Annonces #Messes/Prières/Pèlerinages #NLQ

Fête de Notre Dame des Neiges à Saint-Pierre de Colombier (Ardèche) (07) du 7 au 9 décembre 2018

Les soeurs de la Famille Missionnaire de Notre Dame de Biarritz vous proposent de vous joindre, du vendredi 7 au dimanche 9 décembre OU du vendredi 14 au dimanche 16 décembre, à la grande fête de Notre Dame des Neiges, fête patronale de la communauté, à Saint Pierre de Colombier, afin de célébrer le Coeur Immaculé de Marie et de se confier à son intercession en ces temps troublés.

Deux départs en cars sont donc prévus depuis Biarritz : soit vendredi 7 décembre à 5h30, soit vendredi 14 décembre à 19h30 (voyage de nuit et retour prévu dans les deux cas les dimanches qui suivent vers 20h).
Notre Dame des Neiges ne pourra qu’être touchée de votre ardeur à venir La prier et Lui confier vos intentions.

 

En France #NLQ

Avec Marie “Faites tout ce qu’Il vous dira”

Voulez-vous Vivre :

 

 PAR Marie,

 

POUR Marie,

 

AVEC Marie et

 

EN Marie ?

Nous vous proposons plusieurs dates pour vous y préparer et vous donner à Jésus par Marie en recevant gracieusement pendant 9 jours une préparation

21 Novembre : Présentation de Marie au Temple préparé par

les Serviteurs de Jésus et Marie

8 Décembre : Fête de l’Imamculée Conception, avec

la Communauté Saint Martin

25 Décembre, Noël avec

La Communauté Saint Jean

31 Décembre : Fête de la Sainte Famille

avec la Petite Sentinelle et le Père Jaroslav, LC

Inscrivez-vous vite sur Notre Dame de France

 

Répondez à l’appel de la Vierge Marie à Fatima, seul, en famille, en école, en paroisse… Que toute la France se mette dans son Cœur Immaculé.

 

Enthousiasmés par l’élan de prière manifesté lors de l’édification de la statue de Notre-Dame de France en 1988, des laïcs ont éprouvé le désir de se regrouper en une Confrérie vouée à Notre-Dame et plus spécialement à Notre-Dame de France, Notre-Dame de toute la France, Notre-Dame, Reine de France.

Le but et la conviction de la Confrérie Notre-Dame de France sont de faire connaître la Vierge, de la faire aimer, convaincue que, devant le déchaînement des forces du mal, « la victoire, quand elle viendra, viendra par Marie. »

La dynamique de Notre Dame de France tient en ces deux phrases :

« Tu publieras ma gloire » suivant la demande de Marie à Pellevoisin

« A Jésus par Marie » selon Saint Louis Marie Grignion de Montfort

Pour répondre à de nombreux appels de la Sainte Vierge Marie, Notre Dame de France propose la Consécration à Jésus par le Cœur Immaculé de Marie, propageant ainsi la dévotion à Marie dont Dieu Lui-même veut l’établissement dans le monde.
Pour que la France se consacre et appartienne ainsi totalement à Marie, il est nécessaire de commencer par la Consécration individuelle de ses enfants.
A faire seul, en famille, en paroisse, en groupe de prière…
Cette action, maintenant bien lancée depuis le 8 décembre 2015, continue… profitant des (nombreuses) fêtes mariales pour proposer des neuvaines préparatoires à cet acte de consécration.

En France #NLQ

Remettons tout notre être à Marie

Répondez à l’appel de la Vierge Marie à Fatima, 

seul, en famille, en école, en paroisse…

Que toute la France se mette dans son Cœur Immaculé.

 

Enthousiasmés par l’élan de prière manifesté lors de l’édification de la statue de Notre-Dame de France en 1988, des laïcs ont éprouvé le désir de se regrouper en une Confrérie vouée à Notre-Dame et plus spécialement à Notre-Dame de France, Notre-Dame de toute la France, Notre-Dame, Reine de France.

