Articles #NLH #NLQ #Tribunes et entretiens

[VIDEO] Soutane et Gilets Jaunes – Le curé enragé

Que penser du mouvement des Gilets jaunes ? Que révèle-t-il ? Que peut proposer l’Eglise dans sa doctrine sociale ? Quelques éléments de réflexion.

Dans le Monde #NLH

Climat : publication d’une déclaration conjointe des conférences épiscopales

Une déclaration conjointe des conférences épiscopales a été publiée ce vendredi à propos de la justice climatique. Le document est signé par six archevêques, responsables des groupements continentaux des conférences épiscopales. Il a été rédigé en collaboration avec le réseau Caritas Internationalis et d’autres organisations catholiques engagées pour le climat, la CIDSE et le Global Catholic Climate Movement.

La déclaration est destinée d’abord aux dirigeants et aux représentants des gouvernements. Les auteurs leur demandent « de travailler à une mise en œuvre ambitieuse de l’Accord de Paris pour les peuples et la planète ». Ce sera l’un des enjeux du sommet COP24, qui se déroulera en décembre prochain à Katowice (Pologne). Les archevêques signataires souhaitent que la COP24 soit « capable de marquer un tournant dans la voie tracée en 2015 à Paris ».

Xavier Sarte a interrogé l’un d’entre eux, Mgr Jean-Claude Hollerich, archevêque de Luxembourg et président de la Comece (Commission des Épiscopats de la Communauté européenne).

Source : Vatican News

A la une #NLQ #Rome

Climat : le Pape François sonne le tocsin

À l’occasion du troisième anniversaire de l’encyclique Laudato Si’, le Pape a réuni à Rome une conférence de haut niveau sur le changement climatique du 5 au 6 juillet. Une forme d’alliance objective entre le Vatican et l’Onu en faveur du multilatéralisme.
« Il y a un réel danger pour que nous laissions aux générations futures seulement des décombres, des déserts et des déchets. » Cet avertissement ne figure pas dans un énième rapport du GIEC, le groupe d’experts scientifiques mis en place par l’Onu en 1988 et déjà auteur de cinq rapports – tous plus inquiétants les uns que les autres – sur la réalité du changement climatique, mais dans la dernière déclaration du pape François. Prononcé le 6 juillet au Vatican dans le cadre d’une conférence sur les trois ans de son encyclique Laudato Si’, sur l’écologie intégrale, ce discours bref (à peine trente minutes) mais très fort, sonne comme une piqûre de rappel pour la communauté internationale. Comme pour réveiller une planète endormie face à la montée des périls climatiques.

Une Cop bis
Dans son discours, le pape fait d’ailleurs autant référence au texte de son encyclique qu’à des résolutions de l’Onu, notamment celle de l’Accord de Paris, obtenu de…

Lire la suite sur le site de la Vie

A la une #En France #NLQ

Un coup de téléphone entre le pape et Macron pour parler de la pluie et du beau temps ?

Le climat aurait-il été à l’ordre du jour (ou le sujet) de l’appel entre le pape et le président Macron ?

Le pape François et le président de la République française Emmanuel Macron se seraient entretenus une dizaine de minutes au téléphone, le 2 juin 2017, a rapporté la presse française. Au menu de la conversation : le climat, les réfugiés, et une invitation à un voyage apostolique dans l’Hexagone.

Il s’agissait de leur premier entretien depuis l’élection d’Emmanuel Macron le 7 mai dernier. D’après l’Agence France-Presse (AFP) qui cite l’Elysée, le président français a invité le pape à venir en France « à la date qui lui conviendrait le mieux ».

Le pape et le président ont notamment parlé « de la lutte contre le dérèglement climatique et des réfugiés » : Emmanuel Macron « a remercié le pape François pour son action avant et pendant la COP21 et sa mobilisation en faveur de l’accord de Paris ». L’échange intervenait dix jours après la visite du président américain Donald Trump au Vatican, et au lendemain de la sortie des Etats-Unis de cet accord.

« Les deux dirigeants se sont mis d’accord pour échanger sur les initiatives qui seront prises dans les semaines qui viennent en faveur du climat », rapporte encore l’AFP. Le pape François a « rappelé l’importance de l’accueil décent des réfugiés en Europe ».

Dans un télégramme envoyé au nouveau président à l’occasion de son investiture, le pape argentin avait souhaité « que la France continue à favoriser, au sein de l’Europe et dans le monde, la recherche de la paix et du bien commun, le respect de la vie ainsi que la défense de la dignité de chaque personne et de tous les peuples ».

 

Source Zenit

A la une #NLQ #USA

Mur, migrants, avortement, climat, les évêques américains à l’assaut de Trump

Décidément, l’épiscopat américain joue les lobbys auprès de l’administration Trump. Depuis l’arrivée du nouveau locataire, la Maison Blanche est littéralement assaillie par les déclarations et demandes des évêques américains.

