Annonces #NLH #NLQ #Récollections/Retraites

Retraite discernement 25-35 ans : des bonnes bases pour les choix de 2019 – Ourscamp (60) du 27 décembre 2018 au 1er janvier 2019

Pour les 25-35 ans, la fin d’année est un temps propice pour faire une pause et relire les choix passés. C’est aussi le moment de discerner les orientations à prendre pour 2019

Un changement dans ma vie professionnelle  ?
Poursuivre ou non une relation amicale ou amoureuse  ?
Quels talents mettre au service de Dieu et de mes frères  ?
Comment sortir d’une relation conflictuelle  ?Le discernement se fait dans les grands choix de vie comme dans les plus petites choses. Vous aimeriez avoir les clés pour prendre les bonnes décisions…

Le discernement n’est pas seulement l’affaire des grands choix de vie, il est une attitude de l’esprit et du cœur pour le disciple de Jésus qui veut découvrir dans le quotidien la Volonté du Père. C’est un don de l’Esprit.

Programme complet et informations pratiques

A la une #NLQ

L’édito – Couvrez-moi ce Satan que je ne saurais voir !

 

Belle tartufferie que de nier l’existence de Satan. Et pourtant, même en constatant le mal dans le monde, des chrétiens ont bien des difficultés à (s’)avouer l’existence de Lucifer. Affreuses légendes, simple principe contraire du bien, amulette pour enfant turbulent, oppression culpabilisatrice pour maintenir les pauvres d’esprit sous la coupe des puissants… Satan a multiplié les « voiles pudiques » pour tartuffes modernes. Il n’est pas ici le lieu d’un traité de démonologie qui pourtant mériterait, de notre part, une bien grande attention. Même pour celui qui croit en l’existence du prince des enfers, il est difficile de le regarder en face. Il fait peur, il inquiète, il terrifie, parce qu’il fait mal, parce qu’il est brillant, parce qu’il est trompeur, parce qu’il est plus fort que nous. Comme un chef autoritaire, il hurle et répand la crainte pour éviter qu’on regarde de trop près ses faiblesses, ses failles. Pourtant, les choses sont simples et très binaires. Lucifer ne veut pas que l’Homme vive dans l’harmonie amoureuse avec Dieu, prenant ainsi l’humanité en générale et chaque être humain en particulier, en tenaille, réduisant l’un et l’autre à un champ de bataille, comme le rappelle saint Ignace de Loyola. Nous sommes personnellement un enjeu entre Dieu et le démon. Dieu veut nous sauver pour nous offrir l’amour et Satan veut nous arracher littéralement à cet amour. Les tentations, les combats spirituels, les possessions démoniaques parfois sont autant de lames que les sbires de Satan affutent pour nous couper de la vie divine. Les grâces, les sacrements, la prière, les saints, l’Eglise sont les armes et les boucliers par lesquelles Dieu nous invite à triompher. Mais le démon ne réduit pas son combat aux limites de notre cœur et de notre âme. Il les assaille et les encercle par un autre champ de bataille : la société qui nous entoure. Lois scélérates, perversions multiples, mensonges généralisés ne sont qu’un petit panel de l’arsenal démonique pour faire du monde social, politique et économique, une chausse-trappe permanente. Mais Dieu nous a donné un immense et précieux bouclier qu’est la morale qui, sise sur la vérité, permet de distinguer le bien du mal. Distinction que le démon cherche à annihiler pour mieux enfermer les hommes dans sa nasse. Nier l’existence du démon ou, tel un enfant, se cacher les yeux en espérant que le démon ne nous atteindra pas est suicidaire tout autant collectivement que personnellement. Nous ne nous battons pas contre Soros (voir notre édito d’hier) ou des lobbys. Nous sommes appelés à bouter le Satan hors du Royaume. Le combat est spirituel, éminemment, mais il est incarné et charnellement quotidien. Rester dans les sphères angéliques de la prière ne peut suffire. Pas davantage que se contenter d’un combat matériel et humain. C’est irrigués par les armes du Ciel que nous pourrons faire triompher le royaume par un combat on ne peut plus « terre à terre ». Nous sommes entre Ciel et terre. Refuser de voir que l’univers invisible est une donnée concrète et réelle de ce qui se passe dans l’univers visible est tout autant une incompréhension du Credo que la pierre d’achoppement du règne du Christ en ce monde.