Le but et la conviction de la Confrérie Notre-Dame de France sont de faire connaître la Vierge, de la faire aimer, convaincue que, devant le déchaînement des forces du mal, « la victoire, quand elle viendra, viendra par Marie. »

La dynamique de Notre Dame de France tient en ces deux phrases :

« Tu publieras ma gloire » suivant la demande de Marie à Pellevoisin

« A Jésus par Marie » selon Saint Louis Marie Grignion de Montfort

Pour répondre à de nombreux appels de la Sainte Vierge Marie, Notre Dame de France propose la Consécration à Jésus par le Cœur Immaculé de Marie, propageant ainsi la dévotion à Marie dont Dieu Lui-même veut l’établissement dans le monde.
Pour que la France se consacre et appartienne ainsi totalement à Marie, il est nécessaire de commencer par la Consécration individuelle de ses enfants.
A faire seul, en famille, en paroisse, en groupe de prière…
Cette action, maintenant bien lancée depuis le 8 décembre 2015, continue… profitant des (nombreuses) fêtes mariales pour proposer des neuvaines préparatoires à cet acte de consécration.

Prochaines dates à choisir :

    • 13 octobre : Notre Dame de Fatima préparation par les petites Soeurs de la Consolation et de la Sainte Face à Draguignan

​​

      • 21 Novembre, Présentation de Marie au Temple : par les Serviteurs de Jésus et de Marie,

Abbaye d’Ourscamp

Il vous est également possible de préparer votre acte de consécration lors d’une neuvaine de 30 jours, avec le Père Wiehe.

Répondons de plus en plus nombreux à l’appel de Marie à Fatima ! 

 Notre Dame de France propose de vous inscrire pour recevoir la préparation à la Consécration « À Jésus par le Cœur Immaculé de Marie »

Inscrivez-vous  : http://www.notre-dame-de-france.com

Europe non francophone #NLQ

L’Écosse s’est consacrée au Cœur immaculé de Marie

Devant 5000 fidèles qui avaient courageusement bravé la forte pluie, ce dimanche 3 septembre, les évêques d’Écosse ont solennellement consacré leur pays au Cœur immaculé de Marie, au cours d’une cérémonie présidée par l’archevêque de Glasgow, Mgr Philip Tartaglia, au sanctuaire de Carfin.

« Nous te consacrons l’Écosse, tout ce que nous aimons et que nous avons. À toi, nous donnons nos esprits, nos cœurs, nos corps, nos âmes, et nous nous mettons nous-mêmes à ton service, nos familles, nos communautés », a-t-il déclaré dans sa formule de consécration, dans ce qui a été défini comme une « journée historique » et une « grande fête » pour l’Église catholique et pour tout le pays.

Une motion a été présentée au Parlement écossais le 31 août pour demander de « reconnaître la consécration » : « les évêques prieront pour l’Écosse au sanctuaire mariale de Carfin », peut-on lire dans le texte de la motion, demandant que « l’Écosse reçoive la force d’un désir renouvelé de chercher la vérité », et prieront aussi pour « tous les parlementaires et le gouvernement, afin qu’ils puissent faire leur part dans la construction d’une vraie civilisation de l’amour, et s’efforcent de créer un lieu où tous aient une valeur, où celui qui est pauvre, seul et marginalisé ne soit pas oublié, un lieu où les personnes soient libres de pratiquer leur foi. »

 

Source Radio Vatican

Dans le Monde #NLQ

Fatima complète Paray-le-Monial

Pour beaucoup, la deuxième apparition de Fatima est une des plus belles, car le message donné par Notre-Dame ce jour-là est vraiment d’une beauté et d’une richesse exceptionnelle et on ne se lasse pas de le méditer : “Jésus (…) veut établir dans le monde la dévotion à mon Cœur Immaculé. À qui embrassera cette dévotion, je promets le salut. Ces âmes seront chéries de Dieu comme des fleurs placées par Moi pour orner son trône. (…) Je ne t’abandonnerai jamais. Mon Cœur Immaculé sera ton refuge et le chemin qui te conduira jusqu’à Dieu.

