Agenda / Annonce #Messes/Prières/Pèlerinages #NLH #NLQ

Argenteuil – Journée de prière pour les chrétiens persécutés

En présence du Père Jacques Mourad, ancien otage de Daesh récemment libéré, une journée de prière aura lieu à la autour de la Sainte Tunique dans la basilique Saint-Denys d’Argenteuil (95), le dimanche 18 mars 2018 de 10 h à 17 h.

Adresse : place Georges Braque, 95 100 Argenteuil

Dans le Monde #NLQ #Orient

Damas- 3 enfants de l’école franciscaine tués par un tir de mortier

Alors qu’une pluie d’obus s’abat sur la ville de Damas depuis le début de la journée, SOS Chrétiens d’Orient nous apprend qu’un tir de mortier a touché une école franciscaine. 3 enfants ont été tués sur le coup. C’est une triste nouvelle pour les chrétiens de Syrie.

Agenda / Annonce #Conférences/Formations

Lille – Soirée dialogue : Les minorités religieuses d’Orient

Ce mardi, de 20 h à 22 h, une soirée dialogue consacrée aux minorités religieuses d’Orient aura lieu à Lille. Benjamin Blanchard, directeur de l’association SOS Chrétiens d’Orient, interviendra sur ce sujet.

Cette conférence est organisée par SOS Chrétiens d’Orient et par l’association Coexister.

Adresse : Le B-ROUTH – 166, rue Colbert – 59 800 Lille

 

En France #NLQ

Visite pastorale du patriarche syriaque-catholique en France

Le mercredi 21 février 2018, le patriarche syriaque-catholique Ignace Joseph III Younan arrivera en France pour une visite pastorale. Dans ce cadre, il rencontrera plusieurs communautés syriaques-catholiques. En raison des récentes arrivées de réfugiés au cours de ces dernières années, ces communautés ont connu un accroissement notable.

Le jeudi 22 février, il sera à Tourcoing (Nord) pour l’inauguration de l’exposition sur les chrétiens d’Orient (voir le flyer ci-après).

Le dimanche 25 février 2018, le patriarche célébrera une messe à la paroisse syriaque-catholique Saint-Ephrem de Paris (17, rue des carmes – 75005 Paris). Cette visite doit permettre de resserrer les liens entre les syriaques-catholiques de France et leur patriarche, qui n’en est pas à sa première visite. À plusieurs reprises, il s’est rendu sur le sol national, notamment à Paris. Ainsi, en mai 2011, il avait célébré la messe pour l’Œuvre d’Orient à la cathédrale Notre-Dame de Paris.

 

 

Agenda / Annonce #Messes/Prières/Pèlerinages #NLQ

Paris – 10ème Nuit des Témoins pour les chrétiens persécutés

Le vendredi 16 mars 2018, a la cathédrale Notre-Dame de Paris, se tiendra la dixième Nuit des Témoins organisée par l’Aide à l’Église en détresse (AED). La messe sera célébrée par Mgr Jérôme Beau, évêque auxiliaire de Paris, à 18 h 15. La veillée de prière et les témoignages auront lieu à 20 h. À 21 h 30, débutera une Adoration. Mgr Jerôme Beau ponctuera la soirée de méditations sur le sens du martyre.

Plusieurs témoins interviendront : Mgr Kyrillos William Samaan, évêque copte catholique d’Assiout (Égypye), Mgr Ramon Castro Castro, évêque de Cuernavaca (Mexique), et le Père Paul-Elie Cheknoun  (Algérie).

