Agenda / Annonce #Annonces #Conférences/Formations #NLQ

Paris – Rappel de la conférence sur les chrétiens d’Orient

Le dimanche 9 décembre 2018, une conférence intitulée « Les Chrétiens d’Orient témoins de la foi entre hier et aujourd’hui » aura lieu à la crypte de l’église Saint-Christophe de Javel de 17h à 20h. Plusieurs auteurs ayant rédigé des ouvrages sur les chrétiens d’Orient sont attendus, qu’il s’agisse de Nabil Antakli, de Vincent Aucante ou d’Élisa Bureau.

Adresse : église Saint-Christophe de Javel – 28, rue de la Convention – 75015 Paris

 

Articles #NLQ #Rome

Rome : le pape François reçoit le président irakien

Ce samedi 23 novembre 2018, le président irakien Barham Salih était reçu dans le cadre d’une audience par le pape François.

Le chef d’État irakien a invité le pape à se rendre à Ur, en Chaldée, « où Abraham a commencé sa mission de paix et d’unité », comme il l’a indiqué dans un tweet :

Articles #En France #NLQ

Une tribune sénatoriale pour #AsiaBibi

La sénatrice des Français de l’étranger, Joëlle Garriaud-Maylam, a diffusé un appel en faveur d’Asia Bibi. Sa tribune à réuni les cosignatures de 47 sénateurs, essentiellement du groupe LR du Sénat.

 

A la une #Articles #Dans le Monde #NLH #NLQ #Orient

Irak : Promouvoir une “spiritualité de l’exil et du retour” est nécessaire selon Mgr Raphaël I Sako

La Bible contient un riche patrimoine d’écrits utiles pour développer une spiritualité suggestive et féconde en mesure de soutenir et de conforter les personnes qui font l’expérience de l’éloignement de leurs maisons, l’expérience de vivre dans la condition d’exilés, de prisonniers et de persécutés, mais aussi l’expérience du retour dans les lieux de leur vie ordinaire. Il s’agit d’une spiritualité qu’il convient de promouvoir au sein des communautés chrétiennes du Proche-Orient qui, ces dernières années, à cause de la guerre et de la violence des djihadistes, ont été souvent contraintes à abandonner les lieux de leur enracinement traditionnel. Telle est la suggestion contenue dans une vaste réflexion concernant la « théologie de l’éloignement et du retour » proposée par le Patriarche de Babylone des Chaldéens, S.Em. le Cardinal Louis Raphaël I Sako, diffusée au travers des canaux officiels du Patriarcat chaldéen.
« Les prophètes Michée, Amos, Isaïe et Jérémie – rappelle le Patriarche en s’attardant en particulier sur le cas du prophète Ezéchiel – ont exprimé une forte théologie de la déportation et de la réclusion » alors qu’Ezéchiel a offert des réflexions profondes autour de l’expérience du retour et de la reconstruction des maisons et du tissu de coexistence sociale qui avait été lacéré par les vicissitudes de l’histoire. Ces mêmes dynamiques existentielles se trouvent au centre de nombreux Psaumes. « Aujourd’hui – indique le Cardinal – nous sommes appelés à redécouvrir la richesse de ces expériences, en les lisant attentivement avec une profonde foi spirituelle, à la lumière de notre expérience au cours de l’invasion de la plaine de Ninive en août 2014 de la part des terroristes islamiques du prétendu « Etat islamique », lorsque de nombreux chrétiens ont partagé la condition d’être « des évacués, d’avoir leurs maisons détruites et de vivre pendant plus de trois ans et demi dans les camps, outre à devoir relever des défis sociaux, économiques, psychologiques, politiques et religieux ». Après la libération de ces zones, achevée en 2017, de nombreux chrétiens évacués sont revenus dans leurs maisons et vivent actuellement le temps de la reconstruction et du repentir, avec toute ses complications.
Dans un tel contexte, la tentative de développer une véritable théologie de la migration forcée, de l’exil et du retour peut être utile à la vie quotidienne, en comparant sa propre expérience à celle racontée dans l’Ecriture Sainte afin d’aider tout un chacun à lire les signes des temps et à vivre la vertu théologale de l’espérance dans la condition où ils se trouvent et à ne pas se faire emporter par la frustration et par le désespoir.
Tout être humain qui connaît l’injustice, la persécution, la pression sociale et économique et le terrorisme, souligne notamment le Cardinal Sako, « pourrait se demander pourquoi, comme le fit Jésus en personne lorsqu’Il fut cloué sur la croix. « Eli, eli, lama sabachthanic ? », « Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-Tu abandonné ? » (Mt 27, 46). « Les personnes qui posent ces questions – a-t-il ajouté – ne nient pas en réalité l’existence de Dieu mais parlent avec Lui et ceci constitue leur prière ». « Aujourd’hui – conclut-il – le soin pastoral consistant à aider la floraison d’une spiritualité analogue relève de la responsabilité de nos Eglises, de nos Patriarcats catholiques et orthodoxes et de nos fidèles ».