C’est également au cours de cette apparition que Notre-Dame apparût en montrant son Cœur entouré d’épines. Lucie dit dans son quatrième mémoire que « c’était le Cœur Immaculé de Marie, outragé par les péchés de l’humanité, qui demandait réparation. ». Tout ceci constituait ce que Lucie appelait le petit secret qui ne fut révélé qu’à partir de 1927.

 

En 1917, Dieu Lui-même, par la voix de sa Mère, promit que quiconque embrassera la dévotion à son Cœur Immaculé sera sauvé. Enfin en 1929, Dieu demanda de passer par le Cœur Immaculé de Marie pour obtenir la paix dans le monde et la conversion de la Russie. Toutes ces interventions du pape ou de Notre-Dame montrent que Dieu veut faire passer toutes ses grâces par les mains de sa Mère.

Et il est extraordinaire de voir qu’en 1921, alors que le message de Fatima n’était pas encore connu, Benoît XV établit une fête de Marie Médiatrice de toutes grâces à la date du 31 mai, dernier jour du mois de Marie. Cette décision du pape est parfaitement conforme à l’esprit du message de Fatima. Or le pape n’avait aucunement la possibilité de s’appuyer dessus puisque ce point du message ne commença à être révélé qu’à partir de décembre 1927. Cette concomitance entre les apparitions de Fatima et l’instauration de la fête de Marie Médiatrice par Benoît XV est un signe que le Ciel voulait l’établissement de cette fête.

Léon XIII dans l’encyclique Octobri Mense du 22 septembre 1891 déclare : « Il est permis d’affirmer, que rien, d’après la volonté de Dieu ne nous est donné sans passer par Marie, de telle sorte que, comme personne ne peut s’approcher du Père tout-puissant sinon par son Fils, ainsi personne, pour ainsi dire, ne peut s’approcher du Christ que par sa Mère » Et Pie XI dans la conclusion de l’encyclique Miserentissimus dit : « Par sa mystérieuse union avec le Christ et par une grâce particulière reçue de Lui, [la Vierge Marie] fut aussi réparatrice et est pieusement appelée de ce nom. (…) [le Christ], seul Médiateur entre Dieu et les hommes, a voulu cependant s’associer sa Mère comme avocate des pécheurs et comme dispensatrice et médiatrice de ses grâces. » Il n’y a donc qu’un seul médiateur entre nous et Dieu : c’est Notre-Seigneur Jésus-Christ qui par les mérites de sa passion et de sa croix, nous vaut, si nous nous en repentons, l’effacement de tous nos péchés et nous permet ainsi d’espérer le Ciel. Mais, comme le dit le père Joseph de Sainte Marie : «  L’unicité de la médiation du Christ (1 Tim 2 : 5) n’exclut pas d’autres médiations, dépendantes et subordonnées, mais les fonde et les appelle ». Et Dieu, par amour pour celle dont il a fait sa Mère, a voulu l’associer à cette médiation. Jusqu’à sa crucifixion, le Christ était l’unique dispensateur de tous ses dons. Mais après sa crucifixion, il Lui a plu de confier à sa Mère un pouvoir merveilleux, celui de dispenser à ses enfants de la terre toutes les grâces nécessaires pour se convertir et persévérer dans le bien. Ainsi, le Christ efface nos fautes et nous rend à l’amour divin et sa Mère nous donne les grâces pour persévérer dans cet état. De la sorte, les deux cœurs de la Mère et du Fils sont unis dans un même but : la rédemption du genre humain. Tous les deux interviennent à leur façon pour nous conduire au Ciel, l’un en réparant, l’autre en distribuant les grâces et en fortifiant. Dans leur amour pour les hommes, les deux cœurs de Jésus et de Marie sont tout aussi unis qu’ils ne l’étaient lorsque l’Enfant-Jésus se développait dans le sein de la Sainte Vierge. Voilà pourquoi la dévotion au Sacré-Cœur et la dévotion au Cœur Immaculé de Marie ne peuvent être dissociées. Fatima complète Paray-le-Monial..