SOURCE Site internet de l’AED

Dans le Monde #NLQ #Orient

Le pape François reçoit le synode de l’Église grecque-catholique melkite

Le pape François a reçu, ce lundi 12 février, les membres du synode de l’Église grecque-catholique melkite. Tout en exhortant les pasteurs à être « libérés des mesures étroites d’une vie tiède et routinière ; des pasteurs pauvres, non pas attachés à l’argent et au luxe, au milieu d’un peuple pauvre qui souffre », il a prié pour la Syrie et pour le Moyen-Orient. Il a aussi accordé la « communion ecclésiastique » au nouveau patriarche melkite Joseph Absi. Ce dernier a succédé au patriarche Grégoire III Laham. L’Église grecque-catholique melkite est une Église catholique orientale de rit byzantin, principalement implantée au Moyen-Orient, mais aussi à l’étranger (ainsi, sur le continent américain, elle comprend quatre éparchies et deux exarchats apostoliques). Elle est en pleine communion avec Rome. Elle a notamment été affectée par le récent conflit syrien.

On trouvera ici le discours du pape prononcé au cours de l’audience.

En outre, présence des membres du synode de l’Église melkite, le pape François a dit la messe de ce mardi matin aux intentions des chrétiens persécutés au Moyen-Orient, même s’il n’a pas prononcé l’homélie habituelle. Par la concélébration avec le patriarche melkite Joseph, il a voulu marquer la communion avec l’Église grecque-catholique melkite (cela formalise ainsi la communion de l’Église melkite avec l’Église romaine). En revanche, on peut regretter l’occasion manquée d’une concélébration ou d’une participation à une liturgie orientale (ses prédécesseurs, même éloignés, le faisaient), alors que le pape François n’a pas tari d’éloge sur la liturgie melkite. En effet, il a salué l’Église melkite, qui est « une Église riche, avec sa théologie au sein de la théologie catholique, avec sa liturgie magnifique et avec un peuple, dont une grande partie est en ce moment crucifiée, comme Jésus ».

SOURCES Agence Zenit  et The Catholic Register

NLQ #Rome

Irak, l’impossible voyage du pape ?

« Le pape connaît bien la situation de l’Irak, il est bien informé, affirme le patriarche Sako. Pour une visite dans le pays, il m’a dit qu’il est tout à fait prêt, mais la situation n’aide pas. »

C’est ce qu’a déclaré le patriarche de Babylone des Chaldéens, Louis Raphaël Ier Sako, mercredi 7 février 2018 à la présentation de l’événement organisé par L’Aide à l’Église en détresse (AED) pour le 24 février où le Colisée et deux églises en Irak et en Syrie seront colorés de rouge pour souligner la persécution des chrétiens dans le monde, indique l’Agence Sir. Le patriarche a affirmé qu’ « allumer la lumière apporte de l’espérance aux gens qui ont beaucoup souffert ».

Louis Raphaël Ier Sako est de retour du Vatican ou il a été reçu par le pape François, avec dix-huit autres évêques de l’Église chaldéenne, le 5 février 2018, à l’occasion de leur visite « ad limina apostolorum ».

Le patriarche Sako a confirmé qu’il avait « présenté un programme pour la visite d’un seul jour du pape en Irak : Ur en Chaldée, pour une liturgie de la Parole œcuménique, Bagdad pour saluer les autorités religieuses et politiques, Erbil pour une messe ».

C’est ce que le pape Jean-Paul II avait souhaité pour le Jubilé de l’An 2000 : une célébration du « chêne de Mambré » avait eu lieu au Vatican en février 200, une fois le projet abandonné étant donné al situation internationale.

Aujourd’hui encore, dit le patriarche chaldéens, la visite du pape « n’est pas possible » surtout « en raison de cette tension entre Kurdes et Arabes » : il y a « un problème interne politique et de sécurité », a-t-il dit.

En ce qui concerne la situation dans le pays, le patriarche a dit que « l’État islamique est vaincu et les gens veulent rentrer ». Il a parlé de l’« amélioration concernant la sécurité en Irak » et de l’ « engagement pour la réconciliation et la stabilité ».

Même s’il « y a des problèmes », a-t-il souligné, il y a aussi « beaucoup d’espérance : sur vingt mille familles chassées de la Plaine de Ninive et de Mossoul, sept mille sont rentrées. D’autres familles n’ont pas pu rentrer parce que les maisons ne sont pas encore réparées ».