Si les médias autorisés relayent volontiers la déclaration sur l’accueil des migrants, ils se font plus discrets lorsque la conférence épiscopale outre Atlantique presse Donald Trump de revenir sur les avancées pro avortement du précédent gouvernement et notamment la liberté religieuse.

C’est au tour du climat de susciter l’attention de l’Eglise des Etats-Unis, dans un appel ce vendredi 17 février 2017 au secrétaire d’Etat Rex Tillerson

« Aujourd’hui, nous écrivons à propos de notre obligation commune de prendre soin de l’environnement »

On sait que les positions environnementales du nouveau président inquiètent. Les évêques insistent sur la nécessité de voir au-delà de l’idéologie politique, en prenant en compte les réalités économiques et matérielles, en même temps qu’écologiques.

 « L’accord de Paris est un pas fondamental concernant ces objectifs »

Au final, c’est une lettre qui cherche à entrer en dialogue sans prendre de front le gouvernement.

Evidemment, nous rêverions d’une conférence épiscopale française qui harcèlerait de la sorte le gouvernement Hollande, sur l’avortement, le délit d’entrave, l’euthanasie et autre sujets phares du moment.

NLQ #Rome

Le pape encourage le mouvement catholique mondial pour le climat

Le pape François a appelé les Eglises locales à se mobiliser pour la protection de la planète, le 1er février 2017.

Au cours de l’audience générale salle Paul VI au Vatican, il a salué la délégation du Mouvement catholique mondial pour le climat (MCMC). Le mouvement, par le biais de réseaux, a pour objectif notamment de sensibiliser les catholiques, de promouvoir la conversion écologique « vers une société sobre en carbone » et d’exiger des dirigeants de « s’engager à une action climatique ambitieuse ».

Il les a remerciés pour leur « engagement à protéger notre maison commune en ces temps de grave crise socio-environnementale ».

« J’encourage à continuer à tisser des réseaux afin que les Eglises locales répondent avec détermination au cri de la terre et au cri des pauvres », a poursuivi le pape. Dans la foule, la délégation du MCMC agitait des banderoles saluant l’encyclique du pape François sur l’écologie intégrale : « Vive Laudato Si’ »

 

 Source

NLQ #Rome

Schwarzenegger a hâte de travailler avec le pape

L’acteur et homme politique américain Arnold Schwarzenegger a rencontré le pape François dans le cadre de l’audience générale du 25 janvier 2017, au Vatican.

L’ancien gouverneur de l’Etat de la Californie était en effet présent salle Paul VI pour la rencontre hebdomadaire avec l’évêque de Rome.

D’après Radio Vatican, Arnold Schwarzenegger était en déplacement pour la promotion de son ONG “R20 – Regions of Climate Action”. Il a ainsi présenté au pape les initiatives de son organisme fondé en 2010 pour promouvoir des projets de développement durable auprès des gouvernements régionaux.

Après cette entrevue, sur son compte Twitter @Schwarzenegger, l’ancien acteur connu notamment pour son rôle dans le film de science-fiction Terminator, a salué le pape comme « un vrai leader pour l’Eglise et un gardien pour toutes les créatures de Dieu ». « Son travail pour l’environnement m’inspire, a-t-il ajouté, et j’ai hâte de travailler avec lui pour une énergie propre d’avenir ».

 

Lorsqu’Arnold Schwarzenegger était gouverneur de la Californie, de 2003 à 2011, l’Etat de l’ouest des Etats-Unis s’est illustré dans la lutte pour la protection de la planète et contre les conséquences du changement climatique.

Lu sur Zénith

Rome

ONU – Le message du pape au directeur de la FAO – Face aux défis de l’agriculture, il faut la sagesse

Face aux changements climatiques et aux défis de l’agriculture aujourd’hui le pape François avertit que « le principe de précaution ne suffit pas », il faut de la « sagesse » ! Et c’est une « urgence » que d’agir.

Le pape s’exprime ainsi dans son message, en espagnol, au directeur de l’Organisation de l’ONU pour l’alimentationet l’agriculture (FAO), M. José Graziano da Silva, à l’occasion de la Journée mondiale de l’alimentation, dimanche, 16 octobre 2016.

Face à la détresse des migrants climatiques, le pape souligne l’urgence d’agir : « Il ne suffit plus d’être impressionné et de s’émouvoir devant qui, sur toutes les latitudes, demande son pain quotidien. Des choix et des actions sont nécessaires. »

« Pas de précaution, par conséquent, mais de la sagesse !, sexclame le pape. Celle que les paysans, les pêcheurs et les éleveurs conservent dans la mémoire de générations et qui est aujourd’hui raillée et oubliée par un modèle de production qui est à l’avantage de groupes restreints et d’une portion exiguë de la population mondiale. Souvenons-nous qu’il s’agit d’un modèle qui, avec toute la science, permet qu’environ huit-cent millions de personnes souffrent encore de la faim. »

Le texte intégral en français ici