Ainsi, c’est par Marie, et par elle seule, que nous pouvons être sauvés des périls qui nous menacent : face à l’enfer éternel, face à l’enfer temporel des guerres, des famines et des persécutions provoquées par les erreurs de la Russie, Dieu nous présente le Cœur Immaculé de Marie comme l’ultime recours et le moyen de salut par excellence. Marie est médiatrice de toutes les grâces de Dieu.

Source

Doctrine / Formation #Livres

“Fatima : Marie te confie les secrets de son cœur” – Le livre à offrir ou à s’offrir

«  Je souhaite donc que ce beau livre soit lu dans les familles pour que le soleil de Fatima brille toujours plus dans les cœurs des enfants et de leurs parents.” (Cardinal Sarah)

 

En cette année où nous fêtons le centenaire des apparitions à Fatima, nous sommes heureux de vous présenter ce très beau livre, qui présente le message de Fatima de manière éminemment pédagogique. Il s’adresse particulièrement aux enfants et jeunes adolescents (9 à 12 ans).

En effet, préfacé par le cardinal Sarah, ce livre raconte les neuf apparitions de Fatima, en reprenant les neuf étapes de la pédagogie céleste adaptée à tous les enfants. Chaque apparition est ainsi présentée en trois volets :

• « J’écoute » : l’enseignement de l’Ange ou de Marie à travers le récit des apparitions.
• « Je comprends » : explications sur le sens de ce qui est révélé.
• « Moi aussi » : invitation à mettre en pratique les demandes du Ciel et à prendre des résolutions.

Le but de ces pages est d’introduire les enfants dans la dévotion au Coeur Immaculé de Marie, « ultime moyen », selon les paroles de Lucie, donné par Dieu pour obtenir de Lui le salut des âmes et la paix dans le monde.

 

Un très beau livre à offrir, à s’offrir : pour simplement faire grandir nos enfants, pour les éducateurs, les enseignants, les prêtres … Un cadeau de Profession de Foi, de première Communion, un prix de fin d’année pour les écoles, un cadeau de mariage…

 

Élisabeth Tollet et Jeanne-Marie Storez, Fatima : Marie te confie les secrets de son cœur, Ed. Traditions Monastiques, 2016 (préf. du Cal Sarah)

Pour commander, c’est ici  !

 

 

Le site de l’Evangile de la Vie publie une interview de Stanislas Muel, à l’origine du livre :

 

– Comment est venue cette idée de publier ce livre sur Marie comme éducatrice, à travers les apparitions de Fatima ?

L’idée est venue lors d’un pèlerinage en famille à Fatima. Le message marial a touché le cœur de nos jeunes enfants de 4 et 5 ans à tel point que je me suis demandé pourquoi. Pourquoi ? La réponse est simple. Marie est venue enseigner à trois enfants : Jacinthe, Lucie et François. A Fatima, Marie est donc éducatrice. Ce postulat a excité ma curiosité et je n’avais plus qu’une idée en tête : mettre en lumière cette pédagogie.


– Personne n’y avait pensé avant, pourquoi ?

Il y a eu de nombreux ouvrages sur Fatima ; beaucoup portent sur l’histoire des apparitions et des trois enfants mais aussi sur l’aspect prophétique des apparitions, sur Fatima face à l’histoire du XXème siècle, sur le 3ème secret… Mon idée a été de redécouvrir le cœur même du message. Le texte des apparitions est un véritable diamant ; il faut le désencombrer de tout ce qui l’entoure et le faire briller à la lumière. C’est objet de ce livre.


– Que nous confie Marie à Fatima ?

Marie est venue nous confier un secret : elle nous révèle comment obtenir de Dieu le salut des âmes et la paix dans le monde. La mission confiée est enthousiasmante, et tous les membres de l’Eglise sont sollicités ; en échange de notre dévouement, Marie promet une place extraordinaire au Ciel : sur le trône de Dieu Lui-même.


– Comment ce livre a-t-il été réalisé ?

J’ai souhaité un livre pédagogique et accessible aux enfants. Il a donc été rédigé avec la participation très active de deux mamans Mmes TOLLET et STOREZ. Chaque page est illustrée avec grande finesse, des couleurs chaudes et lumineuses, car Fatima c’est la lumière, la lumière de Dieu.