Selon le patriarche Sako, en Irak, « l’Église a fait un miracle avec l’aide de l’Église occidentale, des chrétiens et des Conférences épiscopales » : « Nous avons beaucoup encouragé ces chrétiens qui n’ont pas d’autre soutien que l’Église », a-t-il ajouté, soulignant que « le gouvernement privilégie les chiites, les sunnites et les Kurdes, les chrétiens venant après. »

« Nous avons besoin d’un soutien de l’Église occidentale », a en outre déclaré le patriarche : « Avec le soutien qui arrive de l’Occident, nous aidons tout le monde. Et les gens en sont frappés ».

« Nos Églises ont besoin du soutien moral, spirituel et matériel » des chrétiens d’Occident, a-t-il insisté : pour contribuer à la reconstruction, « l’Église doit être préparée, soutenue et ne pas être seule. Nous sommes un-demi-million de chrétiens, nous étions un million et demi ».

« Votre voix, a dit le patriarche aux chrétiens d’Occident, est la voix de ceux qui n’ont pas de voix, de ceux qui n’ont pas la possibilité de parler ». C’est pourquoi « sensibiliser l’opinion internationale sur notre situation est un grand soutien ». « Et devant l’exemple héroïque des chrétiens persécutés, a-t-il ajouté, les chrétiens en Occident doivent revoir leur propre foi : qui serait disposé à mourir pour sa foi ? ».

Le patriarche a aussi abordé d’autres thèmes, comme celui de la liberté religieuse : « Il faut du temps, mais cela arrivera, a-t-il encouragé. On ne peut pas imposer une religion, personne ne peut me forcer à devenir chrétien ou musulman ».

Source et traduction Zenit

NLQ #Rome

Le pape François reçoit les évêques chaldéens catholiques

Ce lundi 5 février 2018, le pape François a reçu en audience les évêques chaldéens catholiques dans le cadre de la traditionnelle visite ad limina. Au total, ce sont dix-neuf évêques qui ont donc rencontré le souverain pontife.

Zenith nous donne le nombre précis de ces évêques :

Il s’agit des 8 évêques chaldéens d’Irak, mais aussi du Moyen Orient (6) : d’Iran (2), de Syrie (1), du Liban (1), d’Egypte (1) et de Turquie (1) ; et des 5 évêques chaldéens d’Occident : du Canada (1), des Etats-Unis (2), d’Australie (1), et en Europe (1).

On retrouve aussi un rappel de l’histoire de cette Église avec notamment le fait élémentaire que cette Église a connu, au début du 20ème siècle, un accroissement du nombre de ses fidèles à la suite d’un ralliement à Rome :

 

Jean Simon VIII Soulaka est élu patriarche en 1551 et reconnu par Rome en 1553 comme patriarche des Chaldéens pour toute cette Eglise.

 

C’est en 1830 que le métropolite de Mossoul, Jean Hormizd II sera confirmé par le Pape Pie VIII avec le titre de patriarche de Babylone des Chaldéens.

 

Sous Emmanuel II Thomas (1900-1947) la majorité des chaldéens non catholiques rallie l’Eglise catholique.

La liste complète des évêques de l’Église chaldéenne catholique :

Evêques chaldéens d’Irak en visite ad limina (8)

Soit, pour l’Irak, le patriarche de Babylone des Chaldéens Louis Raphaël Ier Sako, et ses deux évêques auxiliaires, Mgr Shlemon Warduni, et Mgr Basel Yaldo ;

Mgr Mikha Pola Maqdassi, évêque d’Alquoch des Chaldéens ;

Mgr Rabban Al – Qas, évêque d’Amadiyah et Zaku des Chaldéens ;

Mgr Yousif Thomas Mirkis, O.P., archevêque de Kirkouk des Chaldéens ;

Mgr Bashar Matti Warda, C.SS.R., archevêque d’Erbil des Chaldéens ;

Mgr Habib Hermiz Jajou Al Nawfali, archevêque de Bassorah des Chaldéens .