Source : Agence Fides

Annonces #Dans le Monde #NLQ

Londres ne veut pas accueillir Asia Bibi

La décision est négative : le Royaume-Uni ne veut pas accueillir Asia Bibi. La raison ? La crainte de « choquer » la communauté pakistanaise. Sitôt le refus connu, ils ont été nombreux à exprimer leur incompréhension, notamment dans ces temps de commémoration où le Royaume-Uni est perçu comme ayant jadis incarné une certaine résistance.

Pour Éric Ciotti, « il faut protéger ceux qui sont victimes de la barbarie islamiste » :

André Bercoff estime qu’« il fut un temps lointain où l’Angleterre avait le visage de #Churchill. Aujourd’hui, elle préfère le look servile, la posture debile et la soumission facile. Les collabos font la Manche. »

Lydia Guirous, porte-parole des Républicains, a également réagi :

Articles #En France #NLQ

Paris : installation du nouvel éparque arménien-catholique

Ce samedi 10 novembre, à Saint-Étienne-du-Mont, a eu lieu l’installation du nouvel éparque de l’eparchie de Sainte-Croix des arméniens-catholiques de Paris. Cette installation a eu lieu en présence de Mgr Michel Aupetit, archevêque de Paris. Nommé le 23 juin 2018, Mgr Élie Yéghiayan est le nouveau titulaire de cette juridiction. Les arméniens-catholiques font partie des trois communautés catholiques de rite oriental qui disposent, à Paris, avec les maronites et les ukrainiens-catholiques, de leur propre pasteur.

Articles #En France #NLQ

Des responsables politiques Français se mobilisent pour Asia Bibi

Ils souhaitent que la France, notamment Paris, accueille Asia Bibi, qui n’était pas, il y a encore peu, libre de ses mouvements.

Il y a bien sûr Laurent Wauquiez qui estime que «  la France doit plus que jamais (…) lui offrir l’asile » :

Le maire de Paris, Anne Hidalgo, estime que « maintenant qu’elle est acquittée, je suis prête à accueillir #AsiaBibi à #Paris, pour lui remettre sa citoyenneté d’honneur en main propre et lui permettre de s’intégrer durablement en France. Plus qu’une urgence, c’est un devoir. »

Brigitte Kuster, député de Paris, élue notamment dans le 17ème arrondissement a également appelé la France à accueillir Asia Bibi. Elle défendra un voeu allant en ce sens à la prochaine séance du conseil de Paris :

 

A la une #Articles #Asie #Dans le Monde #NLQ

Asia Bibi est enfin libre

Enfin libre ! Asia Bibi, dont la situation était encire incertaine, même apresyson acquittement par la Cour suprême du Pakistan, a pu quitter le couloir de la mort et la prison. Elle serait en route vers un lieu inconnu.

A la une #Annonces #Asie #NLQ

Asia Bibi : le retour en arrière

Voilà plusieurs jours que le Pakistan connaît des manifestations violentes à la suite de la décision de la Cour suprême relative à Asia Bibi. Par lâcheté et par peur, les autorités du pays ont donc permis le réexamen de la décision qui acquittait Asia Bibi. Outre le piètre respect de l’autorité de la chose jugée, on constate que rien n’est donc acquis… Tel Pilate devant la foule, le Pakistan cède donc à la rue fanatisée. C’est bien une capitulation honteuse qui exige des occidentaux qu’ils continuent à faire pression. Et des chrétiens qu’ils continuent à prier.

A la une #Asie #NLQ

Asia Bibi acquittée

La nouvelle est tombée ce matin : Asia Bibi, chrétienne pakistanaise condamnée pour blasphème, a été acquittée par la Cour suprême du Pakistan. Elle avait été emprisonnée depuis 2009 et risquait la peine de mort. Elle sera enfin libre. La mobilisation des différents pays a porté ses fruits.