– Permettez-moi cette question plus personnelle. Dans votre vie de couple, vie de famille, qu’est-ce que cela a changé ?

Fatima a donné du sens à notre vie et défini notre place dans l’Eglise. Oui Marie donne une mission à chaque foyer chrétien et les moyens pour y parvenir ! Quelle sécurité et sérénité pour nous, parents ! La générosité des enfants est émouvante. En imitant Jacinthe, Lucie et François, tous les enfants peuvent suivre avec confiance le chemin tracé par la Vierge Marie et balisé dans ce livre.

 

 

 

En France #NLQ

Regnum Galliae, regnum Mariae : le royaume de France est le royaume de Marie

“Prenant la Très Sainte et Très Glorieuse Vierge pour protectrice spéciale de Notre Royaume, nous lui consacrons Notre personne, Notre Etat, Notre Couronne et Nos sujets”

Regnum Galliae, regnum Mariae : le royaume de France est le royaume de Marie. Du voeu de Louis XIII aux apparitions de l’Ile-Bouchard, de Notre-Dame de Boulogne à Pontmain, de nombreux événements de notre histoire vérifient ce vieil adage.

Et en cette année d’élections présidentielles, il est bon de constater que nombre de nos concitoyens se tournent vers notre Reine du Ciel, confiant une fois encore notre terre de France à son Coeur Immaculé.

C’est l’occasion pour nous de revenir sur l’acte de consécration de la France à la Vierge Marie, dit « Vœu de Louis XIII », du 10 février 1638. Accompli par le roi de France en tant que roi, cet acte fut enregistré comme loi du royaume par le Parlement et ratifié par l’épiscopat et par le peuple français ; d’où son caractère à la fois royal et populaire.

Le contexte 

En 1636, la Sainte Vierge demande à Mère Anne-Marie de Jésus Crucifié, religieuse bénédictine du Calvaire, stigmatisée, que la France lui soit consacrée. L’année suivante, le Roi Louis XIII, « dans le secret de son coeur », consacre sa personne et son Royaume à Marie, et avec la Reine, Anne d’Autriche, il multiplie les prières et les pèlerinages pour obtenir un héritier attendu depuis 22 ans.

La Mère de Dieu répond en apparaissant à un religieux de Notre-Dame des Victoires, tout juste fondée par le Roi, reconnaissant pour ses premiers succès (notamment à La Rochelle). Elle lui demande trois neuvaines : à Notre-Dame de Cotignac en Provence, à Notre-Dame de Paris et à Notre-Dame des Victoires.

Le caractère surnaturel des faits est rapidement reconnu et la Reine est prévenue. Le religieux, frère Fiacre, achève les trois neuvaines le 5 décembre et c’est neuf mois après jour pour jour que naîtra Louis XIV qui reçevra le nom de baptême de « Louis Dieudonné ».

Dès que la Reine est certaine de sa grossesse, et sans attendre la naissance pour savoir si l’enfant serait garçon ou fille, Louis XIII publie, le 10 février 1638, l’Edit officiel qui consacre solennellement la France à Marie.

Le texte du vœu de Louis XIII

L’acte officiel de consécration dit « vœu de Louis XIII » fut publié solennellement le 10 février 1638 sous le titre : Déclaration du Roy qui prend la Bienheureuse Vierge pour protectrice de ses Etats. En voici les passages essentiels (le texte intégrale est à lire ici) :

Résultat de recherche d'images pour "prière d'offrande de Louis XIII consécration France Marie"

