité est la condition sine qua non du bonheur.

Alors, cadeau impossible pour Noël ? Un bien matériel est toujours éphémère, certes, mais il peut contribuer à nous ouvrir l’éternité. Que ce soit un bon livre, un jeu pédagogique, un abonnement à une bonne revue, ils ne donneront pas le bonheur, mais par leur contribution à la vérité ils en seront un des chemins. Au-delà du présent, son adéquation à la vérité de la relation entre celui qui donne et celui reçoit, participe elle aussi à la joie. Et si cette vérité est assurée de la fidélité, elle ouvre au bonheur. Un bonheur, bien entendu sans commune mesure avec celui que procure la relation à Dieu qui, Lui, est vérité et fidélité.

Alors, pour participer à ce petit moment de bonheur familial et amical, InfoCatho vous propose une petite liste de « cadeaux ». Outre les livres et DVD et autres bières que vous retrouverez ici, vous pouvez aussi abonner gratuitement vos proches à la Lettre d’infoCatho (ici). Et pour nous aider à porter ce cadeau tout au long de l’année, vous pouvez nous faire un don (ici), pour que nous puissions poser notre petite pierre à l’édifice de la vérité, par la formation et l’information.

Belle et sainte montée vers Noël

 

Cyril Brun, Rédacteur en chef

En France #NLH #NLQ

Des cadeaux de Noël dans une “catho box” – diocèse de Laval (53)

Vous ne savez pas encore quoi offrir pour Noël ?
voici quelques idées !

Il vous reste deux semaines pour préparer vos cadeaux de Noël. Si vous n’avez pas encore d’idées, le service com vous a préparé une liste dans une “catho box”.

Réalisation vidéo : Laury-Anne Farouault – Diocese de Laval
Musique : Trinity – Fiesta

Plus d’informations

D’autres idées de cadeaux

Les magasins monastiques de la Mayenne regorgent de bonnes idées sympathiques et raisonnables. Rendez-vous au prieuré de la Cotellerie à Bazougers, à l’abbaye ND du Port-du-salut à Entrammes ou à l’abbaye de La Coudre à Laval.

Le fait-maison est une attention délicate qui fait plaisir.

En France #NLH #NLQ

Divine Box lance sa toute nouvelle box spéciale bières trappistes !

Divine Box lance sa nouvelle box spéciale bières trappistes : un abonnement de 3 ou 5 mois avec à chaque fois :

A commander sur le site de Divine box !

 

Le concept :

Plus d’informations sur l’artisanat monastique.

Avec la “Divine Box” de bières trappistes, vous allez :

Icone bière trappiste Divine Box

Boire de la vraie bière

vague

“Les trappistes ne vous diront jamais qu’ils font les meilleures bières du monde. Ils ont fait voeu de silence” lit-on parfois. Nous vous dégotons ainsi chaque mois dans le monde entier les meilleures bières trappistes pour vous faire (re)découvrir le vrai goût de la bière.

Icone petit guide des bières trappistes Divine Box

Tout savoir sur les bières trappistes

vague

Avec notre “petit guide des bières trappistes”, voyagez dans le monde fascinant des bières trappistes et des abbayes. Tenez, par exemple, saviez-vous que les abbayes brassaient au départ pour décontaminer l’eau polluée ?

Icone abbaye bière trappiste Divine Box

Soutenir les abbayes

vague

Les abbayes ne vivent pas que d’amour et d’eau fraîche ! Chaque bière trappiste vendue leur permet ainsi de subvenir aux besoins de la communauté, de préserver les bâtiments, et de soutenir des associations caritatives.

Qu’est-ce qu’une bière trappiste ?

vague

Une bière trappiste n’est pas un “style” de bière ! C’est une appellation garantissant effectivement son authenticité monastique. Ainsi, une bière trappiste doit être brassée dans l’enceinte de l’abbaye trappiste, produite et commercialisée par les moines trappistes, ou sous leur contrôle, et tous les bénéfices doivent être reversés aux moines, à l’abbaye et à des oeuvres caritatives. Dans le monde entier, seules onze marques peuvent ainsi arborer le logo “Authentic Trappist Product”. Impressionnant, non ?

Logo Authentic Trappist Product Divine Box

Et les bières d’abbayes … elles passent à la trappe ?

Aujourd’hui, les bières d’abbayes doivent “faire référence” à la vie monastique. Malheureusement, pour de plus en plus de cas, cela concerne une abbaye totalement disparue aujourd’hui, et n’ayant même parfois jamais brassé de bière ! La bière de Saint-Wandrille, est par exemple la seule “authentique” bière d’abbaye (mais non trappiste !) en France, brassée par les moines. L’avantage des bières trappistes, c’est qu’il n’y a pas de confusion sur l’authenticité de la bière !

Suivez Divine Box sur Facebok afin d’être tenu au courant des évènements, comme les soirées tasting :

Divine Box propose aussi régulièrement des recettes comme cette panna cotta à base des préparations pour flans de l’Abbaye de la Coudre :

Vous pouvez aussi commander des box de produits monastiques, telles que la box des curieux, la box des gourmands…

Livres #NLQ

Pour Noël ! Les lauréats du prix de la BD chrétienne

Le 44° Festival International de la BD d’Angoulême aura lieu du 26 au 29 janvier prochain. A cette occasion, depuis maintenant 30 ans, un “Prix de la BD chrétienne” est décerné par un jury qui se réunit quelques semaines avant au siège de la Conférence des évêques de France, sous la présidence du Père Michel Manguy, vicaire épiscopal curé et doyen à Angoulême.

couv_bd_mère_teresaL’année dernière, le prix avait été décerné à l’album « Mère Teresa de Calcutta. Au nom des pauvres parmi les pauvres ». Cette BD, biographique, reprend logiquement les moments forts de la vie de Mère Teresa. Le jury s’était dit « renversé » par ce récit tout en nuances de la vie de celle qui serait canonisée quelques mois plus tard, admirablement servi par le graphisme. L’aquarelle, magnifique, immerge le lecteur dans une ambiance et une énergie de vie. Le récit, cohérent, offre un bon équilibre entre foi et oeuvres, entre message laïque et esprit évangélique. C’est un album moderne, émouvant, à l’atmosphère intime et pudique, un très bel ouvrage.

Cette année, pour son 30ème anniversaire, le Prix de la BD chrétienne a été décerné à deux albums ex aequo : « Vincent. Un saint au temps des mousquetaires » (Ed. Dargaud) et « Les larmes d’Esther » (Ed. Bayard). Le Prix sera remis pendant le Festival international de la Bande Dessinée d’Angoulême, le 26 janvier 2017, à l’église Saint-Martial d’Angoulême.

couv_vincentAvec « Vincent. Un saint au temps des mousquetaires », le jury « a été séduit par un scénario bien construit et porteur d’un message d’Amour, de charité et d’humanité, qui, par une intrigue intéressante et un graphisme haut en couleur invite à la réflexion. A travers ces très belles planches, le lecteur se retrouve au XVIIe dans le Paris de ce siècle, avec sa misère et sa noblesse  ».

couv_larmes_estherDans « Les larmes d’Esther » le jury a apprécié le « graphisme épuré et moderne. Une belle  fiction, qui, à chaque page, nous fait découvrir des personnages contemporains du Christ et dont la rencontre bouleverse et transforme leurs vies  ».

Source