A la une #NLQ

L’édito du jour – Entre terre et Ciel se trouve notre quotidien

Pris dans le tourbillon des obligations quotidiennes et de la routine parfois répétitive des semaines et des années, nous filons droit notre chemin, oubliant souvent qu’il se situe entre Ciel et terre. Êtres pétris de glaise et sans cesse ramenés à elle par nos passions, nos péchés, nos vices ou nos attachements quelques fois excessifs à cette vallée de larmes, nous avançons vaille que vaille vers la finalité ultime de toute notre vie, ce Ciel qu’en réalité nous n’espérons pas toujours aussi vite que nous le souhaiterions. Tendus par création vers le Ciel, les créatures humaines que nous sommes sont de facto entre Ciel et terre. Et notre vie consiste non à renier cette terre, mais en faire le marchepied du Ciel.

La Toussaint nous rappelle  aussi que si notre trajectoire de vie nous conduit de la terre au Ciel (ou pas), nous sommes déjà entre terre et Ciel dans le quotidien de nos vies. L’univers invisible des anges et des saints côtoie ce monde visible dans lequel ils évoluent, différemment, mais avec nous. Si les puissances célestes et divines sont nos compagnons de vie, les puissances infernales ne sont pas moins présentent sur cette route qu’elles amient à parsemer d’embûches. Et ainsi, en nous, en nôtre âme et dans notre vie, se livre un combat surnaturel quotidien entre un satan qui voudrait ruiner notre liberté et notre capacité d’aimer et les innombrables secours envoyés par la Providence pour nous aider à vivre en enfants de Dieu dès à présent.  Nous sommes entre Ciel et Terre, ce n’est pas qu’une tension existentielle, c’est une réalité concrète et charnelle dont nous ne goûtons souvent pas assez le miel.

Belle et sainte fête de la Toussaint

 

L’équipe de rédaction

Messes/Prières/Pèlerinages #NLQ

Nantes : “Le combat spirituel”, thème de la prochaine veillée avec le groupe Au coeur de l’homme

A l’initiative de pères de famille, le groupe « Au Cœur de l’Homme » propose aux hommes (époux, pères, célibataires…) de se retrouver ensemble, le lundi 19 juin 2017 à 20h30 à la Basilique Saint Nicolas (Nantes) pour une veillée avec l’intervention du Père Benoît Bertrand, Vicaire général sur «  le combat spirituel ».

Contact : aucoeurdelhomme@gmail.com

Conférences/Formations #NLH #NLQ

Reims – Formation sur le combat spirituel avec Mère de Miséricorde

L’Association catholique « Mère de Miséricorde » vous invite à une nouvelle formation les :

mardi 6, mercredi 7 et jeudi 8 juin 2017 de 9 h 00 à 18 h 00

à la Maison Saint Sixte – 6 rue du Lieutenant Herduin à Reims

Sur le thème :

« Le combat spirituel »

Module qui s’inscrit dans le parcours « Ensemble créer, développer et adopter des relations justes et bienveillantes » proposé par Mère de Miséricorde.

Cette session de ressourcement propose une réflexion sur l’anthropologie du combat spirituel :

  • Anthropologie du combat spirituel
  • Quels sont nos ennemis ?
  • Choisir les bonnes armes pour mener ce combat
  • Quelles sont les épreuves et les tentations ?
  • Comment gérer la traversée de l’angoisse dans le combat spirituel ?

Participation : 40 euros pour les trois jours.

Contact et inscriptions : mmc.reims@gmail.com ou 07.86.15.55.31

Évènement Facebook : https://www.facebook.com/events/

Messes/Prières/Pèlerinages #NLQ

Luc-en-Provence – Nouvelle rencontre pour les hommes adorateurs : “Le combat spirituel, plus rude que des batailles d’homme”

La prochaine rencontre des Hommes-Adorateurs du Luc-en-Provence aura lieu Jeudi 6 avril 2017à l’église puis au presbytère du Luc-en-Provence :

19h30 : Adoration du Saint-Sacrement
20h30  : Enseignement
21h : Bol de riz – Eau – et ce que vous apportez ! (riz + eau était un peu dur le mois dernier… libre à vous de l’agrémenter un peu !)

Nous sommes toujours dans le combat spirituel du Carême « plus rude que la bataille d’hommes » par « la connaissance des ruses du chef des ennemis et les secours pour s’en défendre et la connaissance de la véritable vie montrée par le chef souverain et légitime et la grâce pour l’imiter  » (139).

S’il vous est possible de m’informer de votre venue, ça nous aidera à prévoir le riz nécessaire. Si ce n’est pas possible, aucun soucis : vous êtes les bienvenus !

JEUDI SAINT  :

De 21h à 9h, le jeudi 13 avril, le contingent d’hommes-adorateurs du Luc vous attend :

  • à l’église du Luc-en-Provence pour adorer,
  • dans la salle paroissiale ou dans le jardin du Presbytère, pour dormir.

A 6h, « Office des ténèbres » suivi d’un petit déjeuner léger pour repartir au travail.