“Louis, par la grâce de Dieu, roi de France et de Navarre, à tous ceux qui ces présentes lettres verront, salut. Dieu, qui élève les rois au trône de leur grandeur, non content de Nous avoir donné l’esprit qu’Il départ à tous les princes de la terre pour la conduite de leurs peuples, a voulu prendre un soin spécial de Notre Personne et de Notre Etat que Nous ne pouvons considérer le bonheur de Notre Règne sans y voir autant d’effets merveilleux de Sa bonté que d’accidents qui Nous pouvaient perdre. Lorsque Nous sommes entré au Gouvernement de cette couronne, la faiblesse de Notre âge donna sujet à quelque mauvais esprits d’en troubler la tranquillité ; mais cette main divine soutint avec tant de force la justice de Notre cause, que l’on vit en même temps la naissance et la fin de ces pernicieux desseins. (…) Tant de grâces si évidentes font que, pour n’en différer la reconnaissance, sans la paix qui Nous viendra sans doute de la même main dont Nous les avons reçues, et que nous désirons avec ardeur, Nous avons cru être obligé, Nous prosternant aux pieds de Sa Majesté divine que Nous adorons en trois Personnes, et à ceux de la Vierge, Nous consacrer à la grandeur de Dieu par son Fils rabaissé jusqu’à nous, et à ce Fils par Sa Mère élevée jusqu’à Lui, en la protection de laquelle Nous mettons particulièrement : Notre personne, Notre Etat, Notre Couronne et tous nos sujets – pour obtenir par ce moyen celle de la Sainte Trinité par Son intercession et de toute la cour céleste par son autorité et son exemple. Nos mains n’étant pas assez pures pour présenter Nos offrandes à la pureté même, Nous croyons que celles qui ont été dignes de la porter, les rendront hosties agréables ; et c’est chose bien raisonnable qu’ayant été médiatrice de ses bienfaits, Elle le soit de Nos actions de grâces. A ces causes, Nous avons déclaré et déclarons que, prenant la Très Sainte et Très Glorieuse Vierge pour protectrice spéciale de Notre Royaume, nous lui consacrons Notre personne, Notre Etat, Notre Couronne et Nos sujets : la suppliant de Nous vouloir inspirer une si sainte conduite et défendre avec tant de soin ce royaume que, soit qu’il souffre le fléau de la guerre ou jouisse de la douceur de la paix que nous demandons à Dieu de tout notre cœur, il ne sorte pas des voies de la grâce qui conduisent à celles de la gloire. Et afin que la postérité ne puisse manquer à suivre nos volontés à ce sujet, pour monument et marque immortelle de la consécration présente que nous faisons, nous ferons construire de nouveau le grand autel de l’église cathédrale de Paris, avec une image de la Vierge qui tienne entre ses bras celle de son précieux Fils descendu de la croix ; nous serons représenté aux pieds du Fils et de la Mère, comme leur offrant notre couronne et notre sceptre (1) (…)

Donné à Saint Germain-en-Laye, le dixième jour de Février, l’an de grâce Mille Six Cent Trente Huit et de Notre Règne le Vingt-huitième.”

La confirmation de Pie XI

Pie XI a confirmé de son autorité apostolique ce vœu de Louis XIII lorsqu’il a repris presque mot pour mot les phrases du décret royal dans la première bulle de son pontificat, adressée à La France, fille aînée de l’Eglise :

Nous déclarons et confirmons que la Vierge Marie, Mère de Dieu, a été régulièrement choisie, sous le titre de son Assomption dans le ciel, comme principale patronne de la France auprès de Dieu, avec les privilèges que comportent ce titre et cette dignité.”

«  Prenant la Très Sainte et Très Glorieuse Vierge pour protectrice spéciale de Notre Royaume, nous Lui consacrons Notre personne, Notre Etat, Notre Couronne et Nos sujets ». A noter que ce vœu de Louis XIII est toujours valable….

Source

Image associée(1) Louis XIII mourut sans avoir pu mettre la main au monument qu’il avait projeté ; mais Louis XIV se chargea d’acquitter la dette de son père. La décoration du chœur de Notre-Dame de Paris, entreprise par ce prince, ne fut terminée qu’en 1714. Marie est représentée assise au pied de la croix, tenant le Christ mort sur ses genoux ; à droite Louis XIII, et à gauche Louis XIV, qui avait voulu se réunir à son père dans cet acte solennel, offrent leur couronne à la Vierge. 

