Annonces #Conférences/Formations #NLH #NLQ

Nouveau cycle de 5 conférences sur l’Irak – du 26 mars au 19 septembre 2019 à Paris

La semaine prochaine, démarre à Paris avec une intervention de Charles Personnaz un nouveau cycle de conférences lancé par Fraternité en Irak : Irak, origines et perspectives d’une nation plurielle“. D’ici à l’automne 2019, elles nous feront découvrir l’Irak dans sa diversité.

Programme

 1) Protection des chrétiens et du patrimoine au Moyen-Orient

> Mardi 26 mars, 20h30, 20h30 – Eglise St Léon : 1 place du Cardinal Amette, 75015 Paris

Présentée par Charles Personnaz, cette première conférence rappellera le rôle de la France quant à la protection des communautés chrétiennes et du patrimoine au Moyen-Orient.

2) Le Moyen-Orient, au carrefour des religions

> Lundi 15 avril, Maison Magis : 12 rue d’Assas, 75006 Paris. Vous pouvez vous inscrire gratuitement ici

Deux spécialistes des religions (Mmes Masetti-Rouault et Briquel-Chatonnet), présenteront la diversité et la richesse confessionnelle au Moyen-Orient.

3) Irak antique, de la civilisation mésopotamienne aux chrétiens d’Orient : un patrimoine en danger

> Mercredi 22 mai.

Charles Personnaz, Cécile Michel (CNRS) et Aurélie Clémente-Ruiz (Institut du Monde Arabe) aborderont  l’enjeu de la sauvegarde du patrimoine architectural et archéologique irakien menacé par l’Etat islamique.

4) L’organisation Etat Islamique est-elle vaincue ? De la lutte armée à la bataille des idées

> Lundi 24 juin.

Myriam Benraad rappellera comment s’est développé l’Etat Islamique et comment un vivre-ensemble peut aujourd’hui se reconstruire.

5) Quel avenir pour une société irakienne pluriconfessionnelle et pluriethnique ? 

> Automne 2019.

Gérard-François Dumont, géographe, envisagera la préservation de la société irakienne.

Programme complet et inscriptions

A la une #NLH #Tribunes et entretiens

C. Personnaz : “Aidons les chrétiens d’Orient à rester”

Charles Personnaz, haut fonctionnaire et bénévole à l’Œuvre d’Orient où il est chargé de patrimoine et de culture, a présenté à l’Élysée, le 3 janvier, son rapport sur les moyens de renforcer l’action de la France dans la protection du patrimoine et du réseau éducatif chrétien au Moyen-Orient.

Il est interrogé par Pèlerin :

Pèlerin. Pourquoi l’Élysée s’intéresse-t-il maintenant à la question des chrétiens d’Orient ?

201501_Personnaz-Charles_04

Charles Personnaz. Parce que c’est le moment d’agir. Si nous ne faisons rien, dans vingt ans, les chrétiens orientaux seront tous partis en exil. Et la francophonie, qui se diffusait par le réseau des écoles chrétiennes, aura disparu. Ce rapport est à l’initiative d’Emmanuel Macron et s’inscrit d’une part dans la continuité de son discours lors de l’inauguration de l’exposition « Chrétiens d’Orient, deux mille ans d’histoire » en 2017, à l’Institut du monde arabe (IMA) à Paris, où il a réaffirmé l’engagement de la France à maintenir ce lien séculaire avec les communautés chrétiennes du Moyen-Orient. D’autre part, le Président a affirmé sa volonté de relancer la francophonie et d’intégrer la dimension d’éducation à notre politique étrangère en faveur du développement. Tout ceci dans un contexte international difficile : malgré le recul de Daech, toutes les communautés minoritaires du Moyen-Orient, en particulier les chrétiens et les yézidis (2) sont en grande fragilité. Le patrimoine a beaucoup souffert et les écoles chrétiennes manquent de moyens et de formateurs.

Lire la suite sur Pèlerin