Si c’est difficile pour vous de venir, réjouissez-vous et offrez-le : à travers la docilité à l’Esprit-Saint, le Seigneur donne TOUJOURS la victoire !

Soyons à genoux devant l’Eucharistie qui contient et exprime toutes les formes de prière : elle est ” l’offrande pure ” de tout le Corps du Christ ” à la gloire de son Nom ” (cf. Ml 1, 11) ; elle est, selon les traditions d’Orient et d’Occident, “le sacrifice de louange“.

Messes/Prières/Pèlerinages #NLQ

Avignon – Soirée miséricorde : “L’existence du diable et le combat spirituel”

Mardi 28 mars – 20h

Chapelle Saint Henri – 1 chemin de Saint Henri – Avignon

Soirée Miséricorde Shalom avec le Père Matias de Souza, chapelain du sanctuaire de Saint Gens. Enseignement, louange, prière des frères et adoration.

Conférences/Formations #NLH #NLQ

Marseille – “Le combat spirituel”

Nous faisons tous, chaque jour, l’expérience du combat spirituel. Cette lutte que nous livrons non seulement contre le Malin ou contre le monde et ses séductions mais aussi contre nous-mêmes et les passions qui nous assaillent. C’est là une réalité bien éprouvante, aussi vieille que l’humanité, à laquelle le Christ lui-même a été confronté.

Dans ce combat, nous nous sentons parfois bien démunis. Les Pères du désert, qui sont à l’origine de la vie monastique, ont à ce sujet beaucoup à nous enseigner. A leur école, nous apprendrons comment lutter victorieusement.

Frère Romaric, op, propose un cycle de conférences sur le combat spirituel. Les dates fixées sont les jeudis 16, 23 et 30 mars, de 17h30 à 19h.

Ces conférences sont données au centre Cormier des Dominicains, 35 rue Edmond Rostand – 13006 Marseille (métro Castellane).

Source

Messes/Prières/Pèlerinages

Montpellier – Veillée Miséricorde sur le thème du combat spirituel

Dimanche 26 février

17h30-19h : Veillée de la Miséricorde 

Source

Récollections/Retraites

“Combat et discernement spirituels dans nos vies” : session de formation au centre St Jean à Boulogne

Qu’il ouvre à sa lumière les yeux de nos cœurs ! (Ep 1,18)

Pour commencer le carême, le Centre-Saint-Jean de Boulogne vous propose une session de vie chrétienne sur le thème « Combat et discernement spirituel », animée par le Dr. Bernard Dubois, le we du 11 et 12 mars.

Dans le Notre Père, quand nous demandons au Seigneur :

que ta volonté soit faite,

délivre-nous du mal

Que voulons-nous dire ?

Comment reconnaître la volonté de Dieu et l’accomplir ?

Comment lutter contre le mal ?

  PROGRAMME (les enseignements sont tous donnés par Bernard Dubois)

SAMEDI 11 MARS : « Le combat spirituel »

10h30  Accueil

12h30  Messe proposée

11h00  1er enseignement

13h15  Repas convivial (apporté par chacun)

14h30  2ème enseignement

15h30  Pause – café

15h45  Carrefours

16h30  Réponses aux questions

17h30  Fin de la première journée.

DIMANCHE 12 MARS : « Le discernement spirituel »

14h30  3ème enseignement

15h15  Pause – café

15h30  4ème enseignement

16h15  Pause – café

16h30  Réponses aux questions

17h30  Fin de la session.

INFOS PRATIQUES

 Lieu :  Paroisse Ste Cécile, salle St Jean.

 Tarifs

Session complète 25€

Samedi 11 mars : 15€

Dimanche 12 mars : 15€

1 CD de la session B. Dubois complète 5 €

Le billet n’inclut pas de repas ni d’hébergement.

Entrée exclusivement sur billetterie, paiement en ligne sécurisé.

 Contact pour toute info complémentaire : sessionbdubois@centresaintjean.com

INSCRIPTION

Possibilité de s’inscrire pour l’une des deux journées ou le we complet.

 

Inscription obligatoire en remplissant le formulaire en ligne.

Bernard Dubois, marié et père de cinq enfants, est ancien Chef de Clinique des Hôpitaux de Paris où il a exercé la pédiatrie de 1978 à 1987. Il s’est ensuite orienté vers l’écoute et la relation d’aide au sein de la Communauté des Béatitudes. Il anime des séminaires de formation à l’accompagnement et participe, au sein d’une équipe pluridisciplinaire, au dialogue entre sciences humaines et révélation chrétienne. Son dernier livre « Chemins de guérison des blessures de l’enfance – Sur les pas de Thérèse de Lisieux » a été publié en 2014 aux Editions des Béatitudes.