 

 

En France #NLQ

Du 7 au 15 août : neuvaine à Notre-Dame de Fatima

Une neuvaine relayée par Hozana pour faire connaître, pratiquer, répandre la communion réparatrice annoncée à Fatima, qui associe principalement la messe et le chapelet. Elle assure notre salut et la conversion des pécheurs.

 ‘A qui embrassera cette dévotion, je promets le salut ; ces âmes seront chéries de Dieu, comme des fleurs placées par Moi pour orner son trône !” Ainsi s’exprimait Notre Dame à Fatima le 13 juin 1917’’.

            La venue du pape à Fatima a relancé l’intérêt de mieux connaître le message que Notre Dame a délivré il y a 100 ans, message se résumant en quelques mots : « Assurer son salut, convertir les pécheurs, et obtenir la paix, par la dévotion au Cœur Immaculé de Marie et l’offrande de nos sacrifices » Cette dévotion est voulue par Dieu et l’élément principal en est la communion réparatrice des premiers samedis du mois annoncé à Fatima et définie plus tard à Pontevedra. En faisant partie de cette communauté, nous nous efforcerons de pratiquer progressivement cette communion réparatrice, pour en faire le sommet, chaque mois, de notre dévotion au Cœur Immaculé de Marie

          Du 7 au 15 août nous prierons de nouveau de façon plus particulière à deux intentions. Pour le pape, pour qu’il approuve et recommande cette communion réparatrice et aussi qu’il renouvelle la consécration de la Russie au Cœur Immaculé de Marie. Nous prierons aussi pour nous même, pour nous donner la force de commencer ou poursuivre cette communion réparatrice des 5 premiers samedis du mois. Nous demanderons ces grâces, d’abord à Ste Jacinthe et St François, par une neuvaine. Puis le dernier jour, le 15 août par une messe paroissiale qui sera célébrée pour le pape et pour vous tous, priants de cette communauté.

            Suivant notre progression dans cette dévotion, notre prière sera plus ou moins fervente, occupera notre esprit et notre cœur plus ou moins longtemps, pour arriver finalement à satisfaire totalement cette demande centrale qui est définie dans le chapitre ‘’ Prière ‘’ de notre communauté

            En effet, nous avons pour but de permettre à chacun de connaître cette dévotion, de la faire sienne, de la répandre, comme demandé à la petite Lucie : ‘’ Dieu veut se servir de toi pour me faire connaître et aimer’’. Notre-Dame a demandé plus tard que le pape approuve et recommande le centre de cette dévotion : La communion réparatrice des premiers samedis du mois.

            Nous avons prié spécialement pour le pape, par une neuvaine, pour que, s’étant rendu à Fatima, il y ait reçu des grâces pour effectuer cette action pendant l’année du centenaire. Nous continuerons à prier pour lui dans cette intention.

            Ecoutons la dernière recommandation de St Jacinthe à sa cousine Lucie en quittant son village pour aller mourir à Lisbonne :  ‘’Dis à tout le monde que Dieu nous accorde ses grâces par le moyen du Cœur Immaculé de Marie, que c’est à Elle qu’il faut les demander, que le Cœur de Jésus veut qu’on vénère avec Lui le Cœur Immaculé de Marie : que l’on demande la paix au Cœur Immaculé de Marie, car c’est à Elle que Dieu l’a confiée’’

‘’ Ne te décourage pas ; je ne t’abandonnerai jamais : mon Cœur Immaculé sera ton refuge et le chemin qui te conduira jusqu’à Dieu.’’ (Notre dame : 13 juin 1917)

 Pour rejoindre cette neuvaine, inscrivez-vous sur Hozana.

A la une #NLQ #Rome

Hommage du pape : “Jean-Paul II nous a rappelé le triomphe du Cœur Immaculé de Marie sur le mal”

A l’audience générale du mercredi 5 avril 2017, douze ans après la mort de Jean-Paul II (2 avril 2005), le pape François a rendu hommage à son prédécesseur.