Autres pasteurs du Moyen-Orient (6)

Six pasteurs représentaient le Moyen Orient : Mgr Antoine Audo, S.I., évêque d’Alep des Chaldéens (Syrie) ;

Mgr Michel Kassarji, évêque de Beyrouth des Chaldéens (Liban) ;

Mgr Thomas Meram, archevêque d’Urmyā des Chaldéens et évêque de Salmas des Chaldéens (Iran) ;

Mgr Ramzi Garmou, archevêque de Téhéran des Chaldéens, administrateur patriarcal d’Ahwaz des Chaldéens (Iran) ;

Le chorépiscope Mgr Philip B. Najim, administrateur patriarcal du Caire des Chaldéens (Egypte) ;

Le R. P. François Yakan, administrateur patriarcal de Diarbekir des Cgaldéens (Turquie).

Pasteur en Occident (5)

Mgr Bawai Soro, évêque de Mar Addai de Toronto des Chaldéens (Canada) ;

Mgr Frank Y. Kalabat, évêque de Saint Thomas Apôtre de Détroit des Chadéens (Etats-Unis) ;

Mgr Emanuel Hana Shaleta, évêque de Saint Pierre Apôtre de San Diego des Chaldéens (Etats-Unis) ;

Mgr Amel Shamon Nona, archevêque-évêque de Saint Thomas Apôtre de Sidney des Chaldéens (Australie) ;

Mgr Saad Sirop, visiteur apostolique pour les fidèles Chaldéens résidant en Europe.

Photos : compte Twitter de Mgr Basel Yaldo

SOURCE Agence Zenith

Agenda / Annonce #NLQ #Sorties/Animations

Chéméré-Le-Roi – Spectacle Son et Lumière à Chéméré-Le-Roi

Organisé par SOS Chrétiens d’Orient, le spectacle Son et Lumière intitulé “Martyre et espérance des Chrétiens d’Orient de Saint Paul à nos jours” aura lieu le samedi 10 février 2018, à 20 h 30, au Couvent Saint-Thomas d’Aquin (2, route de Ballée – 53340 Chéméré-Le-Roi). Comme l’indique la page Facebook dédié à l’événement, “les bénéfices récoltés serviront à financer l’équipement éducatif de l’école de la Cathédrale de Bagdad”.

Brèves #Dans le Monde #Orient

Nouveau Secrétaire général par intérim pour le Conseil des Églises du Proche Orient

Le Conseil des Églises du Proche-Orient vient de désigner son Secrétaire général par intérim Beyrouth en la personne du professeur Souraya Bechealany. Elle remplacecera donc le Père Michel Jalkh, qui a été récemment nommé Recteur de l’Université antonienne. Le nouveau Secrétaire général est une théologienne qui enseigne à l’Université Saint-Joseph de Beyrouth.

La nomination de Souraya Bechealany a été faite  au cours d’une réunion du comité exécutif du Conseil Églises du Proche-Orient, qui a eu lieu  les 25 et 26 janvier 2018, à Beyrouth. Comme l’indique la dépêche de l’agence Fides :

ont participé entre autre le Patriarche de Babylone des Chaldéens, S.B. Louis Raphaël I Sako, le Patriarche syro orthodoxe Ignace Ephrem II et le Patriarche grec orthodoxe d’Antioche Yohanna X. Le communiqué final de la réunion se référant aux conflits et aux urgences affrontés par les communautés chrétiennes de la région au cours de ces dernières années, réaffirme, entre autres choses, « la nécessité de préserver l’identité historique de Jérusalem, en tant que ville ouverte à tous les croyants des religions monothéistes, le rejet de son hébraïsation ».

SOURCE Agence Fides