(Nous reprenons cet article dans le cadre de notre mois d’août consacré à Marie)

En saluant les pèlerins polonais présents place Saint-Pierre, « compatriotes de Jean Paul II », le pape argentin a fait mémoire de son départ : « Dans les premiers jours d’avril nous nous souvenons de son retour à la maison du Père ». « Il a été un grand témoin du Christ, défenseur zélé de l’héritage de la foi », a affirmé le pape François.

Jean-Paul II, a-t-il poursuivi, « a adressé au monde les deux grands messages de Jésus Miséricordieux et de Fatima. Le premier a été rappelé durant le Jubilé extraordinaire de la Miséricorde ; le second, concernant le triomphe du Cœur Immaculé de Marie sur le mal, nous rappelle le centenaire des apparitions à Fatima » (1917-2017).

« Acceptons ces messages, a encouragé le pape François, afin qu’ils remplissent nos cœurs ». « Et ouvrons les portes au Christ », a-t-il ajouté en reprenant les paroles de Jean-Paul II à peine élu.

Lors de la messe de son intronisation, le 22 octobre 1978, Jean-Paul II avait en effet prononcé sa célèbre exhortation : « N’ayez pas peur ! Ouvrez, ouvrez toutes grandes les portes au Christ ! À sa puissance salvatrice ouvrez les frontières des États, les systèmes économiques et politiques, les immenses domaines de la culture, de la civilisation, du développement. N’ayez pas peur ! Le Christ sait ‘ce qu’il y a dans l’homme’ ! Et lui seul le sait ! »

 

 Source Zenit

En France #NLQ

Profitez des vacances pour préparer votre Consécration à Jésus par le Cœur Immaculé de Marie avec Notre Dame de France

Répondez à l’appel de la Vierge Marie à Fatima, 

seul, en famille, en école, en paroisse…

Que toute la France se mette dans son Cœur Immaculé.

 

Enthousiasmés par l’élan de prière manifesté lors de l’édification de la statue de Notre-Dame de France en 1988, des laïcs ont éprouvé le désir de se regrouper en une Confrérie vouée à Notre-Dame et plus spécialement à Notre-Dame de France, Notre-Dame de toute la France, Notre-Dame, Reine de France.

Le but et la conviction de la Confrérie Notre-Dame de France sont de faire connaître la Vierge, de la faire aimer, convaincue que, devant le déchaînement des forces du mal, « la victoire, quand elle viendra, viendra par Marie. »

La dynamique de Notre Dame de France tient en ces deux phrases :

« Tu publieras ma gloire » suivant la demande de Marie à Pellevoisin

« A Jésus par Marie » selon Saint Louis Marie Grignion de Montfort

Pour répondre à de nombreux appels de la Sainte Vierge Marie, Notre Dame de France propose la Consécration à Jésus par le Cœur Immaculé de Marie, propageant ainsi la dévotion à Marie dont Dieu Lui-même veut l’établissement dans le monde.
Pour que la France se consacre et appartienne ainsi totalement à Marie, il est nécessaire de commencer par la Consécration individuelle de ses enfants.
A faire seul, en famille, en paroisse, en groupe de prière…
Cette action, maintenant bien lancée depuis le 8 décembre 2015, continue… profitant des (nombreuses) fêtes mariales pour proposer des neuvaines préparatoires à cet acte de consécration.

Prochaines dates à choisir :

– Le 16 Juillet : pour la fête de ND du Mont-Carmel, neuvaine de préparation et méditations avec l’Abbaye Saint-Joseph de Clairval

– Le 15 août : pour la fête de l’Assomption, neuvaine de préparation et méditations avec la Communauté Saint Jean et le Père Mossu

– Le 22 août : pour la fête de Marie Reine Immaculé de l’Univers, neuvaine de préparation et méditations proposées par le Monastère Sainte-Marie de Lagrasse

Il vous est également possible de préparer votre acte de consécration lors d’une neuvaine de 30 jours, avec le Père Wiehe.

Répondons de plus en plus nombreux à l’appel de Marie à Fatima ! 

 Notre Dame de France propose de vous inscrire pour recevoir la préparation à la Consécration « À Jésus par le Cœur Immaculé de Marie »

Inscrivez-vous  : http://www.notre-dame-de-france.com